Investir dans une colocation moto est hyper rentable

Il est possible de rentabiliser un parking voiture en le transformant en parking pour moto et 2 roues. Le rendement du parking est multiplié par 1,5 au minimum voir par 3 !

A emplacement égal, un parking voiture se loue au même prix que deux parkings motos. Imagine si tu arrives à diviser le parking auto pour le louer à 3, 4 voire 5 motos.

LoyerRendement
1 voiture100 €5 %
4 motos200 €10 %
5 motos250 €12,5 %

La location de parking ou de box pour moto offre des rendements supérieurs à 10 % même à Paris !

Ce qui fonctionne (ou pas) en colocation de parking moto

Investir dans la colocation de parking moto à Paris

Le principe d’une colocation moto est simple :

Une place de parking pour voiture est transformée en parking pour plusieurs motos.

Une place de parking peut être divisée en trois ou quatre emplacements scooters selon sa taille et sa configuration.

Les 2 roues appartiennent à plusieurs motards qui acceptent de payer un loyer plus faible en partageant le parking.

Pour le propriétaire du parking moto, la colocation moto est une bonne affaire. Souvent, deux loyers motos équivalent au loyer payé par une voiture.

Une colocation de trois motos augmente le loyer de 50 %. Un parking partagé entre quatre motos double le rendement.

LoyerRendement
1 voiture100 €5 %
2 motos100 € 5 %
3 motos150 €7,5 %
4 motos200 €10 %
5 motos250 €12,5 %

Certains investisseurs comme Cédric et Steffie ont eu l’idée de partager leur place de parking.

Cédric divise un parking pour le louer à quatre motos. Il a réalisé 12 opérations en région parisienne en un an. Le rendement net de charges moyen de ses achats dépasse les 8 % nets.

C’est un emplacement de parking voiture qui est dans le XXème arrondissement de Paris, rue des Pyrénées. Cette place se trouve au -3 avec un accès par monte-charge.

Cette acquisition revient à 13 500 € frais de notaire inclus. Quatre motards en colocation louent leur place à 45 € (180 €). Le rendement brut est de 180 € x 12 / 13500 € = 16 % brut et 13 % net de charges (taxe foncière et charges de copropriété).

Le financement à 110% sur 12 ans permet un cash-flow positif .

Cédric a aussi transformé trois places de parkings en deux box à Villeparisis. Tu peux lire les détails de ce boxage en cliquant sur le lien.

Une colocation moto pour démarrer dans l’investissement immobilier

Cédric comme Steffie ou Alexandre ont choisi de démarrer leur carrière d’investisseur immobilier à Paris avec les parkings motos.

Ils sont tous d’accord : acheter un parking est plus abordable et moins risqué qu’un appartement.

Les appartements et chambres de bonne à plus de 10000 € le mètre carré sont trop chers. Ils génèrent trop de travaux et d’ennuis avec les locataires.

Pour 10000 € à 20000 €, tu peux devenir propriétaire d’un parking moto qui rapporte 10 %, voire plus. C’est abordable pour tous les budgets.

L’investisseur peut convertir un livret A qui ne rapporte rien en un excellent investissement immobilier. Évidemment, le recours au crédit est toujours conseillé pour profiter de l’effet de levier.

Si ton taux d’endettement dépasse 33 %, alors investir dans une colocation moto rentable fera baisser ton endettement. C’est le moyen pour continuer à investir dans l’immobilier en créant un cash-flow positif.

Les locations de parking sont régies par le Code civil. Les baux oraux sont déconseillés et je leur préfère un bon modèle de contrat de location spécifique aux parkings.

Tu peux fixer la durée du préavis de ton parking comme tu veux. Les loyers peuvent être réévalués librement. Le montant de la caution est choisi par le propriétaire. La quittance de loyer comme l’état des lieux ne sont pas des passages obligés.

La colocation de box pour moto est plus rare

Peu de motards recherchent des colocations moto dans des boxs et des garages.

La sécurité d’un box n’efface pas les complications d’accès et de circulation pour les motards.

Pour rappel, un box est un espace fermé par trois murs, un plafond et une porte.

Partager une place de parking pour deux voitures est une mauvaise idée

Le partage des places de parkings ne s’arrête pas aux 2 roues. Il est possible d’organiser des colocations pour des voitures.

Par exemple, un particulier peut partager son parking entre la nuit et le jour ou entre la semaine et le weekend.

L’organisation et le respect des horaires posent de nombreux problèmes et nuisent à la liberté des colocataires du parking. Que faire si le colocataire est en retard ou en avance ?

Les parkings moto se développent à cause de la saturation du trafic

D’après le Journal Du Dimanche, la saturation des réseaux routiers en Ile de France continue de s’aggraver. Les habitants choisissent des modes de transport pour optimiser leurs déplacements.

Il est bien plus pratique et rapide de se faufiler dans les bouchons parisiens à 2 roues.

Le stationnement urbain s’adapte aux nouveaux usages

Les parkings voiture dans la rue se sont transformés. On trouve maintenant des places de parkings adaptées et réservées aux :

  • motos et scooters,
  • vélos,
  • trottinettes.

Depuis 2020, les trottinettes et vélos électriques ont pris une place importante dans les paysages urbains. Vu leur prix d’achat, il y a fort à parier qu’ils auront besoin d’emplacements de stationnement dédiés et sécurisés.

Les mairies en quête de ressources fiscales

Les mairies ont besoin de compenser la baisse des recettes issues de la taxe d’habitation. Il est probable qu’elles se reportent sur le stationnement des voitures et des 2 roues.

En 2022, la mairie de Paris impose le paiement du stationnement aux motos et scooters alors qu’il était gratuit avant.

Les conducteurs de 2 roues font face à des amendes et la fourrière pour stationnement illégal. Alexandre a payé 35 € d’amende pour son scooter garé sur le trottoir à Paris.

Cette mésaventure lui a donné l’idée d’acheter des parkings moto à Paris.

Alexandre a acheté le parking de la vidéo 5 ans plus tard ! C’est l’agent immobilier qui l’a relancé. Aujourd’hui, il encaisse 2700 € par mois de ses 50 locataires.

https://www.youtube.com/watch?v=xOZctFEpMKs

L’offre et la demande pour les parkings moto

La demande de location de parking pour 2 roues a explosé. Les parkings partagés et les colocations ont le vent en poupe.

Les motards et conducteurs de scooters préfèrent louer des places de parkings à des particuliers.

La colocation moto est le meilleur rapport qualité prix pour les usagers.

SécuritéPrixPlace attribuée
Parking public+
Parking Q-Park++
Colocation moto+++

Le parking moto sur la voie publique : rare et peu sécurisé

Ce sont des emplacements pour deux roues, situés le long des trottoirs, comme les places de parkings pour les voitures. Les dimensions sont plus petites, format 2 roues oblige.

Les 2 roues se garent perpendiculairement au trottoir et les uns à côté des autres. Il existe parfois des bornes en métal pour séparer les motos entre elles. Le motard peut alors accrocher sa moto à l’aide d’un antivol pour la sécuriser.

Le jeu préféré de la fourrière est d’embarquer les motos et scooters stationnés juste en dehors des places prévues pour eux.

Les parkings 2 roues Q park : la sécurité au prix fort

Pour les conducteurs de deux roues qui tiennent à leurs engins mécaniques, il existe des places de parkings réservées dans les parkings souterrains gérés par de grandes sociétés privées : Effia, Q Park…

La sécurité de ce type de parking est renforcée. C’est particulièrement important car les motos sont plus vulnérables que les voitures.

Le prix est plus avantageux sur des durées longues mais pas autant qu’une colocation.

Comment transformer un parking voiture en moto ?

La méthode que j’utilise pour sélectionner mes investissements se déroule en deux étapes :

  1. l’étude de rentabilité,
  2. l’étude qualitative du parking.

Je fais ensuite mon choix entre les parkings les plus rentables et les plus qualitatifs. Les grandes lignes sur la manière d’acheter des parkings rentables sont expliquées dans cet article.

Comment investir dans un parking moto rentable ?

Le rendement est calculé avec la formule suivante :

Rendement = loyers annuels / montant investi

Tu peux effectuer tes calculs de rendement gratuitement avec RentaGarage 1 ou avec RentaGarage 2 qui est payant.

Le prix d’achat du parking est souvent connu puisqu’il est affiché lors de la vente. Le négocier est parfois utile pour augmenter la rentabilité.

D’autres fois, négocier est le meilleur moyen de se faire voler une bonne affaire par un investisseur moins gourmand.

Quel est le prix de la colocation parking moto ?

Pour estimer correctement le rendement, il faut :

  1. les prix de location pratiqués,
  2. le nombre de motos sur la place.

Les prix sont les plus chers dans le centre de Paris qu’en périphérie. Il faut compter entre 75 € et 100 € la place en colocation moto dans ces quartiers.

Dans les arrondissements périphériques, les prix baissent aux alentours des 50 € à plus ou moins 15 € près.

La demande locative pour parking et garage moto se développe aussi dans les grandes villes comme Marseille, Nice, Grenoble, Lille ou Bordeaux. Les prix oscillent entre 40 € et 80 € la place.

Attention, les motards comparent toujours le loyer d’une place voiture avec celui-ci qu’un parking moto. Plus les loyers sont proches et plus le motard choisira le parking voiture, voire un box.

Combien de motos sur une place de parking ?

Les dimensions du parking sont essentielles pour réussir la division. Plus le parking est grand et accessible, plus le nombre de motos stationnées est important.

Le rendement varie beaucoup en fonction du nombre de locataires. Certains investisseurs ont eu de bonnes surprises en stationnant une ou deux motos en plus que prévu.

D’autres sont moins chanceux. Quand les dimensions sont imparfaites, les motards refusent de louer la place. Faute de trouver des locataires, le propriétaire est obligé de réduire le nombre d’emplacements pour satisfaire la demande des motards.

Pour t’accompagner dans tes investissements de parking moto, j’ai créé la formation Parking Booster avec Cédric. Elle est présentée ici.

Trouver le projet idéal pour la division en parking moto

Si la rentabilité du parking te convient, il faut ensuite se pencher sur sa qualité.

Par principe, tu n’as pas besoin de l’accord du syndic pour louer ta place de parking à plusieurs motards.

Malheureusement, les autres copropriétaires ne voient pas l’arrivée de motards d’un bon œil. La méthode Parking Booster a été créée pour résoudre ce problème et les autres :

  • le traçage au sol,
  • l’étude des dimensions,
  • la qualité de l’emplacement,
  • la demande locative,
  • la négociation,
  • le nombre de bip,
  • les problèmes de copropriété,
  • la sécurité…

Pour louer un parking ou un box pour une moto, l’investisseur doit acheter une place de parking ou un box qui est propice au stationnement des deux roues.

Les parkings moto sont noyés dans la masse des parkings que tu peux trouver selon les méthodes de recherche habituelles :

  • internet,
  • les agences immobilières,
  • les notaires,
  • les ventes aux enchères,
  • le bouche à oreille.

Je partage avec toi la méthode en 3 étapes pour choisir les villes où acheter des parkings rentables ici.

Une fois que tu as trouvé la bonne affaire, tu peux la financer à crédit ou avec ton épargne. Les colocations moto sont suffisamment rentables pour :

  1. dégager un cash-flow positif,
  2. autofinancer l’investissement,
  3. réduire ton taux d’endettement.

Personnellement, je préfère financer mes parkings à crédit pour profiter de l’effet de levier. D’autres préfèrent vider leur livret A et le transformer en parking moto hyper profitable.

Le propriétaire poste une annonce pour louer l’emplacement moto. Voici la méthode pas à pas pour louer un parking sans agence.

Les conducteurs de 2 roues appellent pour connaître le détail de la location.

Après la visite, un contrat de location moto est signé. Il fixe les règles de la location, notamment comment se partage la place de parking, le loyer, le dépôt de garantie, les obligations du propriétaire, les droits du locataire, etc, etc…

Tous ces points juridiques ont été étudiés avec mon cabinet d’avocat dans Parking Booster.

Julien Bedouet - propriétaire de 240 garages

A propos de Julien Bedouet - propriétaire de 230 garages

Je suis conseiller en gestion de patrimoine et investisseur spécialisé dans les parkings et les SCI. Retrouve mon histoire ICI. Je suis aussi l'auteur du bestseller Réussir son investissement dans les parkings et les garages.

Abonne-toi pour ne rater aucune actu ! Youtube de Julien Bedouet

23 réflexions au sujet de “Investir dans une colocation moto est hyper rentable”

  1. Bonjour,
    Je recherche desespérément un box sur Lyon, pour un scooter.
    Comment trouver un particulier qui louerait une place ou une colocation ?
    Merci

    Répondre
  2. Bonjour je recherche une colocation pour un emplacement parking souterrain pour ma moto l’idéal serait dans le parking indigo place Saint-Étienne à Toulouse je travaille comme vacataire à la préfecture comment puis-je faire pour trouver une colocation est-ce qu’il existe un site dédié?

    Répondre
  3. Bonjour,
    Comment se passe la déclaration d’impots sur un parking/box partagé ? les locataires vont recevoir une taxe d’habitation chaqcun 100% ou 50% ? comment l’administration fiscale distingue çà ?
    MErci,

    Répondre
  4. Bonsoir Julien,

    Petites questions d’ordre pratique pour la location à des motos :
    – Quid des badges pour accéder au parking ? Cédric a t il demandé plusieurs badges au syndic de copropriété ou a t il « copié » un badge avec une télécommande universelle ?
    – Pour diviser sa place de parking pour faire de la location à des motos, faut il demander au préalable un accord du syndic de copropriété ?

    Merci,

    François

    Répondre
  5. La rentabilité est évidemment super importante dans le choix de vos futurs investissements, toutefois il me semble important de franchir une étape supplémentaire et de parler de la VAN ou Valeur Actuelle Nette, notion qui n’est quasiment jamais abordée sur les forums et autres blogs (je vous renvoie à Wikipédia pour avoir une définition précise de cet indicateur). La VAN vous donne vue d’ensemble qui vous permet d’apprécier réellement la pertinence de votre investissement à priori, ou à posteriori (si vous avez tenu une compta précise 🙂

    Adapté à l’immobilier, cet indicateur est très concret. Il vous indique dans quel délai vous pouvez estimer pouvoir revendre, sans perte de capital votre bien ou encore à partir de quel moment, il y a en quelque sorte « enrichissement ». Dans le calcul de cet indicateur, intervient une notion à ne pas négliger que l’on appelle la valeur résiduelle : dans le cas d’un bien immobilier, il s’agit de la valeur à la revente. Vos projets peuvent évoluer et donc la revente doit être envisagée.

    Intérêt de cet outil :

    Avant de réaliser l’investissement :
    Comme indiqué plus haut, fonction des paramètres de départ que sont le prix acte en main (prix d’acquisition + frais de notaire), le coût des éventuels travaux avant mise en location et enfin le résultat net estimé par année (à déprécier au regard de l’inflation telle que vous l’estimez) sans oublier la valeur résiduelle, vous devinez alors avec plus de précisions dans quoi vous vous embarquez. La VAN se recalcule à chaque écriture comptable. Lorsque votre indicateur devient positif (strictement supérieur à zéro) vous pouvez devenir liquide, c’est à dire revendre sans perte et repartir sur une nouvelle aventure. En revanche les années durant lesquelles votre indicateur varie en territoire négatif, si vous n’êtes pas contraint à la vente et désirez «ne pas perdre», vous devrez alors patienter avant de pouvoir être liquide.

    Durant la vie de l’investissement :
    Au fil des mois et des années, votre VAN s’actualise fonction des rentrées d’argent mais également des charges (maintenance, travaux supplémentaires etc.). Les sommes évoquées sont cette fois-ci bien réelles. Votre VAN peut alors évoluer vers le positif moins rapidement que prévu (ou l’inverse pour les plus chanceux, mais ne rêvons pas !). Votre appréciation de la valeur résiduelle (valeur à la revente) pèse de tout son poids (notamment les premières années) et car elle peut varier très sensiblement, fonction de l’état du marché. Plus les années passent, les rentrées s’accumulant et et plus les données initiales (montant du projet) se font en quelque sorte oublier. Mais… rien n’est oublié ! puisque vos rentrées s’apprécient également au regard de l’inflation (que vous estimez comme vous le sentez) : plus vous avancez dans le temps, plus les rentrées (loyers constants) n’offrent pas le même pouvoir d’achat, à cause de l’inflation.

    Au final vous avez pu vous prévaloir d’un beau rendement ou d’un rendement honorable durant x années mais lorsqu’il est le moment de passer à autre chose et revendre… vous retrouvez avec une VAN tout juste à zéro !! (exemple : vous avez vendu dans un contexte baissier) et donc en dépit de ce rendement vous avez fait une opération blanche (voire négative si vous n’avez pas intégré vos impôts!!)

    Donc l’immobilier oui mais pas si simple !…. D’où la pertinence des garages et parkings dont la gestion est simple !

    Répondre
    • Salut Arnaud,

      merci pour cette explication très détaillée qui va en faire réfléchir plus d’un (enfin j’espère !).

      Je te rejoins sur toute la ligne et le vrai rendement d’un investissement n’est connu qu’après la revente. En attendant, c’est un rendement sans tenir compte de l’appréciation ou dépréciation du bien.

      On retrouve les calculs de VAN dans RentaGArage 2.

      Répondre
  6. Bonjour Julien,

    Comment emprunter 13000€ sur 12 ans comme Cédric ?
    Les prêts à la consommation se sont pas aussi long normalement (60 à 72 mois max).

    S’il s’agit d’un prêt immobilier, comment Cédric a négocié ?

    Merci.

    Matthieu R.

    Répondre
    • Bonjour,

      Oui, c’est un crédit immo. Il faut le demander aux banques, elles sont capables de la faire.

      On est en train de créer une formation sur la colocation moto, on répondra à cette question.

      Répondre
  7. Bonjour,

    Je suis sur Paris et j’envisage de réaliser la même opération que Cédric : Acheter un parking pour le diviser en place de moto.

    J’ai visité une dizaine de parkings qui pourraient être utiliser dans cet optique mais j’ai du mal à savoir si les places se loueront (vite).

    Cédric, Julien, auriez-vous des astuces, des idées pour savoir le potentiel locatif pour les motos ?

    Merci.
    Selim

    Répondre
  8. Bonjour, j’ai un projet dans le même état d’esprit qui me trotte dans la tête depuis un moment (dans une autre grande ville), Cédric a t’il eu du mal a trouver des locataires et a t’il reçu beaucoup de demande pour
    ses place
    Pour l’instant j’hésite encore a me lancer dans les immeuble ou dans ce type de projet
    Merci pour cette vidéo

    Répondre
  9. Bonjour,

    J’avais visité ces parkings à Charonne. Dans la même rue j’avais été surpris de constater que devant une librairie, un emplacement sauvage servait de parking en pleine rue pour pas mal de motos.
    En posant la question à la libraire sur le fait que ces motards soient verbalisés elle m’a répondu qu’elle n’avait jamais vu les forces de l’ordre verbaliser…j’ai donc passé mon chemin très vite et n’ai pas donné suite.

    Pour moi la demande locative dans le quartier était proche de zéro pour ce type de parking.

    Peut-on savoir ce qu’il en est aujourd’hui de l’investissement d’Alexandre? Les places sont-elles louées ? À combien? Depuis quand?

    Merci beaucoup.

    Répondre
  10. bonjour à votre super équipe

    je viens de voir une annonce pour des parking à moto.

    – 1 lot de 4 cote à cote : largeur 1,66m chacune, profondeur entre 2,0m et 2,5m

    – 1 lot de 4 cote à cote : largeur 1,15m chacune, profondeur 1,75m

    sans parler du prix , quelle est votre opinion sur la possibilité d’utilisation de ces emplacements ?
    merci pour votre réponse
    Sophie

    Répondre

Laisser un commentaire