Place de parking, emplacement, box, garage, lot de parkings ou lot de garages… Voici une partie de l’immobilier délaissée par la majorité des investisseurs immobiliers.

On appelle un parking une zone dédiée au stationnement des véhicules à moteur (voitures et motos principalement). Ici, nous nous intéressons aux parkings privés, situés dans des immeubles de bureaux ou d’habitation. Ces parkings sont utilisés par des particuliers ou des entreprises.

Les parkings des centres commerciaux, des gares ou des aéroports sont la propriété de grands groupes et ne nous intéressent pas ici.

Acheter un emplacement de parking pour investir, c’est réaliser un achat pour louer le parking à un particulier ou à une entreprise. En échange du droit de se stationner sur ton parking, le particulier locataire te versera un loyer puisque tu es propriétaire du parking.

Investir dans un parking est en moyenne deux à trois fois plus rentable que l’achat d’un appartement. Louer et gérer un parking est simple, peu réglementé et ne demande pas ou peu de travaux et d’entretien. Nous y reviendrons.

Est-ce que le désintérêt pour les parkings est réel ? Faut-il avoir peur d’acheter des parkings ? Investir dans un emplacement de parking est-il un placement rentable ? Comment s’y prendre pour réussir son investissement dans un parking ? Quels sont les risques ? Paie-t-on beaucoup d’impôts sur l’achat d’une place de parking ? Où faut-il acheter un parking ? Vaut-il mieux acheter une place de parking seule ou un lot de places de parking ?

Dans cet article, je répondrai à toutes ces questions sur l’achat de parking en tant qu’investissement, placement immobilier.

Je suis propriétaire d’une centaine de parkings dans l’ouest de la France. J’achète des lots de garages depuis 2012 et je vais partager mon expérience en la matière avec toi.

Pourquoi acheter un parking ?

Acheter une place de parking pour un premier investissement

L’achat de place de parking séduit bon nombre de jeunes actifs et d’étudiants. Avec internet, le nombre d’investisseurs immobiliers qui partagent leur expérience a explosé. Chacun y va de sa page facebook et sa chaîne Youtube. Je ne fais pas exception et t’invite à t’y abonner maintenant 🙂

Seulement voilà, il est compliqué d’acheter un appartement ou une maison quand on débute à peine sa carrière professionnelle. C’est même mission impossible si tu es étudiant et n’a aucun revenu pour emprunter auprès des banques.

Face à ce constat, la plupart des jeunes apprentis investisseurs se tournent vers les achats de parkings. Le ticket d’entrée est bas et abordable pour beaucoup de gens.

acheter une place ou un lot de parkings

Si acheter une place de parking permet de débuter dans l’immobilier, il y a des investisseurs plus aguerris. Acheter des emplacements de parkings un par un ne les intéresse pas. J’en fais partie.

Les investisseurs plus expérimentés préfèrent acheter des lots de places de parking. Ils en achètent plusieurs d’un seul coup. On peut même acheter des étages complets de places de parking. Les montants investis sont alors très importants. Dans ce cas, je t’invites à lire mes conseils pour réussir tes investissements dans les parkings.

Combien coûte une place de parking ?

Le prix d’achat d’une place de parking dépend de plusieurs facteurs. L’emplacement du parking est le plus important. Plus tu es proche d’un grand centre-ville, plus la place de stationnement est coûteuse.

Une place de parking en sous-sol sera vendue plus chère qu’un parking à l’extérieur de l’immeuble. Ce type de parking ne protège ni des intempéries, ni des regards extérieurs.

Les places de parking sont très souvent situées dans des résidences. Leur coût varie selon les standing de la résidence et le nombre de places disponibles par habitant.

Il faut compter entre 5000 € et 10000 € dans une ville petite ou moyenne, pas en dessous de 10000 € dans une grande ville, voir plutôt 15000 € en moyenne. Certains quartiers anciens de Paris, de Lyon ou de Nice affichent des prix allant jusqu’à 70 000 € et plus.

Investir dans un parking à Paris ou en province

Le prix d’une place de parking à Paris a doublé dans les années 2000. Aujourd’hui, le marché immobilier s’est calmé et les prix pour une place de stationnement en sous-sol tourne autour de 12 à 15 000 € minimum.

Je n’aime pas parler de moyenne car certains arrondissements comme le 1er ou le 16ème défient toute concurrence. L’emplacement de parking s’y vend au prix d’un appartement en province. Il n’est pas rare de trouver des parkings à plus de 50000 €. L’ile de la cité ou St Germain sont parmi les quartiers les plus demandés.

acheter une place de parking à Paris

A l’inverse, les parkings dans le 13ème, 19ème ou 20ème sont les plus abordables, sans toutefois descendre en dessous de la barre des 10000 €.

Les loyers oscillent entre 60 € et 200 € environ.

En province les prix d’achat de parking, comme ceux de la location sont plus faibles. Le loyer peut descendre à 30 € dans certaines villes moyennes. Moins il y a de difficultés de stationnement, moins le prix de location sera important.

Tu peux retrouver des exemples d’achats de parking ici :

Acheter un parking à Nantes

Achats de parkings à Paris : arnaque et bons coups

Ils achètent des parkings à Toulouse

Acheter un premier parking comme investissement

L’acheteur de parking préférera orienter ses recherches vers des places de stationnement plus abordables. Le recours au crédit n’est pas systématique, certains investisseurs choisissent de vider leur compte en banque pour l’échanger contre une place de parking.

Acheter un parking est un premier pas dans l’investissement immobilier. Il permet de découvrir toutes les étapes d’un achat, en commençant par les visites, la négociation, l’emprunt, le notaire et la mise en location. Voici quelques astuces pour savoir comment investir dans un emplacement de parking.

Il n’est pas rare que l’investisseur continue (un peu ou beaucoup) dans l’achat de parking avant de s’orienter vers l’investissement immobilier plus classique comme des appartements.

Investir dans un parking, est-ce rentable ?

Les rentabilités des parkings sont très bonnes. En moyenne, il faut compter 8 % brut de rendement sur un emplacement de parking. Ce n’est qu’une moyenne et les écarts peuvent être importants. Au cœur de Paris, le rendement brut peut descendre en dessous des 3 ou 4 % bruts.

Le prix du parking est tellement haut par rapport aux loyers que l’investisseur ne s’y risque pas. Pour rappel, le rendement d’un parking se calcule ainsi : loyer annuel / prix total du parking. Toutes les informations pour calculer les trois types de rentabilité dans les parkings sont lisibles ici.

Dans un même immeuble, on constate très souvent que le rendement pour un appartement est inférieur à celui d’un emplacement de parking.

Acheter un parking ou un appartement ?

La rentabilité d’une place de parking vient de l’absence d’entretien et de réparation. Quand tu achètes un parking, tu achètes un morceau de bitume ou de béton. Il n’y a aucune cuisine, par de fenêtre, d’électricité, d’eau…

Tout ce qui compose un appartement, depuis la porte jusqu’aux lumières peut tomber en panne, vieillir ou changer de norme. Cela génère tôt ou tard un coût pour l’investisseur et le rendement de l’appartement chute.

Avec une place de stationnement, ce souci n’existe pas. Les charges de la copropriété sont réduites au minimum puisque l’acheteur du parking ne paie pas les charges de chauffage ou de télévision par exemple. Les grands travaux de ravalement de façade seront aussi imputés aux propriétaires de parkings, même si ceux-ci sont en sous-sol et ne profitent pas directement de la façade refaite à neuf.

est-il rentable d'acheter une place de stationnement pour la louer ?

Le propriétaire du parking s’acquittera de la taxe foncière (entre un et trois mois de loyer selon les villes).

Louer son parking

De même, le risque de dégrader une place de parking est proche de zéro. A part un tag, personne ne va venir percer une dalle en béton pour embêter le propriétaire.

Contrairement aux appartements, les loyers sont déplafonnés et choisis librement par le propriétaire du parking. Il veillera ceci dit à respecter le prix du marché sous peine de ne pas trouver de locataire et de perdre tout rendement.

Les préavis sont fixés librement et vont couramment de zéro jour à trois mois. C’est le code civil qui fixe les règles en matière de location de parking. Cette loi est beaucoup, beaucoup plus souple que la loi ALUR ou celle du 7 juillet 1989.

Attention, si ton parking est loué en complément d’un appartement ou d’une maison, alors les règles changent. Ton parking doit alors respecter les lois en vigueur du logement d’habitation. Finie la liberté, place aux contraintes.

Louer son parking peut se faire avec une entente orale, mais je conseille la signature d’un bail écrit. Ce contrat de location permet de fixer les règles, le montant du loyer, la durée, le préavis et tous les points qui te tiennent à cœur.

Acheter un parking pour le louer va générer plusieurs impôts dont tu devras t’acquitter.

L’avenir du parking est lié à celui de la voiture

Le parking est un emplacement délimité où se garent des voitures ou des 2 roues. Tu peux retrouver un article très détaillé sur le stationnement des motos, scooters et autres 2 roues sur les parkings en cliquant ici.

L’essor des parkings date d’une dizaine d’année après la seconde guerre mondiale. Les avancées technologiques dues au conflit ont dopé le déplacement en voiture. C’est un changement majeur de société qui a eu des impacts à plein de niveaux (vitesse, travail, lieu d’habitation, pollution, commerce…).

Il a bien fallu trouver de la place (de parking) pour entreposer les voitures quand celles-ci n’étaient pas utilisées par leur propriétaire. C’est ainsi que les constructeurs d’immeubles ont été obligés de prévoir des places de stationnement dans les sous-sols ou au pied des immeubles d’habitation.

A l’heure où j’écris ces lignes, les premières voitures autonomes sont sur les routes de France. Elles ne roulent pas toutes seules, le conducteur doit garder une main sur le volant. La sécurité n’est pas au top et de nombreux autres problèmes restent en suspens.

Ceci dit, les plus optimistes parlent d’un développement rapide vers 2022. Personnellement, je pense que ce sera plus long.

Concernant les emplacements de parkings, les voitures autonomes vont changer la donne. Je ne sais pas dans quelle mesure, ni quand, ni comment, mais il convient d’y réfléchir avant tout achat de parking. Le sujet est complexe et j’y reviendrai sur le blog.

Autolib et Velib ont fait augmenter le prix et les loyers des places de parkings. Alors que l’usage de la voiture stagne ou diminue, le nombre de place de stationnement occupé par ces deux dispositifs de déplacement novateur a augmenté. Les places en sous-sol ont vu leur attrait augmenter.

Pour acheter des parkings, il n’y a pas de recette miracle. Il faut travailler dur pour trouver de bons parkings. Je ne connais personne qui est devenu riche sans rien faire : même le gagnant du loto a été acheter son ticket !

Acheter un parking est une réelle source d’enrichissement. Les parkings te rapportent des loyers et leur valeur continue à s’apprécier dans le temps. Ainsi, tu gagnes de l’argent chaque mois avec les loyers et aussi lors de la revente.

Je vais t’expliquer comment je procède pour acheter mes parkings. Il y a un certain nombre d’étapes que je suis systématiquement.

L’achat de parking réussi expliqué en 6 étapes

1. Te former

Avant d’acheter n’importe quoi, mieux savoir où tu mets les pieds. La première fois que j’ai perdu de l’argent, c’était avec l’action Eurotunnel. Mon père m’avait conseillé d’acheter une centaine d’actions comme lui. A moins d’un euro l’action, elle ne pouvait que monter. Sauf que 10 ans plus tard, marre de payer des frais chaque année et de voir l’action stagner, j’ai revendu mes actions pour la moitié de leur valeur d’achat.

Mon père est très compétent pour les affaires (le bois principalement), mais il ne connaît rien à la bourse. J’ai suivi de mauvais conseils. Pour réaliser un projet, il ne faut pas écouter l’avis de ton beau-frère ou de ton banquier. Il faut aller chercher la bonne méthode auprès de ceux qui ont fait ce que tu veux faire. Avant d’acheter des parkings, mieux vaut parcourir encore un peu mon site et peut-être te procurer mon livre.

2. T’organiser pour bien acheter un parking

Je vais acheter des parkingsUne fois que tu as pu avoir les réponses à tes questions pour acheter tes parkings, il faut agir. La seconde étape pour investir dans un parking est de se mettre en mouvement. Sans action, les meilleurs intentions du monde reste lettre morte : rien ne se réalise. Pour avoir un impact concret, des résultats, il faut passer à l’action !

Agir dans tous les sens n’est pas la solution. Il vaut mieux une série de petits pas dans le même sens, que deux grands pas en avant puis trois grands pas en arrière. Etre organisé dans ta recherche de parking à acheter s’apprend. Savoir où aller est important, mais connaître le chemin pour y aller compte tout autant.

3. Visiter des parkings à vendre

A partir du moment où tu sais ce que tu cherches et comment le chercher, il ne reste plus qu’à visiter. Lors des visites de parkings, tu vas continuer à apprendre. Lors de ces visites, le plus important est de bien analyser l’opportunité qui t’est proposée. Trouver des emplacements de parkings à acheter est facile, tu vas sur internet et il y en a plein.

Par contre, savoir faire la différence entre un bon parking (qui va être rentable et facilement revendable à un bon prix) et un mauvais parking (qui n’aura pas de locataire et que tu ne pourras pas revendre) est critique. La différence entre le bon et le mauvais chasseur est petite 😉 et la différence entre un bon et un mauvais acheteur de parking tient à la qualité de son analyse et son expérience.

4. Acheter des parkings

Le bon acheteur de parking aura pris soin de d’analyser le pour et le contre. Si les « pour » l’emportent, alors le parcours du combattant commence. Si tu es prêt à perdre de l’argent, alors tu passes outre la case négociation. Cela va plus rapidement et c’est pratique, mais tu vas réduire gravement la rentabilité des parkings.

Etape obligatoire pour beaucoup d’acheteurs : la banque ! Et oui, acheter un parking se fait souvent à crédit. Le crédit a de nombreux avantages, mais tous les prétendants au crédit n’y ont pas accès. Le banquier ne prête pas facilement, surtout en ce moment. Tu vas devoir le convaincre.

5. Faire rentrer l’argent

Te voilà propriétaire. Ouf, le plus dur est passé. Non, c’est faux ! Le plus dur reste à venir : assurer la bonne gestion de ton parking. Investir dans un parking est facile. Tu peux griller toutes les étapes précédentes, mais tu te retrouves avec un mauvais parking. Je te souhaite alors bonne chance pour trouver un locataire et le garder.

Les locataires sont tes clients. Ils louent tes parkings et font alors la rentabilité de ton investissement. D’une bonne relation naissent les fruits de ton achat de parking : les loyers. Savoir gérer les locataires, les attirer, les retenir ou les faire partir fait parti du boulot de propriétaire de parking. Acheter des parkings est souvent plus simple que la gestion locative.

6. Optimiser les impôts après avoir acheté un parking

Acheter un parkingJ’ai passé des mois à comprendre le fonctionnement fiscal des parkings. Au début, tous mes calculs étaient faux. J’avais oublié des impôts et je calculais des taux de rendement farfelus. S’il y a un domaine où l’ignorance se paie cher, c’est bien dans la fiscalité française !

Nous payons tous des impôts mais le but reste d’en payer le moins possible. Les possibilités sont là mais encore faut-il les connaître. Acheter un parking est synonyme de taxes et impôts.

Tu connais maintenant les grandes étapes pour réussir ton achat de parking. Si le chemin tracé est clair, il n’est pas évident de passer chaque étape avec succès.

Comment choisir l’emplacement d’un investissement dans les parkings ?

Il n’y a que trois règles en immobilier : l’emplacement, l’emplacement et l’emplacement. C’est aussi vrai pour une place de parking. Le prix d’achat de ton parking sera revu à la hausse ou à la baisse en fonction de sa proximité avec le centre-ville.

Plus le centre-ville manque de places de stationnement, plus la demande locative sera importante. C’est à cet endroit que le prix des parkings sera le plus élevé. Cette logique s’applique à toutes les villes de France.

Attention à ne pas se méprendre sur les difficultés de stationnement au risque d’investir dans un parking qui ne trouvera pas de locataire.

Plus la place de parking est située bas dans les sous-sols, plus son prix baissera. En effet, le locataire perdra du temps pour entrer et sortir sa voiture du sous-sol. Les inconvénients de la place de parking impacteront les prix d’achat et de location à la baisse.

De la même manière, une place plus grande trouvera un locataire plus facilement. Certaines places trop petites ne pourront accueillir que des citadines et se loueront donc moins chère.

Ce n’est pas un problème en soi pour que tu l’aies prévu lors de ton investissement parking.

De même, tu veilleras à ce qu’aucun parking gratuit n’existe à côté de ta place de parking. La concurrence sera nuisible et pourra t’empêcher de louer ton parking.

Acheter une place de parking ou un box ?

Cet article est consacré très majoritairement aux places de parking. Il ne faut pas oublier que les parkings souterrain contiennent aussi des emplacements de stationnement fermés qu’on appelle couramment des boxes.

La place de parking est close par trois murs et une porte de garage. On dit alors que le parking a été boxé. Transformer une place de parking en box s’appelle un boxage et c’est expliqué dans cet article.

La demande est souvent plus forte que pour une place de parking ouverte. Les prix de location sont plus élevés, de 20 % jusqu’à 50 % dans le même sous-sol. En effet, le locataire pourra y garer sa voiture, mais aussi entreposer quelques objets personnels, voire une moto ou un second véhicule selon la taille du box.

Les rendements seront similaires puisque les boxes se vendent plus chers que les places de parking.

Maintenant qu’on se connait un peu mieux, je te propose une petite vidéo au titre humoristique. Elle fait son petit effet sur Youtube et je l’ai résumé en quelques mots.

Pourquoi te faire chier à acheter un parking pour gagner seulement 50 ou 70 € par mois ?

Cette histoire commence autour d’un apéro. Une bande de copains discute, l’ambiance est détendue. Quand soudain, Vincent annonce qu’il vient d’acheter et de louer son premier parking.

La première réaction est souvent : « Ah oui ? Et tu le loues combien ? » « Eh bien, 50 € par mois. »

Vincent va recevoir des réflexions très communes de la part de ses amis. Peu importe l’âge dans le groupe de potes, les réflexions sont exactement les mêmes et peu importe aussi la catégorie socioprofessionnelle.

J’ai reçu des réactions similaires quand j’ai acheté mon dernier investissement de 4 garages, il y en avait pour « seulement » 21000 €. Par rapport à mes autres investissements, ce n’est pas grand-chose, comme par rapport à mon patrimoine global.

Réflexions typiques face à un achat de parking

Voici les réflexions typiques que tes amis pourront te faire quand tu passeras à l’action et que tu achèteras ton premier parking ou ton premier petit investissement.

« Pourquoi tu vas t’embêter pour gagner seulement 50 € par mois de loyer ? En plus, il y aura les impôts, etc. Ça ne changera pas ta vie. »

C’est sûr que 50 € de loyer, ce n’est pas grand-chose, mais ça fait 30 € par mois nets d’impôt.

Vincent a payé son parking 7500 € avec les frais de notaire. Il loue le parking 50 € par mois, soit 600 € par an. J’ai pris volontairement des chiffres très standards. Il n’a pas fait une super affaire et c’est dans la moyenne.

Il a 150 € de charges par an : assurance, charges de copro, taxe foncière. Ce qui fait un rendement net de charges de 6%.

Vincent est dans une tranche à 14 % de l’impôt sur le revenu auxquels s’ajoutent les prélèvements sociaux.

Le rendement net de charges et d’impôts tombe à 4,7 %.

investissement parking à 6 % net de charges

C’est déjà un bel investissement en comparaison avec un Livret A ou une assurance vie. Le rendement est à 3, 4, 5, voire 10 fois supérieur, au rendement que peuvent afficher certains placements financiers.

Vincent aura un petit revenu supplémentaire de l’ordre de 27 € par mois. C’est 2,6% d’un SMIC net. Si Vincent est payé au SMIC, il s’est accordé 2,5% d’augmentation avec ce parking. Peu de personnes obtienne ce type d’augmentation.

30 € par mois, c’est quand même 360 € par an. Cette somme peut payer une semaine de vacances ou un beau cadeau de Noël.

La gestion d’une place de parking est très simple et surtout rapide. Tu allumes ton téléphone, tu te connectes sur ton compte en banque, tu vois que le loyer est arrivé et c’est fini.

10 minutes de gestion par mois pour un parking avec 50 € de loyer, représente 300 € de salaire horaire.

C’est tout à fait le genre de réponse que Vincent peut donner, à des personnes qui posent la question : « pourquoi tu t’embêtes avec un lot de garages qui te rapporte 150 € par mois ? Ça ne va pas changer ta vie ».

Eh bien, si. Ça change la vie, sur le long terme et sur le court terme.

« super ! ce n’est pas comme ça que tu vas devenir riche ».

Déjà, on deviendra plus riche avec ce parking à 7500 € que quelqu’un qui laisse 7500 € sur un Livret A où le rendement est tout pourri et subit l’inflation. Avec un parking au rendement de 5% net net, il y a un enrichissement.

Il est important de comprendre, qu’acheter ton premier parking est un excellent début pour investir dans l’immobilier.

7500 €, 10000 €, 15000 € sont des montants relativement faible. Le risque de perte est faible. On n’est pas sur des centaines de milliers d’euros où l’enjeu financier devient énorme.

L’achat de parking est l’idéal pour débuter dans l’investissement. C’est d’ailleurs mon premier investissement : un petit lot de 4 garages à 10900 €, frais de notaire compris.

C’est une vente immobilière classique. Que tu achètes un parking, un appartement, un immeuble, on est à peu près sur les mêmes démarches de vente. Il faut visiter, analyser, calculer, négocier, aller chez le notaire, signer les mêmes papiers.

C’est de l’expérience engrangée et c’est extrêmement important quand on débute. Je constate que mes clients ne s’arrêtent quasiment jamais à leur premier achat de parkings.

Pourquoi ? Parce qu’ils trouvent ça tellement facile, tellement rentable, tellement excitant qu’une fois qu’ils ont acheté le premier parking, ils laissent passer quelques mois avant de réinvestir. Ça permet de rentrer dans le jeu de l’investissement immobilier avec une première expérience réussie.

Ça permet, pour les plus frileux, de pouvoir se mettre le pied à l’étrier et de démarrer un cercle vertueux. Si tu plantes ton premier achat d’appartement, c’est dur de te relever.

Achat des parkings en lot ou à l’unité ?

Des frais de notaire élevés pour un achat de parking à l’unité

Les frais de notaire rémunèrent le notaire pour la rédaction de l’acte de vente qui transfère la propriété du parking entre le vendeur et l’acheteur. Les frais de notaire portent officiellement le nom de droits de mutation. Ce terme est cependant peu utilisé.

Les frais de notaire sont progressifs. Ils augmentent avec le prix du bien vendu. On paiera plus de frais de notaire pour un achat d’appartement que pour une place de parking.

Cependant, il y a une partie fixe importante dans les frais de notaire. Elle ne peut être réduite. Par exemple, pour un parking vendu 10000 €, l’acquéreur devra s’acquitter de 1500 € à 2000 €, soit entre 15 et 20 % du prix d’achat.

Si tu en as l’occasion, acheter un lot de parking fera baisser la proportion des frais de notaire. Il faut compter environ 7 % du prix du bien immobilier dont la valeur est égale ou supérieure à 80 000 €. Et ce, peu importe le type de bien vendu (parking, appart, maison…). Plus d’information sur les frais de notaire pour les parkings dans cet article.

Acheter un lot de parkings permet souvent d’acheter au rabais. Acheter en gros permet d’acquérir une place de parking 10, voire 20 % moins cher que son prix à l’unité. Cette règle ne se vérifie pas toujours.

La fiscalité des places de parkings

Tu devras t’acquitter de l’impôt sur le revenu sur les loyers de tes parkings. Lors de ta déclaration annuelle de revenu, tu rempliras le montant de tes loyers dans la catégorie des revenus fonciers.

Deux options s’offrent à toi : tu peux opter pour le régime micro-foncier si les loyers de tes parkings et appartements ne dépassent pas 15000 € par an. Au delà, et sans option de ta part, tu seras assujetti au régime réel.

Comment éviter de rater ton achat de place de parking ?

Comme tu as une bonne mémoire, tu te souviens du reportage d’Envoyé Spécial sur l’investissement locatif dans les parkings. Depuis mon bureau, je donnais le conseil suivant : surtout, vas visiter le parking que tu souhaites acheter.

Juste après, le reportage nous emmenait dans un parking parisien. L’investisseur avait acquis quelques garages et l’affaire avait tournée au vinaigre. La vente avait été faite par une société avec un mécanisme de défiscalisation.

Ce qui suit a été écrit par Damien. Il est le président de l’Association Défense Copropriétaire Garage Boxes. J’avais déjà évoqué l’histoire de ces 174 copropriétaires qui ont été arnaqués: Investir dans un parking à Paris : mésaventure et arnaque. Il a lui aussi réalisé ce type d’investissement locatif dans les parkings. Je lui ai proposé d’écrire un article afin qu’il t’explique la procédure qu’il aurait dû suivre pour sécuriser son investissement. Investir dans les parkings n’est pas sans risque. Mieux vaut respecter quelques règles simples pour profiter d’un bon investissement locatif dans un parking.

Qui te vend de l’investissement locatif dans les parkings ?

Pour faire suite aux différentes interventions de Julien sur l’investissement d’un emplacement de parking ou garage, certaines règles sont à respecter lorsqu’une société, un commercial ou un conseiller en gestion de patrimoine vous propose d’acheter un parking.

Depuis quelques années, certaines sociétés proposent un pack concernant ce genre d’investissement :

  1. l’achat du parking,
  2. un marché aux travaux de rénovation des parties communes et privatives,
  3. la gestion locative du parking (avec parfois la gestion de la copropriété en tant que syndic bénévole)

Comment te protéger avant d’acheter un ou des parkings ?

Avant de signer tout document, il est primordial d’aller visiter le parking concerné et de localiser l’emplacement dans le parking. Cela vous permet de voir l’état de l’investissement locatif et les éventuels travaux à réaliser. Si le parking se situe dans une copropriété, il est impératif comme pour l’acquisition d’un appartement de s’informer.

Informez-vous sur les sociétés qui commercialisent, vendent le bien. Certaines ont des notoriétés très grandes, comme Pierre et Vacances par exemple. Même si la société qui vous propose un investissement a ce type de renommée, poussez vos investigations. Demandez des références d’anciens clients. La confiance et la sécurité de votre investissement doivent être étudié.

Concernant le montant de la vente du bien, il est conseillé de s’informer auprès d’autres agences immobilières du quartier du prix de vente des parkings/garages dans le secteur. Il est aussi nécessaire de lire attentivement le compromis de vente avant de le signer

Enfin avant la signature définitive de l’acte de vente, il faut prendre le temps de lire les clauses concernant certains aspects de la copropriété. Surtout posez des questions au notaire et au vendeur, lorsque des affirmations orales sont inscrites dans l’acte (sans justificatif écrit) !! Vous pouvez choisir votre notaire pour acter la vente. Si le vendeur ne le souhaite pas, je vous conseille d’abandonner vos démarches !!

Attention aux travaux avant d’acheter des parkings

Il faut savoir que la décision d’effectuer des travaux dans les parties communes d’une copropriété se vote lors des assemblées générales annuelles ou spéciales par le syndicat des copropriétaires. Selon le règlement de la copropriété, pour certains travaux que vous voulez exécuter dans vos parties privatives, une demande devra être formulée au syndicat des copropriétaires. Une décision sera prise lors de la prochaine AG.

Avant de signer un marché aux travaux pour les parties communes, informez-vous sur le sérieux de la société qui va exécuter les travaux. Renseignez-vous auprès du syndic ou lisez attentivement les 3 derniers PV d’AG de la copropriété si le syndicat des copropriétaires ont voté une résolution d’engagement de travaux. Si les travaux n’ont été votés, je vous conseille de ne pas signer ce marché et d’abandonner vos démarches d’acquisition du bien.

Si vous avez acheté le bien avec travaux, il est impératif de :

  • demander l’assurance décennale de l’entreprise,
  • contrôler le suivi du chantier,
  • d’être présent ou se faire représenter par un professionnel du bâtiment lors de la réception des travaux.

Comment gérer un achat de place de parkings ?

Comme je vous l’indiquais, le pack comprend la gestion locative de l’emplacement de stationnement ou du parking. Pour cela, vous allez signer un bail locatif. Attention si ce bail est rédigé par le preneur !! Le bailleur (vous) et le preneur (la société, qui n’a peut-être pas de carte professionnelle de gestion) signaient un bail de 3 ans (sans doute un bail commercial de 3, 6, 9 ans).

Une clause indique que le preneur peut sous-louer le bien pendant la durée de la location. Il faut lire attentivement le bail car une clause indique que le bail est tacitement reconductible. Une autre clause informe le bailleur et le preneur que la location prend fin au terme du contrat. Il est impossible d’avoir les deux clauses dans le même document.

Pour ce genre d’investissement locatif, vous pouvez faire appel à un professionnel possédant une carte professionnelle (agences immobilières) ou vous pouvez gérer vous même la location (c’est conseillé).

Avoir la bonne démarche d’investissement est essentiel

Avant de vous engager, informez-vous sur les sociétés qui vous vendent du « rêve ». N’hésitez pas à vous renseigner auprès du syndic sur les différentes résolutions votées en AG.

Faites appel à des professionnels de l’immobilier si vous souhaitez qu’ils gèrent la location de votre bien. Vérifiez bien leur carte professionnelle (T pour transaction et G pour gestion)

Enfin ne signez aucun marché aux travaux surtout ceux qui concernent les parties communes de la copropriété. En effet, ces travaux doivent faire l’objet d’une résolution en AG par le syndicat des copropriétaires.

Ces sociétés ne vendent pas le parking seul, sans le package. Elles vous proposent souvent un financement sans contrôle de la part de l’organisme prêteur, de la solvabilité des sociétés qui proposent ce genre d’investissement locatif dans les garages en pack (surtout pour les travaux).

L’achat de parking permet de t’enrichir

Tu as lu ou tu peux lire beaucoup d’articles sur le net qui vantent l’intérêt (ou non) d’acheter des parkings. Dans cet article, j’ai envie de ressortir de ma mémoire les cours de comptabilité qui ont rythmé ma scolarité. Je n’étais pas mauvais dans cette matière et j’ai donc retenu quelques notions. Est-ce que tu connais la différence entre un actif et un passif ?

Acheter des parkings ou les comptes de mon boulanger

Les entreprises en France sont obligées de déposer leurs comptes. Qu’est-ce que cela veut dire ? Je vais prendre l’exemple du boulanger en bas de ma rue. Chaque année, ils donnent ses factures à son comptable. Il y a des factures qu’il a émises, c’est à dire ce que moi et les autres clients l’ont payé en échange de son pain et ses bons gâteaux. Et puis, il y a des factures qu’il a payé à ses fournisseurs pour acheter de la farine, du sel, des œufs… etc etc.

Le comptable fait le total de l’argent qu’il a gagné et de l’argent qu’il a payé. Si les recettes de mon boulanger sont plus élevées que ses dépenses alors il a généré un bénéfice. A l’inverse, s’il a dépensé plus qu’il n’a gagné, il a généré une perte.achat-parking

Tu sais maintenant pourquoi ton boulanger gagne ou perd de l’argent. Le document dans lequel le comptable fait ce calcul s’appelle le compte de résultat. Chaque entreprise doit en avoir un (sauf les auto-entrepreneurs).

Toi ou moi pouvons faire notre compte de résultat tout seul. On appelle cela faire ses comptes. Si tu additionnes tes revenus et que tu déduis tes dépenses, tu arrives à gagner ou perdre de l’argent chaque mois. C’est une très bonne habitude que j’ai oublié de 2010 à 2012, mais que je remets à jour pour 2013.

L’achat de parking est mon actif principal

Pour te servir ton pain chaque matin, le boulanger a besoin de matériel et d’un local pour travailler. Il a peut-être un véhicule pour faire des livraisons ou des marchés. Ce local, cette camionnette, son pétrin, son four ont été achetés. Ils appartiennent à l’entreprise. Mais ils n’apparaissent pas dans le compte de résultat. Ils sont visibles dans le bilan de mon boulanger.

Voilà le bilan de mon boulanger. C’est une photo de ce qui lui appartient : ses biens mais aussi ce qu’il doit (capital et crédits). Ce qui lui appartient est classé dans la colonne actif. Tous ces éléments lui permettent de travailler, donc de gagner de l’argent. A l’inverse, les éléments qui lui coûte de l’argent sont classés dans la colonne passif. Le capital et les crédits sont des dettes qu’il doit rembourser et lui coûtent de l’argent.

pour-acheter-parkingJe vais être très transparent avec toi et te livrer mon bilan personnel au 1 février 2013. A ce jour, mes actifs (ce qui me rapporte de l’argent) sont uniquement des garages. Je connais bien le marché et je commence à être à l’aise. Comme tu le vois, je ne suis pas propriétaire de mon appartement. Je vis avec Pauline à qui je reverse une partie du loyer. Si j’avais acheté mon logement, alors j’aurais classé ce dernier dans la colonne passif. Un logement ne rapporte pas d’argent (sauf une plus value à la vente).

acheter parkingMa voiture devrait figurer aussi dans les passifs. Je ne l’ai pas noté pour faire simple. Une voiture coûte de l’argent en essence, en assurance, en entretien. En plus de cela, sa valeur diminue dans le temps (contrairement à l’immobilier). C’est donc pour toi et moi un passif. Pour un livreur ou un chauffeur de taxi, son véhicule lui rapportent de l’argent, il le classe donc dans la colonne actif.

Acheter des parkings revient à créer des revenus

Il y a deux choses à retenir de cet article.

  1. L’achat de plusieurs parkings est une source d’enrichissement. Tu vas gagner de l’argent pour arrondir tes fins de mois, préparer ta retraite ou préparer l’achat de ta résidence principale. Tu peux aussi concevoir l’investissement dans les parkings à grande échelle comme moi.
  2. Devenir riche ne se fait pas en un jour et sans effort. Pour moi, la richesse se mesure à la taille de tes actifs (et non ton revenu). Les actifs sont les biens qui rapportent de l’argent (entreprise, actions, immobiliers…) et qui te permettent d’avoir des revenus autres que ton travail.

Acheter tes parkings : prendre la nationale ou l’autoroute ?

J’ai du emprunter le chemin le plus tortueux. J’étais tout seul dans mon coin sans personne à qui poser mes questions. J’avais beau chercher, rien n’avançait et le découragement pointait le bout de son nez chaque semaine. Il a fallu persévérer et être patient pour aller au bout de mes envies.

Prendre les routes de campagne peut te mener à bon port : j’ai pris les routes de campagne alors je sais de quoi je parle. Les détours sont fréquents, il faut tout le temps demander sa route. Tu consommes aussi beaucoup plus d’énergie : les accélérations (motivation), les décélérations (démotivation), les demi-tours (changement de projet) te bouffent toute ton énergie et te retardent dans tes projets. Tu avances moins vite et le chemin est plus dangereux.

Après plus de 6 ans de recherche, 112 garages achetés, plus d’un million de visiteurs sur ParkingGarage, j’ai pu enfin dessiner et concevoir une autoroute pour investir dans des parkings. Cette autoroute est un raccourci pour réussir ton investissement. C’est le chemin le plus court et le plus facile pour arriver à tes fins. Cette autoroute est une formation en vidéo complète pour arrondir tes fins de mois avec les parkings ou pour bâtir ton empire immobilier !

Tu peux accéder à cette autoroute qui te mènera droit vers des investissements réussis dans les parkings en cliquant ici.

 

 

    57 replies to "Achat de parking pour investir : ce que tu dois savoir"

    • Remy

      Bonjour Julien,

      Idem pour moi, propriétaire d’un box depuis tout juste un an et en grande partie grâce à la lecture de ton blog. La somme peut sembler dérisoire quand j’en parle avec d’autres personnes « quoi tu ne gagnes que 100e par mois ca ne vaut pas le coup ! » mais cela reste des revenus passifs et avait deux buts :
      – Diversifier mon patrimoine en ajoutant de l’immobilier,
      – Mettre un premier pas dans l’immobilier locatif, qui me permet maintenant d’envisager d’autres projets de plus grande envergure.

      Rémy

    • mickael caravita

      merci beaucoup julien pour cette super vidéo et tes conseils toujours très utile continue comme sa . je te suis sa fait 2 ans toujours un régal a chaque fois . bientôt je vais m inscrire a ta formation semi-pro a bientôt . Mickaël

      • Julien

        Merci pour ta fidélité Mickaël, je suis ravi de te régaler 🙂

    • FRANCK

      Bonjour Julien,
      Juste quelques lignes pour te féliciter pour cette vidéo « bilan ». Nous avons 2 fils (ado et jeune majeur) et je leur fat voi/écouter tes vidéos c’est toujours simple, abordable et très instructif. S’ils ne retiennent que 10% d’une vidéo cela ma va. Investisseur depuis longtemps ils connaissent mon patrimoine et en profitent, et même s’ils n’ont pas encore investi personnellement ils y viennent tranquillement, tout naturellement et tu y es aussi pour quelque chose. Ma leçon préférée « Rome ne s’est pas faite en un jour  » Dans ce monde ou il faut aller très vite il faut savoir poser pierre après pierre, on a une tendance à voir le résultat avant d’avoir même commencé.
      Bonne continuation Franck

      • Julien

        SAlut Franck,

        C’est une belle leçon que celle de Rome.

        On voit ce travers partout à la télé et dans la presse. On montre des personnes qui réussissent en taisant les galères, le temps et les efforts engagés pour ce résultat.

        Je vais aussi essayer de transmettre cela à mon fils ! Je serai ravi que tu m’expliques plus comment tu parles de ton patrimoine à tes enfants pour que je puisse me projeter. (par email privé si tu veux bien).

        Merci pour ta fidélité.

    • Cédric

      Salut Julien.
      Merci pour le partage 😉
      Amicalement,

      Cédric

    • Olivier Moreau

      Bravo Julien, comme à ton habitude, ta vidéo est très instructive.
      J’avoue préférer ce moment où tu achètes 50 garages et, 3 mois plus tard, panique totale : neige, 50% des locataires ne répondent pas, certains veulent partir etc. Comme quoi il faut être prêt à rencontrer des difficultés et avoir la maturité pour y faire face.
      À bientôt
      Olivier

      • Julien

        SAlut Olivier,

        Ah oui, c’était la panique, je n’ai pas honte de le dire !! Je suis content que cette vidéo te plaise 🙂

        Merci pour ta fidélité et ton retour.

    • Bibi

      Bravo Julien pour ce cadeau d’anniversaire.

      Pour moi il n’y a pas une mais deux leçons qui sont importantes pour les investissements (et dans la vie de tous les jours et dans tous les domaines).
      Rester à l’écoute de son corps et des signes et prendre du recul sur les décisions/stopper net s’il le faut. Ce sont deux qualités de courage pour faire des bons investissements
      Ces deux leçons sont primordiales pour avancer et ne pas se laisser berner par son égo…

      Nous aussi Julien nous t’aimons.
      Biz
      Bbi

      • Julien

        C’est marrant que tu retiennes ces deux leçons en premier. Elles m’ont beaucoup servies et continuent de m’accompagner aujourd’hui !

    • arnaud

      Merci Julien pour ton blog et tes conseils.
      J’ai découvert ton blog il y a un peu plus de 2 ans et me voilà propriétaire de 106 garages!
      Sans tes articles, cela n’aurait pas été possible d’avancer aussi vite.

      • Julien

        Super, tu as été encore plus rapide que moi, chapeau !

    • David

      Bonjour Julien,

      Je suis un complet débutant dans l’investissement. Je cherche à effectuer mon premier. J’ai donc peut-être mal compris ta présentation mais dans ce que je comprends de ton exemple tu raisonnes en terme de gains de 35€ net mensuels de location mais n’est-il pas plus judicieux de raisonner en terme de cashflow qui est négatif à -42€ le temps du prêt et selon mes calculs l’investissement est rentabilisé au bout d’environ 25 ans. Je n’aurais pas du tout envie d’y aller !
      Peux-tu m’éclairer, je n’ai peut-être pas la bonne réflexion. Merci !

      • Julien

        Bonjour,

        le cashflow n’était pas l’objet de cette vidéo, mais oui tu as raison, l’investisseur devra rajouter environ 40 € tous les mois pendant la durée de l’emprunt.

        Pour moi, ce n’est pas un frein si les autres facteurs de décision sont tous au vert.

    • Ludwig Lemercier

      Oui c’est énorme, j’admets un coup de chance pareil ca ne se présente qu’une fois… je suis passé devant l’agence quand le mec posait l’affiche, j’ai pas réfléchi on y a été aussitot et j’ai signé ! 6000€… La vente à 12 000€ coup de chance c’est plutot 11 000€ maxi en général, mais bon j’étais pas pressé… Mais là je ne trouve plus rien à acheter… Je réfléchis à acheter un appart et le diviser pour faire de la coloc…

      • Julien

        C’est une stratégie à la mode. Attention à bien faire les choses et à la saturation possible du marché.

    • Ludwig Lemercier

      Salut et félicitations pour ton site… J’avoue avoir été septique au début mais non tu es top ! Tu maitrises, tu conseilles bien… Je suis parfaitement d’accord moi aussi j’ai une place de parking qui me rapporte juste 65€ par mois… mais la première que j’avais je l’ai acheté 6000 et revendu 12000 (gros coup de chance j’avoue !!!) et j’ai racheté celle voisine à 8000€… j’ai calculé en gros le rendement mais bon elle est payée, elle me rapporte environ 50€ net avant impots, sans rien faire… et aucun souci… j’ai investi dans des apparts et maintenant je regarde la colocation… une vraie drogue pour moi… Encore merci et n’hésitez pas à vous lancer, vous avez avec ce site toutes les infos et les clés de la réussite… N’écoutez pas les gens qui vous disent de ne pas le faire… Ils auront toujours une bonne raison… Vous achetez une maison neuve on vous dira « mais t’es fou je connais quelqu’un qui a fini en procès avec son constructeur… ». Vous achetez une maison d’occasion sans travaux on vous dit « Mais t’es fou tu vas avoir des malfaçons et tu vas tout péter pour refaire à ton gout »… Vous achetez un bien à rénover on vous dira « Mais ca va pas je connais quelqu’un qui l’a fait et il a divorcé, il a jamais fini les travaux… »… Enfin bref… Les conseillers ne sont pas les payeurs !

      • Julien

        Salut Ludwig,

        tu as bien résumé le fond de la pensée de nombreux investisseurs qui passent à l’action plutôt que d’attendre sur une chaise !

        Bravo pour ta plus-value, c’est énorme 😉

    • pat

      bonsoir,
      Comment estimer le prix d un garage sans passer par une agence ?
      MERCI

      • Julien

        Bonjour,

        il y a plein de méthodes possibles, le mieux étant de réaliser une étude de marché.

    • G

      Bonjour,

      Les précieux conseils de Max sont extrêmement important car s’ils ne sont pas respectés la chance risque de ne pas suffir.
      Je tiens juste à rajouter que dans le cas de l’achat d’un parking, le délais des 7 jours francs de rétractation n’existe pas lors de la signature du compromis de vente. Je sais que ça surprend mais il ne faut pas s’y méprendre, vous signez un acte définitif. Je parle par expérience car je suis passé devant le notaire récemment et l’agent immobilier qui nous accompagnait semblait un peu l’oublié. C’est humain, mais lorsque j’avais signé il m’avait annoncé que je bénéficiais des 7 jours de rétractation.
      Juridiquement, le compromis vaut donc vente alors mieux vaut ne pas se tromper.

      Le délais de rétracation prévu à l’article L. 271-1 du code de la construction et de l’habitation existe uniquement que pour les biens immobiliers à usage d’habitation.

      Dans mon cas, ça ne changeait rien car j’étais même impatient d’en finir. J’avais déjà mon futur locataire avant même de récupérer les clés

      • Julien

        Merci pour cette précision.

        As-tu eu connaissance d’une jurisprudence relative à ce type de chose ?

        • Guillaume

          Les garages je ne sais plus mais pour les locaux commerciaux ou pro c’est pareil, pas de délais de rétractation de 7 jours.

    • Max

      1/ Visiter le bien mais aussi : le quartier, les parties communes, les autres étages de sous sol, discuter avec des copropriétaires si tu en croises …Etc….

      2/ Prendre contact avec le syndic pour les documents : 3 pv d’AG, 3 dernières facture de charges + Le décompte des charges de N-1, réglement de copro si possible

      3/ Vérifier la concordance des numéros de place et des numéros de lot lors de la vente.

      4/ Sous évaluer de 20 % le prix de location annoncé si le bien est loué vide pour tes calculs de rentabilité, et si possible vérifier qu’une demande existe pour ton bien

      5/ Avoir un peu de chance 🙂

      • Julien

        Salut Max,

        Voilà quelques conseils bien sentis d’un investisseur expérimenté !

        A suivre sans modération. Et pour le dernier point : tu ne pourras jamais maîtriser tous les risques, donc la chance fait parti du jeu !

    • jerome

      salut julien
      je pense que pour ce protéger il ne faut pas investir pour faire de la défiscalisation mais pour crée des revenus actifs pour nous.
      -faire les divers vérifications aux prés du syndicat.
      ne jamais acheter un bien au dessus de sa valeur.
      à bientôt
      Jérôme

    • Guillaume

      Salut Julien,
      Le sujet de ton article est intéressant, c’est bien de dénoncer certaines arnaques.
      Tu sembles faire l’apologie de Pierre et Vacances, tu insère même un lien (certainement sponsorisé).
      Renseigne toi bien, on parle de choses sérieuses là !
      Tape dans Google : Arnaque Pierre et Vacances. Tu vas rapidement comprendre…
      C’est pourtant de notoriété publique, je ne comprends pas ta démarche?

      • Julien

        Salut Guillaume,

        merci pour l’information, je ne savais pas que leurs clients n’étaient pas contents.

        D’autant plus pour suivre les conseils de Damien, que ce soit pour les parkings, mais aussi l’immobilier neuf ou autre.

    • Le Self Made Man

      Salut
      Merci pour cet article, c’est très pratique pour les débutants ! Je suis tout à fait d’accord avec toi il faut se former ! Moi aussi j’ai perdu de l’argent en bourse à cause de manque de formation et d’excès de confiance.

    • matt

      Quand on va sur les sites d’annonces les plus connus et qu’on appelle pour se renseigner, les lots de garages sont en général déjà vendus, avez vous rencontré ce probleme ?

      • Julien

        Bonjour,

        cela peut arriver.

        • Nadia

          Bonjour Julien,

          J’ aimerai investir dans 3ou 4 parking aérien,

          J’y mets mes économies, où tu me conseil de faire une partie un crédit à la banque?

          Ils sont neufs et situer devant des appartements qui viennent d être construits , je pense que c est une bonne affaire , les locataires ou propriétaires auront besoin de se garer..
          La place est à 2500€ . Combien de frais de notaire, et de taxe à l année, si j’en achète 4?
          Merci.

          • Julien

            Bonjour,

            oui, il faut faire attention avec les parkings neufs, en général, ça se loue, mais des fois non.

            Pour les charges, c’est dur à estimer car je ne connais pas ce que tu achètes.

    • max

      Bonjour julien,

      Que penses tu des sci pour optimiser l’impot et les transmissions ?

      Max

      • Julien

        Salut Max,

        sci pour optimiser l’impôt, je ne vois pas l’intérêt, car la sci est transparente à l’IR, et à l’IS il y a une double imposition (société +dividende).

        Pour la transmission, c’est plus facile de céder des parts de sci que de vendre un bien à plusieurs enfants.

        De mémoire, je crois que les impôts de plus value sont les mêmes pour une sci qu’un particulier.

        Julien

        • Gilbert

          La demande il y en a (secteur difficile pour se garer) mais dans la configuration actuelle je ne sais pas : je vais « tater le terrain et voir ».

    • Gilbert

      Merci pour toutes ces informations donnés à travers ce site.
      Après plusieurs mois de recherche je pense (mais je peux me tromper)que pour faire un investissement très rentable il faut peut être chercher le bien atypique qui n’attire pas l’investisseur classique.
      Je m’explique et aimerais par la même occasion votre avis sur ce bien :
      Positif : 15 places de parking dans une cour (dont 4 places dans un garage), situé dans un quartier historique d une ville de province de 100 000 habitants (donc forte demande car peu de possibilités de stationnement. Prix de vente : 25 000 euros!!
      Négatif : la cour n’est pas fermée et donne sur la rue (quartier populaire sans être le Bronx) Elle est située derrière un immeuble classé monument historique (donc compliqué de faire poser une porte) La cour est peu éclairée et en shiste.

      Votre avis?

      • Julien

        Bonjour GIlbert,

        c’est exactement ce que je ferais à ta place !

        Une porte pour protéger l’entrée serait un plus, voir un système de vidéo surveillance.

        Plus important encore, y a t il de la demande ?

        Julien

    • Viager

      L’achat de parking détient la même importance et nécessite les mêmes préparations que l’acquisition d’une maison.
      Ces deux types d’investissements étant actuellement parmi les plus en vogue.

    • Mari-France

      L’achat de parking semble être un bon début à la vie de propriétaire. Merci pour ce topo utile et simple à mettre en pratique.

    • Salut Julien,

      Il ya bien sûr des étapes (que tu mentionnes) à passer pour obtenir un bon investissement qui « roule » !

      Moi aussi, je suis passé par ces étapes pour l’acquisition de mon investissement locatif, d’ailleurs je l’évoque dans mon dernier article ;-).

      A bientôt,
      Olivier G.

    • Damien

      Bonjour Julien,

      Un très bon article, comme à ton habitude. J’aime beaucoup l’analogie avec les autoroutes et les nationales! J’appuie fortement le premier point « te former », et qu’il ne faut pas réinventer la roue, mais se rapprocher de personnes qui ont déjà réalisé ce type d’investissement.

      A bientôt
      Damien

    • Yann

      Merci d’avoir pris ton temps pour nous livrer toutes ces infos…

    • Marc

      Salut Julien,

      J’aime bien ton article, dans ton cas l’autoroute permet de réellement gagner du temps mais aussi de l’argent !
      Car un mauvais investissement immobilier se paye assez cher et longtemps…

      Merci pour tes précieux conseils,
      Marc.

      • Julien

        Salut Marc,

        oui, une erreur dans ce domaine peut coûter cher durant longtemps. Bien se former et s’informer vaut la peine !

        Julien

    • Boris

      Encore un très bon article. Bravo Julien. 🙂
      Personnellement, j’en suis à l’étape 3 (visite des parkings) car je suis convaincu du potentiel des parkings , mais j’ai un peu peur de me lancer surtout quand je vois les prix affichés. 🙁

      Bon courage à toi.
      A+

      Boris

      • Julien

        SAlut Boris,

        merci, ça me fait plaisir 😉

        Investir dans les parkings est moins compliqué que d’acheter des appartements, mais il reste quand même certaines zones de flou peu évidentes à percer !

        Julien

    • Pierre @ consultant achat

      Bonjour,
      Évidemment la fiscalité française est celle qui pose le plus de problème dans l’achat d’une place de parking. Il y a tellement de taxe (qui varie entre les communes) sur les places de parking que la prise en compte des impôts est primordial pour bien calculer son chiffre d’affaire.
      Vous avez dit dans l’article qu’ils y avaient des techniques fiscales à connaître avant d’acheter. Lesquelles en général?

      Merci
      Pierre

      • Julien

        Bonjour Pierre,

        Bien connaître la fiscalité est extrêmement important, tu as raison.

        Pour te référer à l’onglet fiscalité du blog où tu trouveras bon nombre d’informations.

        Pour les stratégies en matière de fiscalité, je ne les dévoile pas sur le blog.

        Elles sont juste dans le livre et la formation en vidéo…

        A bientôt

        Julien

    • Fabrice

      Salut Julien,

      Excellent article et on attend la suite avec impatience…
      Tu es un véritable GPS pour investir dans les garages ! En plus, un GPS qui connait les raccourcis vers l’autoroute du succès.

      A bientôt,
      Fabrice

      PS : j’adore le clin d’oeil aux Inconnus 🙂

      • Julien

        SAlut Fabrice,

        je fais ce que je peux aider mes semblables à faire comme moi.

        J’aime bien le comparaison avec le GPS.

        A+

        Julien

    • Jean-Philippe

      Ah oui ça rappelle des souvenirs aussi, sauf qu’à l’époque, ça ne m’intéressait pas .. aujourd’hui beaucoup plus ..

      Moi ce que j’aimerai c’est visiter des garages avec toi et voir comment tu abordes les choses pour l’évaluer les opportunités :-).

      • Julien

        Pour cela, il suffit de suivre la formation en vidéo 😉

    • Marc

      Salut Julien,

      Merci cet article qui m’a rappelé des souvenirs de l’école 😉

      Il est très important de créer des revenus complémentaire, surtout pour « les jeunes », je pense que nous n’aurons pas de retraite voir très peu. S’en occuper dès maintenant est primordiale, c’est ce que tu fais avec tes garages.

      Tu es sur la bonne voie (de garage) pour t’enrichir 🙂

      Marc.

      • Julien

        Salut Marc,

        quel jeu de mot ! Je suis effectivement sur une bonne voie de garage 😉

        Oui, la retraite, c’est loin mais je ne pense en avoir une, donc autant se préparer et agir en conséquence.

        Julien

    • InvestMan

      Salut Julien, l’idée de cet article est très bonne. Je tiens tout de même à apporter une petite précision. Tu dis que toutes les entreprises (hors auto-entrepreneurs) en France doivent déposer leurs comptes. Cette information est fausse. L’entreprise individuelle n’est pas tenue à ce dépôt contrairement aux SARL et autres formes de sociétés.

      • Julien

        Allez, je corrige mon erreur de bon coeur.

        Julien

Leave a Reply

Your email address will not be published.