Toulouse est classée parmi les villes les plus dynamiques de France. Armand et Béatrice ont décidé tous les deux d’acheter des parkings à Toulouse. Ils investissent dans les parkings et les garages à Toulouse car ils croient en l’avenir de leur ville. Retrouve mon guide étape par étape pour l’achat de parking en tant qu’investissement en cliquant ici.

Pourquoi acheter un parking à Toulouse ?

En effet, Toulouse et son agglomération attirent tous les ans 10 000 habitants supplémentaire. La santé de ses industries aéronautiques, médicales attire les entreprises, crée des emplois et rend l’investissement à Toulouse intéressant.

Toulouse dispose aussi d’un pole universitaire rayonnant. Les étudiants sont monnaie courante dans les rues de Toulouse.

Acheter des parkings et des garages à Toulouse, c’est investir dans une ville dynamique. Le marché immobilier se porte bien et les prix évoluent à la hausse.

Les prix de vente des garages à Toulouse varient entre 12 000 € et 25 000 € d’après les sites d’annonces et les retours de mon réseau d’investisseurs toulousains. Le fort écart de prix est principalement dû à la variété des emplacements.

investissement locatif dans les parkings et garages

En plein centre-ville, dans les quartiers du Capitole, de St Aubin ou Montabiau, les prix tournent autour de 20000 € le garage. Le prix du parking est sensiblement inférieur. Il peut aussi arriver que le prix du parking ou du garage au centre de Toulouse dépasse les 25 000 € si le stationnement y est particulièrement difficile.

Plus tu t’éloignes du centre-ville toulousains et plus les prix baissent. Il est cependant rare que le prix d’un garage descende en dessous des 12 ou 13 000 €. Le prix d’un parking à Toulouse peut descendre en dessous des 10 000 € dans certains quartiers où l’offre dépasse la demande.

Armand investit dans dix garages à Toulouse

Voici l’histoire d’un jeune investisseur. Armand a 26 ans. Il a acheté un lot de 10 garages à Toulouse et deux studios. Le rendement des garages dépasse les 10 % brut. C’est très bien pour un investissement locatif dans les parkings pour une ville comme Toulouse !

Je me suis déplacé à Toulouse pour rencontrer Armand.

Armand a 26 ans, il est originaire de Toulouse. Il travaille à Castelnau-d’Estrétefonds, comme cariste.

J’ai commencé à investir dans l’immobilier à Toulouse l’année dernière. J’ai investi dans un studio avec mon ex-compagne.

J’ai voulu continuer seul et j’ai acheté un lot des 10 garages en banlieue de Toulouse. Récemment, j’ai acquis un studio à Lourdes. Mes deux studios sont loués en meublé.

Pourquoi a-t-il investi dans l’immobilier à Toulouse ?

Quand Armand voit la retraite qu’il aura dans 40 ans, il se dit qu’il faut la préparer à l’avance. C’est l’immobilier qui lui est venu le plus rapidement à l’idée. Avec son CDI, il pouvait emprunter facilement de l’argent auprès des banques.

Il a choisi l’investissement immobilier à Toulouse plutôt que la bourse. La bourse est encore un peu compliqué pour lui. Ça baisse, ça monte, alors que l’immobilier, c’est tout le temps en augmentation… La pierre est une valeur sûre, et puis il aime bien ça.

Il aime bien faire la visite. C’est presque une passion de faire une visite, regarder, voir le potentiel… Franchement, il s’éclate.

Armand a investi 3 fois en 8 mois dans la région toulousaine.

Armand achète un studio meublé en centre-ville

Il est situé dans le quartier Jolimont à Toulouse, juste à côté du Métro. C’est un studio de 21 mètres carrés, vendu avec un garage séparé. Ce qu’on a fait, c’est qu’on a loué le studio en meublé à un étudiant et le garage, indépendamment, à une autre personne.

Cela nous crée deux revenus différents puisque l’étudiant n’a pas de voiture. La copropriété a beaucoup de parking. C’est vraiment facile de se garer. On a voulu séparer les deux pour avoir des revenus supplémentaires.

Acheter des parkings à Toulouse

Ensuite, je suis parti sur les garages. J’avais visité plusieurs lots de parkings à Toulouse. Je ne voulais acheter des parkings à l’unité à cause des frais de notaire. On sait que plus le prix d’achat du parking est bas, plus on paie les frais notaires.

Je suis venu visiter ce lot de garages avant qu’il ne soit mis sur le site et j’ai fait une offre dans la soirée. Ça s’est passé rapidement.

Je me suis renseigné et c’est là où j’ai appris que les frais de notaire n’étaient pas de 7%. Ils sont en proportion. Quand je suis allé voir le premier garage à 8000 € et on m’a estimé les frais de notaire à plus de 2000 €. Quand tu payes un garage à 8000 € et que tu te retrouves avec 2000 € de frais de notaire, ça fait quand même assez mal.

Il y avait une question de volume pour investir dans un lot de parking à Toulouse. Je voulais aller plus vite dans la construction de mes revenus parce qu’un loyer de garage sur Toulouse est de 70 à 80 € si tu n’es pas en centre-ville. En centre-ville, c’est plus cher. Le garage de Jolimont est grand (18 mètres carrés) et il est loué à 90 €. Jolimont ne fait pas parti du centre-ville de Toulouse. C’est juste derrière la médiathèque et la médiathèque c’est le centre.

Le marché du parking à Toulouse

Comment ça se passe au niveau du stationnement ? En centre-ville, c’est galère comme à peu près dans toutes les grandes villes. Il ne reste que les parkings Vinci et ensuite, dès qu’on s’éloigne un peu, on arrive à trouver un peu de place, mais c’est vrai que c’est relativement compliqué de se garer à Toulouse.

Et au niveau des prix ? Le prix d’un garage en centre-ville, ça vaut entre 20000 et 30000 €. En parking, on est sur du 15000 € en parking. Et pour le location, on est peut-être à 80, 100 € pour la place. Et pour le garage, honnêtement, je ne me suis pas renseigné. Je pense peut-être un peu plus. 120, 130, je ne sais pas.

Dans tous les cas, on n’aura pas des rendements comme ce que tu as fait là…

Exactement, on n’aura pas des rendements. Ou alors, un bon lot de parking dont quelqu’un veut se débarrasser, mais je n’ai pas trouvé encore.

Quand j’ai acheté mes garages, il y en avait 7 de loués sur les 10. Le prix de location est de 70 €. Grosso modo, ça fait 840 € de loyer par an par garage. Il restait 3 garages à louer et j’ai demandé à la propriétaire si je pouvais les louer pour elle.

Cela me rassurait et ça lui faisait des loyers en plus pendant 2 ou 3 mois. Elle était d’accord.

J’ai mis l’annonce sur Leboncoin, à 70 €, le premier est parti en deux jours. J’ai augmenté le prix de location de 10 €. A 80 €, le second garage est parti en deux semaines. Au fur et à mesure que les locataires partiront, les prix de location passeront à 80 €.

Ca va doper le rendement… Le lot de garage était affiché à 80000 €. On est à Toulouse, il y a le Métro juste à côté, on n’est pas en hyper centre, mais on est au centre.

 

 

Béatrice investit dans des places de parkings à Toulouse

« Bonjour Béatrice,

Je suis très content de partager ton histoire. Avant de la raconter, peux-tu te présenter s’il te plaît ?

Bonjour à tous, je m’appelle Béatrice, j’ai 31 ans et je suis fonctionnaire.

Tu habites près de Toulouse et tu investis dans les parkings depuis 1 an, c’est ça ? Comment ton histoire d’investisseur a-t-elle commencée ?

Je me suis intéressée à l’investissement immobilier après avoir lu un livre qui m’avait vraiment passionnée, et qui traitait de l’investissement au sens large mais avait un chapitre dédié à l’investissement dans les parkings…. Cela date de 2006 environ.

J’ai également suivi un séminaire sur l’immobilier avec l’auteur en 2010 et là l’investissement dans les parkings est devenu clairement mon objectif.

Après avoir passé une période professionnelle très prenante, j’ai débuté la recherche d’annonces fin mars 2013.

Tu as suivi la formation Parking le bon créneau n°1. Mais tu étais déjà en phase de devenir propriétaire, pourquoi avoir suivi la formation malgré tout ? Qu’as-tu pensé de la formation ?

Oui, je venais juste d’acheter le premier emplacement de parking à Toulouse, et j’avais déjà signé le compromis de vente pour le deuxième lot.

J’ai tout de suite été intéressée par la formation, car je consultais déjà régulièrement ton blog, et je trouvais que nous avions la même approche de ce genre d’investissement : intéressant, dynamique tout en restant réfléchi et posé.

Ensuite, comme je me suis lancée seule dans cette aventure, avec ta formation j’ai consolidé certaines idées, j’en ai appris d’autres… et j’ai compris mes premières erreurs également.

Aujourd’hui, tu es propriétaire de plusieurs parkings sur Toulouse. Peux-tu nous parler des emplacements ?

En fait, je suis passée à l’action assez vite, dès que j’ai pris ma décision. J’ai donc acheté le deuxième parking que j’ai visité (!) : un emplacement en sous-sol dans une petite résidence une peu excentrée, d’un coût total de 9100€ et ensuite, deux mois plus tard, un lot de 3 parkings en hypercentre : 2 places pour petites autos et 1 pour moto pour un montant total de 26100€.

Je suis allée très vite dans mes premiers achats de parking, peut-être trop vite, mais j’étais vraiment focalisée, pour ne pas dire obnubilée : j’en ai beaucoup… beaucoup consulté sur internet. J’ai peu visité finalement par rapport au nombre d’appels téléphoniques passés.

Par contre, je n’avais pas mis en place l’étude de marché, j’avais mon petit système à moi : et là je vous conseille de suivre vivement la méthode de Julien : simple mais efficace ! Indispensable même.

Tu as aussi divisé un de tes parkings pour le louer à des motos ? Comment as-tu eu l’idée ? Quel bilan en tires-tu ?

Cette idée m’a été présentée lors du séminaire dont j’ai parlé plus haut… une idée qui m’a plu tout de suite et qui me trottait dans la tête depuis 3 ans donc ! Hélas, je n’ai toujours pas trouvé de locataire : c’est l’une des erreurs / enseignements que j’ai retenue de ta formation : Emplacement, Emplacement, Emplacement !

Le bon emplacement pour acheter un parking à Toulouse

Ma place de parking à Toulouse est super, je l’ai divisée en 4 emplacements motos… Je l’ai achetée 7700€ avec 1400€ de frais de notaire. Le potentiel locatif était de 20-25€ la place soit 80-100€ par mois contre 50€ maxi pour une auto dans ce secteur.

Mais finalement elle n’est pas dans la bonne rue de Toulouse car je n’ai pas eu de candidat à la location… J’ai donc deux choix à présent : la louer à une auto avec un rendement bien moindre ou la revendre. Je n’ai pas encore décidé.

Par contre, pour mon achat de place de parkings en hypercentre de Toulouse, j’ai tout loué en 6 mois… car là l’emplacement est idéal. Mais c’est la place pour moto qui m’a demandé le plus de temps ( !). Là je touche 208€ par mois de loyers.

Peux-tu dire aux lecteurs le temps de gestion que tu y consacres ? Quelles sont tes relations avec les locataires ?

Le but de cet investissement était justement d’y consacrer le moins de temps possible car je vis à 60 km de mes parkings… Le temps de la recherche du locataire est finalement le plus long : petites annonces, démarchage… après c’est moins d’une heure par mois pour consulter mon compte en banque et rédiger les quittances !

Là, par contre, j’ai suivi tes conseils et je suis très rigoureuse sur les dates de virement de mes loyers, le modèle de bail est également aidant pour cela.

Ensuite, il y a bien sûr des déceptions lorsqu’un bon locataire s’en va… Il faut alors recommencer les démarches. Mais comme il s’agit de petites sommes d’argent, en ayant plusieurs parkings, il y a peu de risque que les locataires partent tous en même temps, cela permet donc de mieux assumer en cas de vacance de location.

Depuis, tu recherches des lots plus importants. Des anecdotes à nous confier ?

Disons, qu’avec ta formation où tu abordes le calcul des frais de notaire, j’ai bien compris qu’en achetant plus gros les frais étaient moindres. J’ai effectivement visité un lot de 32 parkings près de chez moi, mais en empruntant seule cela allait stopper net la poursuite d’autres investissements. Je me souviens que je t’avais appelé au téléphone pour que tu me donnes aussi ton point de vue. Finalement je ne me suis donc pas engagée dans cet achat.

Mais cela m’a permis de rencontrer un courtier, conseillé par l’agent immobilier : j’ai donc continué à apprendre les ficelles du métier.

C’est vrai qu’en visitant, on rencontre également des personnes qui ont fait l’investissement avant nous. Cela donne aussi d’autres idées. Comme dans tes vidéos où tu nous questionnes : j’investis ou pas ? Cela confronte nos opinions et c’est important. Et puis tu es toujours disponible pour échanger par téléphone et ça c’est vraiment très appréciable.

Tu m’as aussi raconté une histoire avec ton banquier.

Oui, mon banquier (avec qui je m’entends très bien, nous avons le même âge) a été étonné mais emballé par mon idée d’investissement dans les parkings. Depuis il m’appelle Vinci ! 😉 Même si mon patrimoine est encore loin de les concurrencer … mais j’y travaille !

 

 

    3 replies to "Armand et Béatrice achètent des parkings à Toulouse"

    • Lucatelli

      Merci Armand pour ton témoignage et bravo pour ton démarrage en trombe.
      Je suis ravi de voir qu’on est pu te prêter autant d’argent en si peu de temps. Avez-tu un apport ? Quel pourcentage représentez t-il ?
      François

    • vergne

      Je réitère mon admiration à Armand qui malgré son jeune âge a le courage et le talent d’affronter les choses très terre à terre que sont le passage à l’acte d’achat et d’emprunt à la banque.

    • T

      Bonjour, l’offre est plus que pas mal elle est extraordinaire pour les garages. Par quel biais, as-tu trouvé cette super offre ? Enchères ? Leboncoin ? Connaissances ? Mes recherches donnent plus des garages / parking dans les fourchettes de prix énoncées dans la vidéo

Leave a Reply

Your email address will not be published.