Fiscalité location parking : l’abattement micro foncier

La fiscalité pour la location des parkings se fait via l’impôt sur le revenu. Selon la fiscalité française sur la location de parking, tous les loyers que tu touches en louant une place de parking sont imposables. Tu vas reverser une partie de tes revenus de location (revenus fonciers) à l’État, en guise d’impôt sur ton parking, box ou garage. L’abattement micro foncier de 30 % est un forfait. Si tes revenus fonciers dépassent les 15 000 €, tu basculeras alors automatiquement au régime réel pour l’impôt sur tes locations de garages.

Toutes les règles fiscales pour la location de parking et garage en tant qu’achat locatif sont ici.

Abattement micro foncier pour la location de parking

En investissant dans des places de parking et des garages, tu risques fort de gagner de l’argent. Si tu choisis bien ton investissement, les revenus de tes garages et parkings seront supérieurs aux charges et tu vas dégager un bénéfice. Tu ne pourras pas garder entièrement ce bénéfice. En plus de la taxe fonciere sur les garages, la fiscalité sur la location de garage t’oblige à payer des impôts sur les loyers.

Les services des impôts différencient tes revenus locatifs de ton salaire. Les loyers de tes places de parking appartiennent à la catégorie des revenus fonciers. Les revenus fonciers de ton parking ne seront pas taxés comme ton salaire.

Dans la fiscalité de location de parking, tu as le choix entre deux régimes d’imposition : le régime réel et le régime micro foncier.

La différence entre ces régimes applicables aux revenus fonciers, tient au mode de calcul des impôts. Dans les deux cas, tu paieras l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux. Dans le régime réel, tu retranches des loyers les frais que t’a coûté ton parking. Tu calcules l’impôt sur la différence entre tes rentrées d’argent et tes dépenses. Alors que dans le régime micro foncier, tu calcules l’impôt sur 70% des revenus de tes parkings.

Le choix entre les deux régimes d’imposition va affecter la rentabilité après impôts de ton parking. Entre les deux, il faut choisir le régime où tu paieras le moins d’impôts sur l’achat de ton parking.

L’abattement micro foncier appliqué aux locations de parking

Le régime micro foncier te donne droit à un abattement de 30 % des loyers de ta place de parking. Ton revenu foncier annuel (appartement, garage, parking…) ne doit pas dépasser la limite des 15 000 €, charges non comprises. En clair, si tu as gagné 12 000 € en loyer avec tes box garages, tu peux déduire 30 % de 12 000 € soit 3 600 € de ta base d’imposition. L’État va calculer ton impôt sur la base de 12 000 € – 3 600 € = 8 400 €. C’est une bonne réduction d’impôt pour ton emplacement de stationnement. Sympa non ?

Cet abattement micro foncier représente les frais que tu paies pour tes parkings: les frais de notaire, la taxe foncière de la place de parking, les frais de syndic ou d’entretien… L’abattement micro foncier de 30 % est un forfait, peu importe si tu as des frais, l’abattement de 30 % sera toujours le même.

La limite des 15 000 € ne tient pas compte du nombre de mois où il n’y a pas eu de location. La règle du prorata temporis ne s’applique pas. Un exemple pour simplifier mes propos : tu commences à louer un lot de garages en juillet, tu as perçu 14 500 € de loyers pour la seconde moitié de l’année. Tu n’as pas à multiplier les 14 500 € par 2. Tu peux être imposé en micro foncier cette année. L’an prochain tu toucheras 14500 * 2 = 29 000 € de loyers, tu passeras donc en régime réel.

Déclaration d’impôt en micro foncier pour un parking

Pour en profiter, tu indiques le revenu foncier annuel de tes parkings sur la déclaration 2042, ligne 4BE. Les 30 % sont automatiquement appliqués, et tu complètes en indiquant l’adresse des places de parking. Ce régime micro foncier pour tes emplacements de stationnement est prévu par défaut pour une durée illimitée dans le temps. A l’inverse, si tu choisis le régime réel, il devient obligatoire pendant 3 ans. Si tes revenus fonciers dépassent les 15 000 €, tu basculeras alors automatiquement au régime réel pour tes locations de garages. C’est tout ce que je te souhaite 😉

Il existe des cas bien spécifiques où tu ne pourras pas bénéficier du régime micro foncier, mais les locations de parkings et les garages sont rarement concernés. Si tu as un doute ou désires plus d’informations, laisse-moi un commentaire.

Voici d’autres articles pour approfondir le sujet

Comment calculer son impôt sur les revenus fonciers en 2020 ?
Fiscalité et location de garage : le régime réel

Julien Bedouet - propriétaire de 230 garages
A propos de Julien Bedouet - propriétaire de 230 garages

Investisseur spécialisé dans les parkings et garages, Julien est propriétaire de 230 garages dans l'ouest de la France. Il partage son expertise sur ce site internet depuis 2013. Il est aussi auteur du bestseller Réussir son investissement dans les parkings et les garages. Les médias l'invite régulièrement pour parler des parkings.

Abonne-toi pour ne rater aucune actu ! Youtube de Julien Bedouet

54 réflexions au sujet de “Fiscalité location parking : l’abattement micro foncier”

  1. Bonjour,
    Je suis en train de faire la déclaration d’impôt de ma tante (92 ans) qui a été placée en maison de retraite le 24 mars 2020.
    Elle est propriétaire de 3 garages qu’elle loue 40 € le garage.
    Je viens de lire la législation mais j’ai un peu de mal.
    Donc si j’ai bien tout compris : il faut que je fasse 40 € x 3 = 120 € par mois puis 120 x 12 = 1440 € de revenus annuels pour les 3 garages. Ensuite, j’enlève 30% ce qui fait donc 1440 – 30 % = 1008
    1440 – 1008 = 432 €
    Je déclare donc 432 € à la ligne 4BE de la déclaration 2042K.
    Est- ce exact ?
    En vous remerciant
    Bien cordialement

    Répondre
  2. Bonjour,

    Je suis propriétaire d’un box depuis quelques mois que je loue à quelqu’un d’autre.

    Sur la fiche 2042, je mets le montant de mes revenus fonciers dans la case 4BE. Ensuite, je mets quoi dans les cases 4BK et 4XD? Y a t-il un calcul à faire?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Bien cordialement,

    Répondre
  3. Quel imprimé dois-je déposer au greffe du tribunal de commerce pour bénéficier du régime de la franchise en base pour la tva qui est théoriquement due sur les emplacements de parking que je déclare en revenus foncier.

    Répondre
  4. Bonjour,
    Je suis étudiant et je vais pas tarder à acheter mes 1er parkings et garages.
    Quel régime d’imposition est possible avec ce statut ? Comment les déclarer ?
    Merci d’avance
    Guillaume

    Répondre
  5. Bonjour,
    Joli site publicitaire crée par des amateurs.
    Vous abordez la fiscalité des revenus foncier pour le traitement des loyers perçus de parkings, box ou garages lorsqu’ils ne sont pas une dépendance louée avec un logement.
    Vous avez oublié une donnée essentielle que évitera à vos lecteurs de s’attirer les foudres de l’administration fiscale: ces loyers sont soumis à TVA (20%).
    « Les locations d’emplacements pour le stationnement des véhicules sont exclues du bénéfice de
    l’exonération prévue au 2° de l’article 261D du CGI. Elles sont donc imposables à la TVA, à titre
    obligatoire, quelle que soit la nature du véhicule pour le stationnement duquel l’emplacement est
    loué (automobiles, bateaux, avions, caravanes, etc.). »
    Arnaud

    Répondre
      • Bonjour ,
        Super blog et merci de prendre du temps perso pour nous .
        Bravo !!
        J’ai besoin de vos lumières :
        J’ai acheté un garage 19k€
        Je le loue 60/mois
        Je rembourse un crédit de 188€/mois pendant 10 ans.
        Qu’ai-je de mieux à faire ?
        Je compte aussi en acheter deux autres comptant afin d’égaliser Le crédit du premier et ainsi égaliser la balance .
        Mais ça c’est dans un second temps .
        A vous lire .

        AN

        Répondre
        • Bravo pour ton achat.

          L’opération n’est pas du tout en autofinancement et c’est là dessus que tu pourrais t’améliorer en trouvant des affaires plus rentables.

          Répondre
  6. Bonjour,

    je souhaite louer deux parkings pour 600 euros par mois, soit 7.200 euros par an.
    J’ai 2000 euros de charges par an et bien sûr la taxe foncière pour 400 euros.

    Option forfait microfoncier: 30% de 7200 représente 2.160 euros > 5.040
    Option charge réelle: les charges et la taxe foncière 2.400 euros > 4.800

    Y a t il d’autres impôts? la taxe d’habitation??

    Je déduis qu’il est préférable de déclarer les frais réels?

    Ensuite que se passe-il? combien vais-je payer d’impôt? cela s’ajoute-t’il à mes revenus pour déterminer ma tranche et ensuite calculer mon impôt sur le revenu?

    Cordialement.

    Répondre
  7. Bonjour,

    Je loue un garage environ 1500 € par an quand je veux faire ma déclaration en micro foncier je tombe sur une déclaration de taxe sur les loyers élevés des logements de petite surface qui ne me concerne pas , je ne peux pas aller au delà pour signer ma déclaration que faire???

    Merci d’avance.

    Répondre
  8. bonjour

    je loue un garage à raison de 60 € par mois à un particulier.

    Comment puis je déduire ces frais ? est ce possible ?

    Merci pour votre réponse.

    Répondre
  9. Bonjour,
    Je suis étudiant avec ma propre feuille d’imposition et je suis non imposable car je finances mes études à l’aide de bourse. J’aimerais commencer à investir via un crédit étudiant mais ma crainte est de perdre ma bourse en déclarant les revenus des loyers. Quelle fiscalité dois-je utiliser pour ne pas que ces revenus apparaissent dans mon avis d’impôt sur le revenu? merci d’avance

    Répondre
  10. Bonjour, je suis proprio d’un garage que je loue pour 60 € par mois charges comprises (soit 720 € à l’année). Pour la déclaration aux impots, dois-je déclarer les revenus de la location avec ou sans les charges ? sinon quelles charges puis-je déduire dans la déclaration ? merci 🙂

    Répondre
  11. bonjour
    jai l’intention de louer un garage, 150 euros par mois, j’ai terminé de le payer, le foncier est de 390 et les charges s’elevent a 360euros par an. Apres les informations trouvées et mes calculs j’aimerais avoir votre avis en ce qui concerne le choix :du regime reel ou micro foncier????
    merci d’avance
    cdt

    Répondre
  12. Bonjour,

    premièrement merci pour ce site qui est une mine d’information !!!
    j’a une question pour ma première déclaration je possède un garage que je loue 55 euros par mois cela me rapporte donc 660 euros à l’année. si je me déclare en micro foncier j’aurai un abattement de 30% soit 198 euros. si je déclare en frais réel je pourrai deduire la taxe foncière de 175 euros et mon assurance PNO à 70 euros à l’année soit 245 euros. de ce fait il est bien préférable de déclarer en frais réel pour ma part ??

    merci d’avance pour ta réponse

    Répondre
  13. Bonjour,
    Je vais acheter un garage.
    J aimerai bien le louer un peu.
    Mais j ai un peu peur des impôts.
    Je pense le louer 50€/mois donc ça fera 600 par an. Il y aura les frais de copropriété je crois qu’ il t a 30€/an pour le locataire. On va avoir plus de 2400€ de frais de notaire.
    Je suis un particulier. Je n aurai rien d autre dans cette ville.
    Je paie déjà en taxe foncière 900€/an.
    Vous pouvez me faire une estimation de mes impôts futur. Merci
    Le micro foncier est juste pour les entreprises? Je devrais payer de la tva?
    Merci pour vos réponses.
    Bonne journée

    Répondre
  14. Bonsoir
    On peut pas déduire les frais de notaire d après tes écris. Même lors d une vente acte en mains?
    Et en sci a is comment le calcul se ferait il?
    Merci encore
    Un fan

    Répondre
  15. Le seuil des 15000 ne concerne pas les revenus perçus en LMNP ou bien si?
    Si on choisit le réel pour 3 ans, on peut la première année passer en charges les frais de notaire et être en déficit reportable sur 3 ans ?

    Répondre
    • Bonjour,

      non le lmnp est un régime distinct de celui des revenus fonciers. Le seuil des 15000 € s’appliquent aux revenus fonciers uniquement.

      Les frais de notaire ne sont pas déductible au régime réel.

      Répondre
  16. Hello

    Merci pour ce blog tres interessant 😉

    Est ce que l’on paie de la CSG sur la location de parkings stp ou simplement l’impot sur le rev dans ma tranche ?

    Merci

    Répondre
  17. Bonjour et tout d’abord merci pour l’article.

    Maintenant j’ai une autre question, j’ai testé des simulateurs de défiscalisation. Qu’en pensez-vous ? Les résultats sont-ils fiables ? Ce n’est pas de la pub déguisé ?

    Cordialement.

    Répondre
  18. bonjour julien

    j’y suis!!! première déclaration de revenue…
    ma question est :
    j’ai vue que même si je déclare mes revenues en micro foncier je peut également déduire mes intérêts sur l’emprunt, que j’ai contracté.
    mais ou est ce que je peux l’indiquer sur ma fiche d’impôt 2042?
    Est ce que je les déduits directement de la somme totale de mes revenues (hors charges) avant de l’inscrire dans la case 4BE!
    de plus la ligne adresse de la loc n’a qu’une ligne et moi j’ai 5 parkings et 1garage à rentrer là dedans… c’est un peut chaud.
    merci d’avance pour tes précieux conseils
    biz
    aurépapeete

    Répondre
  19. Bonjour,

    Je loue un garage depuis septembre et auparavant il était vacant ou je l’utilisé puis je déduire l’intégralité de la taxe fonciere? ou prorata?

    Répondre
  20. Je perçois 8000 euros de revenus de sci.
    Si je percevais 1200 euros annuels de location de parking,me serait-il possible de bénéficier du micro-foncier pour l’ensemble?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre
  21. Salut, et bravo pour ce site très clair.

    Ma question:

    – si je choisi le régime réel, puis-je déduire des mes revenus fonciers les travaux éffectués dans le garage (ex: changement de la porte ou pose d’un plot de sécurité)???
    Ex: je loue mon box 100e/mois soit 1200e/an, je change la porte qui me coûte 1500euros. Aurais-je un déficit foncier? Et du coup zéro impôts à payer?

    Si oui, une fois que je serai à nouveau imposable, pourrais-je bifurquer sur le régime micro-foncier?

    Merci pour ta réponse

    Kevin

    Répondre
    • Bonjour Kevin,

      oui, tu as bien compris le mécanisme du déficit foncier. Sans bénéfice, pas d’impôts à payer. Attention, tous les travaux ne sont pas déductibles.

      Le changement vers le micro-foncier se fait après une durée de 3 ans.

      Répondre
  22. Bonjour,

    Tout ca est tre clair, cependant peut on savoir a peu pres le pourcentage d’impot sur ces revenus locàtifs hors csg et taxe fonciere?
    Sais tu si on doit payer la taxe d’habitation pour les garages non loués??

    Merci

    Répondre
    • Tout dépend de ta tranche marginale d’imposition sur le revenu. Cela va de 0 % à plus de 40 %.
      Logiquement, la taxe d’habitation n’est pas dûe dans ce cas.

      Répondre

Laisser un commentaire