Comment placer de l’argent qui rapporte mensuellement ?

Quand tu disposes d’une somme d’argent à placer, tu attends :

  • que ton investissement te rapporte chaque mois,
  • ou qu’il se valorise sans générer de revenus complémentaires.

Personnellement, j’aime bien mixer les deux approches pour mes investissements. Mais j’ai commencé par placer mon argent pour qu’il me rapporte mensuellement.

J’avais besoin d’une rente mensuelle pour compléter mes revenus car j’étais en pleine création d’entreprise. Mais tu peux avoir besoin de toucher de l’argent mensuellement pour un complément de salaire, d’allocation chômage et de pension retraite.

L’inconvénient de toucher les fruits de ses investissements mensuellement est l’imposition. Toutes les sommes qui te sont versées sont soumises à l’impôt sur le revenu.

Quand on gagne peu d’argent, l’imposition est supportable et l’option d’un placement qui rapporte chaque mois est intéressante.

Pour les investisseurs taxés à 30 % ou plus, investir pour valoriser son capital sans toucher de revenu mensuel permet de reporter l’imposition.

Je préconise de démarrer par des placements qui rapportent mensuellement. Une fois ton objectif de revenu atteint, le mieux est d’investir à long terme dans une optique de valorisation patrimoniale dont l’efficacité fiscale est évidente.

L’investissement qui rapporte tous les mois

Quand j’ai démarré ma carrière d’investisseur en 2012, j’ai étudié l’ensemble des placements et investissements disponibles pour mon épargne. Quand je suis devenu conseiller en gestion de patrimoine en 2018, j’ai recommencé l’exercice.

Le seul investissement où tu peux placer ton argent pour qu’il te rapporte mensuellement est : l’immobilier !

En tant que propriétaire, tu mets à disposition un bien immobilier d’un locataire qui te règle tous les mois. Que tu investisses dans les parkings, les appartements et maisons, le LMNP, la colocation ou les SCPI, tu reçois de l’argent chaque mois.

Sans recours à l’emprunt, tu es certain que l’immobilier rapporte chaque mois

Si tu as payé cash sans souscrire un emprunt, alors les loyers te servent partiellement à payer les charges et les impôts. La somme restante est à ta disposition pour être dépensée ou réinvestie.

Lorsque tu fais appel au crédit bancaire, le mécanisme est un peu plus complexe. Le loyer permet de payer tout ou partie :

  • des charges,
  • des impôts,
  • de la mensualité de crédit.

Si les loyers sont supérieurs aux dépenses, il te reste de l’argent à la fin du mois. Si ton investissement génère plus de dépenses que de revenus, alors ta trésorerie est négative. On parle de cash-flow positif ou d’autofinancement immobilier et de cash-flow négatif.

Investir à crédit dans l’immobilier est une excellente idée pour te créer un patrimoine en utilisant l’argent de la banque et des locataires. On parle d’effet de levier puisque tu deviens propriétaire d’un bien alors que tu n’as pas l’épargne disponible pour le faire. Tu prends une avance considérable dans la construction de ton patrimoine.

Les investissements immobiliers qui rapportent chaque mois

Mes investissements préférés sont les garages. J’en possède 240 et ils me rapportent beaucoup d’argent tous les mois. Mon rendement net de charges est de 13 % en moyenne.

C’est largement suffisant pour rembourser mes charges, mes impôts et mes emprunts. La rentabilité des parkings et garages n’est plus à prouver, mais si tu les découvres voici pourquoi un parking est très rentable.

Si tu veux savoir pourquoi j’investis massivement dans les garages, tu peux cliquer ici. Pour savoir comment investir et où investir dans les parkings, clique sur les liens.

Plus chronophages mais parfois tout aussi rentables que les parkings, tu peux investir dans les colocations et les locations courtes durées. Le temps de gestion, l’entretien et les travaux sont importants mais là aussi, les loyers couvrent l’ensemble des charges. C’est un placement qui rapporte mensuellement à l’investisseur.

Les investissements immobiliers les moins rentables

Les appartements, les maisons, les immeubles de rapport et les locaux commerciaux offrent moins de rendement mais plus de tranquillité. Ils sont rarement à même de t’offrir une rente mensuelle si tu as recours à l’emprunt.

Pour ceux qui ne veulent pas s’embêter avec les recherches immobilières, la négociation, les travaux et la gestion, de nombreuses entreprises proposent des investissements clés en main.

Le LMNP géré ou les SCPI de rendement achètent des actifs immobiliers en France et/ou à l’étranger. Une fois que tu as investi, tu reçois les loyers net de charges et de frais de gestion tous les mois ou tous les trimestres.

Les frais de gestion et d’acquisition servent à rémunérer le travail de l’intermédiaire. Il faut noter que les objectifs des investisseurs et des intermédiaires ne sont pas toujours alignés. Je ne suis pas fan de ces investissements, même s’ils permettent à ton argent de rapporter chaque mois.

Attention, certaines SCPI ne distribuent aucun dividende mensuel. Ce sont des SCPI de capitalisation où tous les revenus et gains sont réinvestis pour maximiser la valeur de part plutôt que le revenu issu de la part.

Le rendement moyen est autour de 4 % ce qui empêche de générer une rente si tu finances ces placements à crédit. Plus d’informations sur les différences entre SCPI et les SCI ici.

Sortir une rente mensuelle de ses placements capitalisants

J’oppose les placements aux investissements qui sont plus risqués et qui rapportent sur des horizons de moyen et long terme. Si tu veux placer ton argent pour qu’il te rapporte mensuellement, l’investissement immobilier est le meilleur moyen.

L’investissement en bourse

Avec les investissements suivants, tu peux aussi toucher une somme d’argent tous les mois à condition de vendre une partie de tes investissements.

Par exemple, tu as investi dans des actions cotées en bourse. C’est un placement très liquide et tu peux revendre une partie de tes actions chaque mois.

La grande partie de ton capital en bourse continue à travailler. Certains mois, tu touches des dividendes qui te servent de revenus. Pour continuer à dégager un revenu mensuel, tu vends une petite partie de tes actions les mois sans dividendes.

On trouve cette approche dans beaucoup de livres qui parlent du mouvement FIRE et du frugalisme. Ces investisseurs majoritairement américains misent massivement leur argent en bourse pour prendre leur retraite plus tôt.

Une fois qu’ils ont suffisamment de capital investi en bourse, ils retirent en moyenne 4 % de leur capital tous les ans.

Cela leur permet de laisser le capital intact pendant plusieurs décennies, peu importe les conditions haussières ou baissières des marchés financiers. Plus d’informations sur cette approche avec des recherches sur le terme monte carlo.

Les actions rapportent des dividendes presque tous les ans

Si tu veux placer ton argent pour qu’il rapporte mensuellement, j’ai regardé pour toi quand a lieu le versement des dividendes pour les actions cotées en France (CAC 40 et les autres plus petites capitalisations). Il s’avère que 80 % des entreprises versent leurs dividendes au mois d’avril, mai et juin.

Certaines versent les dividendes sur les autres mois mais je pense qu’il faut choisir ses actions en fonction des performances et non de la date de distribution des dividendes.

Mon approche d’investissement en bourse est basée sur une logique de diversification de mon patrimoine. Comme j’ai énormément d’immobilier, je dois investir dans des placements financiers au cas où l’immobilier irait mal.

J’utilise principalement des ETF mais tu peux utiliser des Fonds Commun de Placement, des SICAV, des actions en direct, etc, etc… La liste des produits financiers n’a pour limite que l’imagination des banquiers et des intermédiaires de la finance.

Comme les SCPI, les fonds peuvent distribuer des dividendes tous les trimestres, tous les semestres ou annuellement. On les appelle des fonds distribuants.

Les fonds capitalisants ne distribuent rien et investissent les gains dès qu’ils sont disponibles. L’objectif du gérant du fonds est la valorisation des investissements sur le moyen et long terme. Les revenus sont alors des gains en capitaux qui ne sont disponibles qu’en cas de revente des parts.

Attention à la liquidité de tes placements

Quand tu investis dans des actions, des obligations ou de l’immobilier, tu peux opter pour placer tes fonds dans des enveloppes comme le Plan Épargne Retraite, l’assurance-vie, les SICAV, FPC, OPCI, SCPI…

Je t’invite toujours à regarder les conditions de sortie de ton argent. Certains produits comme le PER sont des placements à très long terme. En l’occurrence, le Plan Épargne Retraite permet une sortie en rente mensuelle uniquement une fois que tu es à la retraite.

Il te rapporte de l’argent tous les mois une fois que tu as l’âge de partir en retraite, mais pas avant. Tu peux sortir tout ou partie du capital dans des cas spéciaux comme l’achat d’une résidence principale ou une perte d’emploi par exemple.

Sortir de l’argent d’une assurance-vie tous les mois est possible mais parfois coûteux en frais. D’autres placements comme les SCPI facturent beaucoup de frais à la revente et sont peu liquides. Difficile de toucher une rente mensuelle dans ces conditions.

Certaines SICAV bloquent ton argent pendant plusieurs années. Pas moyen de les revendre pour en tirer un bénéfice mensuel.

L’or et les métaux précieux

L’or, l’argent, le platine et tous les métaux précieux ne rapportent rien tous les mois. Il n’y a aucun versement de dividende ou de loyer. Les gains (et les pertes) proviennent de la variation de leur prix créée par les écarts entre l’offre et la demande.

Ces investissements sont plutôt liquides puisque toutes les boutiques qui ont pignon sur rue les achètent facilement. Les frais à l’achat et à la revente (spread) sont assez importants : compte 7 à 10 % selon les réseaux.

Les cryptomonnaies

La finance décentralisée a le vent en poupe et les médias adorent parler des pics et des krachs du Bitcoin ou de l’Ethereum. Ces monnaies reposent sur la confiance des gens dans leur valeur et leur utilité (sur le long terme) mais surtout sur la spéculation (en ce moment du moins).

Ton placement dans les cryptomonnaies te rapporte de l’argent tous les mois si tu en revends une partie. Certaines monnaies offrent cependant une rémunération si tu laisses en dépôt des cryptomonnaies sur le réseau. Cela s’appelle du stacking.

Les placements qui ne rapportent pas mensuellement pour ton épargne

Pour moi, un placement sert à rémunérer ton épargne avec pas ou peu de risque de perte en capital. Le plus souvent, c’est aussi un placement liquide dont tu peux disposer à ta guise au quotidien ou moyennant une ou deux semaines d’attente.

Les livrets d’épargne ne rapportent rien mensuellement

Quand tu disposes d’une épargne de 10000 €, 20000 € ou 50000 €, tu peux la placer sur des livrets réglementés dont les rendements sont faibles :

Livret A0,5 %
Livret d’Épargne Populaire1 %
Plan Épargne Logement0,7 %
Livret bancaire 0,1 à 0,6 %
Les comptes à terme (bloqué 6 mois ou plus)0,5 à 0,9 %

Ce ne sont pas des placements qui rapportent tous les mois au sens strict car les intérêts sont versés tous les ans. Par contre, ils sont calculés toutes les deux semaines en fonction du capital placé dans le livret.

Un livret est intéressant pour placer sa trésorerie quotidienne et ses réserves d’urgence. Leur faible rendement ne permet jamais de couvrir l’inflation.

L’inflation est un mot savant pour dire que l’argent perd de sa valeur à chaque jour qui passe. Le capital de ces placements est garanti.

Attention au crowdfunding

Tu as peut-être entendu parler du crowdfunding ou financement par la foule en français. Les intermédiaires récoltent les fonds des particuliers et les mettent à disposition d’entreprise.

L’argent que tu mises dans le crowdfunding est bloqué pendant une période plus ou moins longue. Aucun intérêt n’est distribué tous les mois.

Le rendement offert aux particuliers est compris entre 5 % et 10 %. Le capital prêté n’est pas garanti et certaines entreprises ne remboursent jamais les prêteurs. Quand on analyse les chiffres du crowdfunding, la totalité des investisseurs réalisent des pertes et non des gains.

C’est une alternative au financement bancaire. Personnellement, je ne fais pas confiance à une entreprise qui est rejetée par les banques dont le métier est de prêter de l’argent.

Julien Bedouet - propriétaire de 240 garages

A propos de Julien Bedouet - propriétaire de 230 garages

Je suis conseiller en gestion de patrimoine et investisseur spécialisé dans les parkings et les SCI. Retrouve mon histoire ICI. Je suis aussi l'auteur du bestseller Réussir son investissement dans les parkings et les garages.

Abonne-toi pour ne rater aucune actu ! Youtube de Julien Bedouet

Laisser un commentaire