Quand je rencontre de nouvelles personnes, certaines me demandent ce que je fais dans la vie. Je leur explique alors que j’ai deux activités :

  1. j’investis dans les parkings,
  2. j’aide d’autres personnes à investir dans les parkings.

Je n’ai pas encore trouvé de moyen plus simple pour décrire mon activité professionnelle. Il arrive aussi qu’on me demande comment j’en suis arrivé là. Mais il est très rare que quelqu’un me demande : « pourquoi investir dans les parkings ? »

Pourquoi investir dans les parkings ?

J’ai choisi d’investir dans les parkings car le rendement est meilleur que celui des appartements. D’autre part, le risque est moindre. Cela répond à cette question. Mais il y a un autre sens à cette question qui me semble encore plus intéressant. Pour quelle(s) raison(s) veux-tu investir dans un parking ? Autrement dit : qu’est ce qui te pousse à investir dans un parking ?

En effet, je pourrais ne rien faire, laisser mon argent sur un compte bancaire plutôt que de passer des samedis après-midis à nettoyer mes garages ou à passer le rotofil. Investir demande du temps, de l’argent et des efforts pour des récompenses qui peuvent paraître minces.

faut-il investir dans les parkings

Si tu lis cet article, j’imagine que tu es intéressé par l’investissement immobilier et que tu te dis pourquoi ne pas investir dans des parkings ? Je vais te dévoiler mes raisons d’investir dans les parkings et te propose de partager les tiennes à la fin de l’article.

1 Pourquoi investir dans un parking prépare ma retraite ?

Je ne suis pas quelqu’un d’inquiet au jour le jour. Mais j’ai tendance à m’inquiéter des conséquences à long terme de mes actions, et de celles des autres. Par exemple, j’ai changé mon régime alimentaire quand j’ai appris que la première cause d’émissions de gaz à effet de serre n’était pas l’automobile, les transports ou l’industrie.

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, la première cause d’émissions de gaz à effet de serre est la consommation de viande et de poisson ! Tu peux te renseigner sur leur site. C’est une anecdote, mais comme je pressens que le changement climatique aura des impacts importants dans les années à venir, j’agis en conséquence, selon mes idées et ma morale.

Moins grave, mais tout aussi important : le problème des retraites. Nos gouvernements successifs se retrouvent toujours avec ce même problème sur les bras. Je ne fais pas de politique et à chacun ses opinions. Mais je vois bien trois faits :

  1. les pensions ont tendance à diminuer,
  2. les cotisations et les impôts augmentent,
  3. la durée du travail s’allonge.

Ce sont trois faits qui me déplaisent. Je n’ai pas envie que ma retraite soit limitée par des soucis d’argent. Je n’ai pas envie de payer plus d’impôts, et encore moins de travailler plus longtemps.

Face à ces trois problèmes, je me suis dit qu’il fallait agir rapidement. Je regrette de ne pas avoir commencé à investir dans les parkings avant mes 28 ans, mais comme dirait Christophe, l’investisseur de boxes à Marseille : « Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait. »

Je suis en âge d’être conscient des problèmes et mon intérêt/devoir est de les anticiper. L’investissement dans les parkings est donc motivé principalement par le besoin de préparer ma retraite.

De plus, je suis quelqu’un d’indépendant. Que se passe-t-il si l’Etat décide de diminuer ma pension retraite ? Je peux descendre dans la rue pour protester, mais c’est un moyen bien limité à mon goût. Je trouve que je n’ai pas suffisamment de contrôle par mon droit de vote.

Ma dépendance à ce système qui va mal est trop grande. L’investissement immobilier dans les parkings est donc une des réponses pour diminuer cette dépendance au système. Je t’invite à partager tes idées sur tes motivations à investir dans un parking dans ce mini sondage de trois questions.

2 créer et sécuriser mon patrimoine grâce aux parkings

Grâce à plusieurs années de salariat, j’ai pu me constituer une épargne conséquente. Pour rappel, j’ai investi de ma poche 10900 € mes quatre premiers garages et 45000 € les seconds. Ces 56 000 € ne sont pas tombés du ciel, mais ce sont mes économies. Avoir cet argent sur un compte n’est pas sécurisant à mon goût.

En cas de guerre, de catastrophe économique, comment vais-je récupérer cet argent dont j’ai besoin ? Je vais aller sonner chez mon banquier en ligne et chez mon banquier du bout de la rue. Je doute fort pouvoir repartir avec l’argent sous le bras dans les dix minutes.

Petite anecdote, j’ai cherché à retirer 800 € en liquide pour mes vacances en Indonésie. Pour information, il est toujours plus facile de changer de l’argent en Asie que de retirer de l’argent avec une carte bancaire.

Mes retraits de carte bancaire étaient limités à 300 € par semaine. Je suis donc aller voir la banque et j’ai perdu plus d’une heure pour avoir cet argent en liquide, sans parler des trois jours d’attente pour que l’argent soit disponible.

Quand les sommes en jeu sont de plusieurs milliers d’euros, je préfère avoir cet argent à portée de main plutôt que virtuellement sur un compte en banque. Un appartement ou un parking aura toujours une valeur économique et pourra être revendu. Voilà pour l’aspect sécurité.

La création de patrimoine est une autre histoire. Emprunter 45000 € à la banque m’a pris environ dix heures. J’ai perdu du temps à trouver un banquier qui me prêterait, mais sinon en quelques heures, je peux obtenir 45000  €. Il m’a fallu plus de dix ans pour mettre de côté 56000 €.

Le recours à l’emprunt est la meilleure façon de se créer du patrimoine rapidement. Comme je ne peux pas emprunter pour investir en bourse, j’ai choisi d’emprunter pour investir dans les parkings. Ce qui est génial, c’est que je touche les loyers de mes 50 garages, alors que 22 garages sur 50 appartiennent à la banque ! Ce qui m’amène à la troisième raison.

3 Pour quelle raison préférer investir dans un parking et éviter les placements ?

En janvier 2012, je venais de quitter Leroy Merlin pour me consacrer à temps plein sur mon projet de restaurant. Deux problèmes sans lien apparent sont survenus :

  1. j’ai reçu mes relevés d’épargne et les intérêts reçus en 2011,
  2. j’ai fini les projections financières des trois premières années du restaurant.

Je me souviens bien de ces problèmes. Le premier est arrivé en ouvrant mon courrier dans le salon. J’étais dépité du faible montant reçu pour mon épargne. Je ne me rappelle plus le chiffre exact, mais 1 % de 56000 € ne fait guère que 560 €.

J’ai aussi halluciné quand j’ai vu que le propriétaire du restaurant allait toucher en loyer plus que moi en salaire. Par année, le nombre d’heures de travail pour générer 15000 € en salaire n’est pas du tout le même que pour gagner 15000 € en loyer…

C’est ainsi que j’ai commencé à chercher à investir en parallèle du restaurant. Vivre avec 15000 € par an n’est pas facile et j’ai pris conscience du besoin d’avoir des revenus complémentaires. J’ai réalisé que les rendements dans l’immobilier ou la bourse étaient bien meilleurs que les pauvres rendements de mon livret A, mon PEL ou mon LDD.

En effet, même à 4 % net de charges et d’impôts (seulement 8 % brut), les rentrées d’argent n’ont rien à voir ! Je préfère que mon épargne travaille pour moi plutôt que pour la banque. Quand tu as de l’argent en dépôt à la banque, cet argent est utilisé par des entreprises et des particuliers sous forme de prêts. Je ne rentre pas dans les détails, mais cette activité est assez lucrative.

Face aux difficultés pour retirer mon argent, le manque de rendement des livrets et l’enrichissement de la banque, j’ai donc choisi d’investir dans les parkings.

4 Investir ton argent dans un parking combat l’inflation

Voilà un problème dont peu de personnes parlent, car c’est un phénomène simple mais invisible. L’inflation, c’est la perte de la valeur de l’argent au fil du temps. Avec 100 euros aujourd’hui, tu achètes 100 salades. Avec 100 € dans un an, tu achèteras 97 ou 98 laitues.

4 motivations pour acheter des parkings

Chaque jour, l’argent qui est sur mes comptes en banque subit l’inflation. Si l’inflation est de 1 % par an, alors la somme d’argent qui est rémunérée à 1 % par an n’a pas grossie, mais n’a pas maigrie. Mon pouvoir d’achat est resté le même.

Si la rémunération de mon argent est inférieure à l’inflation, alors je m’appauvris un peu plus chaque jour. Avec le livret A, je suis certain de ne pas m’appauvrir. Pourquoi ? Tout simplement parce que le taux du livret est fixé en fonction de l’inflation.

Taux du livret = taux de l’inflation + 0.25 %

En clair, l’argent sur mon livret A est rémunéré réellement à 0.25 % par an ! Pas de quoi préparer ta retraite, mais juste suffisant pour stocker ton épargne avant de l’investir !

L’investissement immobilier et en particulier dans un parking est un bon moyen pour combattre l’inflation. Grâce à la clause de revalorisation des loyers, le loyer suit l’inflation. Tous les ans, les loyers augmentent parallèlement à l’inflation et compensent la perte de valeur de l’argent.

Sur le papier, j’encaisse plus de loyers, mais je n’ai pas plus de pouvoir d’achat, puisqu’il me faut plus d’argent pour acheter mes 100 salades !

Pourquoi j’investis dans un parking ?

J’ai donc partagé avec toi les quatre raisons qui me poussent à investir dans les garages. C’est mon seul levier actuel. Je n’ai pas d’argent en bourse, ni d’autres investissements quels qu’ils soient. C’est peut-être une erreur, mais aujourd’hui, je n’ai pas trouvé de support d’investissement aussi bon que les garages.

Je ne suis pas fan de la diversification pour éviter les risques et par conséquent, je me contente de laisser mon épargne sur des livrets en attendant de l’investir dans de nouveaux parkings.

Cependant, je suis curieux et j’ai donc créé un sondage avec trois questions. J’aimerais savoir pourquoi tu investis et dans quel support !. Je serai heureux de partager les résultats du sondage dans les semaines à venir. Répondre à ce sondage ne prend que quatre minutes.

Pourquoi avoir une stratégie avant d’investir dans les parkings ?

Ce week-end, j’ai ressorti des cartons un vieux jeu de mon adolescence. Mon cousin Nicolas, de 4 ans mon aîné, m’a fait découvrir le jeu Heroes of Might and Magic II. Ce jeu vidéo m’a plu dès le début ! A la tête d’un royaume, tu commences le jeu avec un château (où tu peux recruter des créatures) et un héros qui se promène sur la carte avec son armée de créatures à la conquête de mines, de trésors et bien sûr d’autres châteaux !

Pourquoi je te raconte tout cela ? Parce que ce jeu a marqué mon enfance. A 14 ans, je me suis acheté la suite de ce jeu avec mon argent de poche : Heroes of Might et Magic III. J’ai passé des heures à jouer. Au delà de l’amusement, il y a une vraie stratégie à adopter et à développer dans ce jeu.

J’ai découvert la stratégie au fur et à mesure du jeu. Les heures et les missions s’enchaînent et tu progresses. C’est normal, plus tu pratiques, plus tu t’améliores. Les anglais ont une expression pour cela : « Practice make perfect ! » : la pratique mène à la perfection. Dans la vie, c’est souvent le cas. Je suis plus apte à investir dans les parkings aujourd’hui qu’il y a un an. Si tu veux investir dans les parkings, alors il te faut gagner en expérience.

Comment gagner de l’expérience pour investir dans les parkings ?

Dans les jeux vidéos, le héros progresse au fur et à mesure qu’il mène des actions à bien. Le plus souvent ce héros gagne des points d’expérience qui lui permettent d’avoir de nouveaux pouvoirs. Comme pour toi ou moi, le héros ne progresse pas s’il reste dans son coin à attendre. Nous gagnons en sagesse et en expérience en discutant avec les autres et en agissant. Je suis d’humeur à te parler anglais ce matin alors je ne vais pas me priver : « experience is what you get when you don’t stop trying. » L’expérience s’acquière en continuant d’essayer.

Investissement-dans-le-locatifDans Héros of Might and Magic (HMM pour les intimes), j’ai acquis de l’expérience en jouant des heures et des heures. Plus je connaissais le jeu, plus j’allais vite et bien. La connaissance et la pratique du jeu me donnent de la confiance et la possibilité de tester de nouvelles stratégies et tactiques. Ces deux mots se confondent parfois. J’ai découvert la différence entre les deux grâce à HMM (un jeu super, je te dis ! ;-))

De la différence entre la stratégie et la tactique

En traînant chez mon marchand de journaux, je suis tombé sur un numéro spécial d’un magazine de jeu vidéo. En plus de la présentation du nouveau HMM, un livret stratégie et tactique spécialement conçu pour mon jeu était offert. Une fois ce livret en main, j’ai dévoré toutes les pages et je suis retourné jouer.

Dans ce livre, il y avait deux parties : stratégie et tactique. Commençons par le plus important : la stratégie ! La stratégie est un terme militaire : conduire l’armée en grec. La stratégie est la construction et la coordination des actions pour atteindre un objectif. C’est une vision d’ensemble pour arriver à un résultat souhaité. Par exemple : tu souhaites partir en vacances plus souvent (ton objectif). Tu choisis d’investir dans les parkings pour avoir des revenus qui financent ces vacances (ta stratégie).

Dans le livret, je me souviens de 2 stratégies : la première consistait à gagner les combats par le nombre de créatures (beaucoup de petites créatures, peu coûteuses, mais efficaces par le nombre). La stratégie inverse revenait à vaincre par la qualité des créatures. Il vaut mieux envoyer cinq lions, que cinq cent moutons ! Dans les deux cas, l’objectif est de gagner, mais la stratégie mise en place est différente.

Investir-dans-le-locatifLa tactique est un ensemble d’actions à mener pour arriver à un résultat. Une tactique est ponctuelle, et n’a pas de vision à long terme ou d’ensemble. Dans HMM, la phase la plus tactique était les combats. Quand deux héros rentrent dans une bataille, alors les créatures s’affrontent. Une de mes tactiques consiste à entraîner un héros très rapide sur un terrain qui annule son avantage de vitesse. Dans le cas d’un siège, mes archers attaquent à distance protégés derrière les murailles. Je retarde le combat au corps à corps au maximum. Ces deux exemples de tactiques sont des actions mises en place dans le but de gagner une bataille, mais pas la guerre !

Stratégies et tactiques pour investir

Mon objectif depuis ma sortie des études est de créer mon entreprise pour être financièrement indépendant. Pour arriver à cet objectif, j’ai suivi un semestre de cours dédié à la création d’entreprise. Mon premier boulot a été d’ouvrir deux agences de services à domicile à Angers et Nantes. J’ai ensuite dirigé une équipe de 10 personnes chez Leroy Merlin. Ma stratégie pour atteindre mon but a été de me former puis de mettre en pratique ces enseignements pour gagner en expérience et me lancer aujourd’hui.

Pour compléter le revenu tiré de ma société, ma stratégie implique d’investir dans les parkings. Ma tactique est d’acheter des lots de garages pour ensuite les louer. Une autre de mes tactiques consiste à rencontrer un maximum de propriétaires pour acquérir de l’expérience. J’ai aussi lu des livres pour m’aider à comprendre comment fonctionnent l’investissement locatif, les baux, les frais de notaire, les impôts, la demande locative…

Lire est pour moi une formidable source de connaissance. C’est un gain de temps phénoménal : toute l’expérience de l’auteur est concentrée dans quelques pages et tu y as accès rapidement et quand tu en as besoin. Dans le livret sur Heroes of Might and Magic III, j’ai appris de nombreuses stratégies et tactiques qui m’ont permis de devenir meilleur, d’avoir une vision plus claire du jeu et de développer de nouvelles méthodes pour arriver à mes fins.

Quand j’ai voulu investir dans le locatif, et particulièrement les garages, il n’y avait aucun livre qui pouvait m’aider. Aujourd’hui, tu peux gagner en expérience et découvrir mes stratégies et tactiques d’investissement pour l’achat de parking. Je partage tout, sans retenue dans le livre que j’ai écrit : « Réussir son investissement dans les parkings et les garages« . Tu y découvriras comment j’ai pu acheter 54 garages en moins de neuf mois. Ta stratégie et les tactiques pour y arriver sont dans ce livre.

 

 

    30 replies to "Pourquoi investir dans les parkings : mes 4 raisons"

    • aurepapeete

      bonjour

      j’ai 30ans et je pense également que pour mieux préparer ma retraite il est beaucoup plus judicieux d’investir dans la pierre.
      ça fait un bon moment que je lis tes articles et depuis mon projet a pris forme…
      tout a commencé par la mise en location de mon garage personnel…voyant que ça c’est fait très rapidement j’ai commencé à potasser sur ce type d’investissement
      j’avoue que le rendement DE MON GARAGE est vraiment mauvais (renta net net 3.27%)et j’ai même en tête de le revendre à la fin du bail(avril 2015).
      en juin j’ai donc acheté UNE place de parking (10000€ frais de notaire inclus et oui j’habite le sud…loué depuis nov à 65.00€ charges comprises = rentabilité net net 5.65%), je me suis pas arrête en si bon chemin en septembre dernier me voila avec 4 places supplémentairement achetées dans une même résidence en queue de vente d’un promoteur(32500€ fais de notaire inclus loué le mois suivant entre 60 à 70€ l’emplacement = rentabilité net net 6.82%).
      au fur et à mesure mes investissements sont de plus en plus intéressants, c’est forgeant qu’on devient forgeron.
      dans la finalité je ne dégage pas des sommes extraordinaires car une bonne partie de ce projet est à la banque moi j’en suis au final que le gestionnaire mais petit à petit l’oiseau fait son nid.

      je suis même devenue accros… tous les jours après avoir lu mes emails je lis les annonces c’est devenue un rituel pour moi.
      ma conscience me dit d’attendre l’année prochaine pour en acquérir d’autre mais je ne sais pas si je vais attendre…

      voila pour ma petite expérience
      à bientot
      aurépapeete

      • Julien

        Bonjour Aurélie,

        bravo pour tes investissements, c’est une histoire très motivante (qui mériterait d’être partagée si le coeur t’en dis !).

        C’est sûr que tu dois continuer sur la durée, le montant des loyers pour une place n’influence pas beaucoup tes revenus ou ton patrimoine.

        C’est très bien que tu t’améliore au fil du temps !

    • Damien

      Salut Julien,

      Que des raisons pertinentes. L’immobilier en général est encore rentable, et va le rester. Surtout compte tenu des faibles rendements des autres supports…

      A bientôt
      Damien

    • Seb

      je suis pas tout à fait d’accord avec la définition de la banque. Regardez cette vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=9MoUf_m9sbw&list=UUHZW-9Bm4WlAXL_LVXtaa2Q

      • MARJAULT Yann

        Bonjour
        nouvelle fois, c’est intéressant de comparer les idées. Moi j’investis dans les mobil homes et j’adore le concept, toutefois il faut faire très attention aux conditions de départ. C’est pourquoi j’ai crée un site.
        N’hésitez pas à faire vos remarques!

    • MIke

      merci pour ton point de vue personnel très intéressant.
      L’immo est un rempart très intéressant contre l’inflation en revanche contre la déflation c’est moins efficace surtout si on a un crédit. La solution est de se diversifier pour avoir un patrimoine en mode 4*4 quelque soit la situation économique.

      attention aux placements bancaires qui sont sécurisé jusqua 100000 € par personne mais qui peuvent aussi être ponctionné par l’état en cas de besoin via l’europe…

      • Julien

        Bonjour Mike,

        j’ai aussi entendu parler de cette fameuse « soupape » de 100 000 €. As-tu des preuves d’un ponctionne-ment possible (loi ou autre) sur le sujet s’il te plaît ?

    • jerome

      salut julien,
      personnellement j’utilise seulement le livret A,PEL ou mon LDD comme fond de sécurité ou pour un apport pour investir dans l’immobilier.
      j’ai aussi remarqué la différence de rendement quand j’ai commencer à investir dans la bourse.il y a 2 ans j’avais environs 8000 euros dans un LDD avec un interet d’environs 70 euros ,j’ai gagné cette année environ 36 euros avec 600 euros investi en bourse dans des actions à fort dividendes

    • Adrien

      Ton argument sur l’inflation n’est plus aussi valable aujourd’hui. En ce moment, l’inflation est aux alentours de 0,8% par an, et les économistes s’accordent pour dire que c’est la déflation qui nous guette.

      En revanche, investir dans l’immobilier permet de préserver son patrimoine des dévaluation et réévaluation de notre monnaie.

      • Julien

        Bonjour Adrien,

        je sais bien qu’il n’y a pas eu d’inflation depuis un an. Je pense que celle-ci risque de reprendre pour éponger les dettes. Je ne suis pas économiste, mais je ne vois pas comment faire autrement.

    • J'Apprends L'Argent

      Hello Julien !

      Pour ma part j’investis, entre autres dans l’immobilier, pour me créer le maximum de revenus passifs et ainsi réussir le défi que je me suis fixé à réaliser en deux ans.

      L’immobilier est pour moi l’un des plus grands leviers d’enrichissement s’il est utilisé avec les bonnes stratégies de sorte à gagner de l’argent dès les premiers mois et non dans 20 ans !

      Au plaisir de te lire,

      Adam

    • Philippe

      Bonjour Julien,
      En réponse à David, je pense comme toi qu’investir dans les garages n’est pas suffisant pour arrêter de travailler. D’ailleurs, investir dans l’immobilier classique en tant que particuliers, n’est pas suffisant non plus de nos jours (par exemple j’ai récemment découvert que la taxe foncière avait considérablement augmenté au cours de ces dernières années, cela mériterait bien un petit billet).
      Mais comme lui, je crois que l’expression « préparer sa retraite » ne convient pas vraiment. Du moins à mon niveau, les loyers ne sont qu’un petit plus qui me permet de « mettre du beurre dans les épinards ». Je veux dire que cela ne me permet pas de constituer une épargne puisqu’il ne m’en reste rien à la fin du mois. Cela me permet simplement de bien vivre au présent, mais je ne sais pas si j’aurais encore envie de m’en occuper quand je serais à la retraite, ni si mes garages auront encore de la valeur dans 30 ans quand on voit comment évolue le marché de l’immobilier (-20% en 10 ans) et les taxes sur les ventes immobilières (toujours en hausse d’année en année).
      cordialement,

      • Julien

        Bonjour Philippe,

        merci pour ton commentaire.

        L’immobilier est une excellente réponse pour compenser la chute de revenu que nous allons tous subir quand la retraite arrivera. Si les revenus d’un ou deux ou trois garages ne sont absolument pas suffisants, plusieurs dizaines font l’affaire.

        Personnellement, je ne touche pas à l’argent généré par mes garages, je le garde pour les travaux et comme apport pour d’autres investissements. C’est une épargne/fond spéculatif pour l’avenir.

        Concernant les taxes, j’aime bien l’expression : « dans le vie, il y a deux choses certaines : la mort et les taxes ». Elles ne vont pas diminuer, c’est sûr, mais pour moi, le pire reste de rester les bras croisés et se laisser balloter par les réformes et autres décisions politiques sans réagir.

    • David

      Bonjour,
      je pense que préparer sa retraite n’est pas le bon terme.
      Se faire sa retraite est un terme plus adapté : on choisi le montant et quand on souhaite la prendre!

      C’est vraiment une liberté supplémentaire!

      • Julien

        Bonjour David,

        tu joues sur les mots, mais je comprends bien ton idée.

        Mon objectif n’est pas d’être rentier, juste d’avoir une sécurité au cas où. Se faire sa retraite sonne plus comme je me crée ma rente et j’arrête de travailler quand je le veux.

        • David

          J’avais également bien compris l’idée.
          Mais pour une personne lambda, préparer sa retraite signifie faire en sorte d’avoir une retraite plus aisée. Et non avoir une retraite plus tôt.
          C’est pour ça que je modifie un peu la phrase!

          Néanmoins, Je pense que la plupart de tes lecteurs sont d’accord sur ce principe de retraite! 😉

          • Julien

            SAlut David,

            ok ! Je ne sais pas si on peut considérer les lecteurs de blog sur l’investissement immobilier comme des personnes lambda. Les investisseurs immobiliers sont une minorité et je crois que nos mentalités sont quelque peu différentes.

            On s’est compris je pense 😉

    • Bertrand

      Hello Julien,

      Le seul problème que j’essaie de résoudre est aujourd’hui la difficulté d’identifier des lots de 10 parkings minimum sur la région toulousaine permettant d’entrevoir un investissement à rendement élevé.

      J’y travaille tout en me concentrant également sur un autre projet : la rénovation avant mise en location d’un immeuble de rapport.

      En tout cas, bravo pour ton parcours que je suis depuis tes débuts.

      La motivation est notre meilleur atout pour réussir et préparer l’avenir.

      A bientôt,
      Bertrand

    • jerome

      salut julien,
      ok je prépare ma retraite en investissant en bourse dans les actions à fort dividendes,les blogs,dans le future l’immobiliers(parkings,la location saissonniére,colocation) et crée mon entreprise.
      à bientot
      jerome

    • Salut Julien,

      J’apprécie particulièrement le lien que tu exposes entre ce jeu et la vie d’aujourd’hui. D’ailleurs, j’adorais ce jeu à l’époque !

      Merci pour ce partage très intéressant.
      Au plaisir,
      Olivier G.

    • Salut Julien,

      Cet article se lit vraiment très bien, l’analogie que tu as choisi y est pour quelque chose 🙂

      Avant de le lire je ne voyais pas trop de différences entre stratégie et tactique, maintenant c’est clair.

      Je pense que le mieux est de faire un mix entre savoir, stratégie, tactique, cohérence, but, vision et long terme pour pouvoir s’enrichir sur la durée.

      P.S.: Askimet m’avait aussi bloqué tes commentaires il est vraiment pas sympa le gars, mais on va le mater 😉

      Marc.

      • Julien

        SAlut Marc,

        tu me donneras ton truc pour ne pas être bloqué par askimet. Tu lui paies une bière de temps à autre ?

        Avant de commencer à investir, il faut avoir une idée de la stratégie à adopter. La tactique se développe avec l’expérience.

        Ce qui est sûr, ce que sans une bonne stratégie, tu ne prendras pas la bonne route et tu iras dans le fossé.

        Julien

    • Jérôme

      Bonjour Julien,

      Un bon article qui démontre une fois de plus qu’il faut réfléchir avant d’agir, et surtout APPRENDRE avant d’agir.
      Ce que tu fais dans les livres.
      C’est entre autre ce dont je parle dans mon guide gratuit. Tu l’as lu ?
      Je prévois un article également sur tactiques et stratégies de l’investissement locatif (Pour les apparts). Les grands esprits se rencontrent.

      @+ Jérôme

      PS : Comme Fabrice, Askimet met souvent tes commentaires en indésirables, je doit les débloquer manuellement.

      • Julien

        Salut Jérôme,

        non, je n’ai pas lu ton guide, mais tu peux me l’envoyer. Je le lirai avec plaisir.

        ASkimet est un vilain méchant qui bride ma liberté d’expression ! Merci de me la redonner les gars 😉

        Julien

    • Phil

      Salut Julien,

      Pas mal ton article et le parallèle avec HMM est intéressant 🙂
      Je pense effectivement qu’investir (dans n’importe quel actif) sans stratégie est une hérésie. Il faut prévoir, anticiper, calculer, imaginer tous les scénarios possibles pour éviter les grosses déconvenues. On évitera également les coups de coeurs, qui n’est qu’une décision basée uniquement sur l’émotion et donc rarement rationnelle.

      Bonne journée,
      Phil

      • Julien

        SAlut Pḧil,

        Voilà un excellent résumé de l’article !

        Merci

    • Wilfried Boulet

      On voit bien la différence entre les générations, la notre à beaucoup plus tendance à faire le parallèle avec certains jeux vidéos que la génération précédente (remarque,ils en avaient moins que nous à l’époque ! 🙂 ).

      J’aime bien ce concept, ca fait plus personnel (c’est un article sponso dissimulé pour la promo de HMM ? 😀 ).

      J’avais déjà vu la différence entre stratégie et tactique depuis longtemps, mais j’ajouterai qu’il ne faut pas seulement faire la différence entre les deux mots.

      Il y’a quelques années je mettais déjà ces concepts en place sans pour autant connaitre le sens exact de ces mots, au dela d’en saisir le concept, il faut surtout pratiquer, pratiquer, pratiquer 🙂

      • Julien

        SAlut Wilfried,

        non pas d’article sponso pour ce jeu. Je l’adore c’est tout.

        Pour investir, une bonne stratégie est un super départ. Ensuite, je te rejoints, la pratique permet d’affiner la stratégie et de développer de nouvelles tactiques.

        Julien

    • fabrice

      Salut Julien,

      Excellent ton article avec le parallèle avec le gaming, cela parlera surement beaucoup à tes lecteurs, j’en suis convaincu.

      En résumé, on peut dire que « la stratégie est la somme des tactiques menées pour atteindre son objectif » ?

      A bientôt,
      Fabrice

      PS : j’ai enfin trouvé ton commentaire que tu as laissé sur mon blog, le plugin Askimet l’avait classé indésirable !

      • Julien

        Salut Fabrice,

        Le geek qui sommeille en moi a parlé !

        On peut dire que la stratégie est la somme des tactiques, mais il faut ajouter un ingrédient : la cohérence globale, le sens, le chemin.

        Des tactiques mises bout à bout n’ont des fois aucun sens et donc ne reflète aucune stratégie.

        A bientôt

        Julien

Leave a Reply

Your email address will not be published.