Les mensualités de crédit : Comment bien les comprendre?

méthodes de calcul des mensualités de crédit

Si tu lis ces lignes, alors il est probable que tu t’intéresses à l’argent et par la même occasion aux mensualités de crédit. Nous sommes une minorité à nous intéresser à ce sujet. La majorité des personnes ne se forme pas sur ce domaine. Seulement deux millions de ménages français possèdent un ou plusieurs logements locatifs. Un très petit nombre d’entre eux achète uniquement des parkings ou des boxes.

J’ai commencé à m’intéresser à l’argent par hasard. Lors de mes études, j’ai dû passer un semestre à l’étranger. C’est alors que j’ai choisi d’étudier à Montréal. Dans les universités du système anglo-saxon, je pouvais choisir quatre cours à étudier pendant ce semestre.

Un cours a particulièrement retenu mon attention. C’était un cours de finance personnelle. Mais qu’est ce que c’est ? Les finances personnelles sont une manière de désigner la gestion de l’argent à titre privé.

J’ai donc eu le plaisir de suivre quatre mois de cours intensif sur la gestion de l’argent. Mais pas l’argent au sein d’une entreprise… juste comment gérer mon argent à titre personnel.

Les mathématiques financières à la rescousse

Il y a des notions tout à fait basiques que Monsieur et Madame Tout le monde connaissent. Si tu dépenses plus d’argent que tu n’en gagnes, alors tu perds de l’argent chaque mois. A l’inverse, si tu as des revenus supérieurs à tes dépenses, tu gagnes de l’argent.

Ainsi l’argent supplémentaire qui te reste à la fin de chaque mois peut être utilisé de beaucoup de manières. Tu peux par exemple l’épargner. Épargner veut dire mettre de l’argent de côté. Cet argent est mis sur un ou plusieurs comptes bancaires pour servir à réaliser des projets, préparer un investissement, préparer sa retraite etc etc…Quand ton argent est épargné, la banque ou l’organisme financier te verse des intérêts.

Exemple chiffré

Si tu épargnes 1000 € sur un livret A, la banque te reverse 1.25 % par an en guise de rémunération de ton épargne. On appelle taux d’intérêt le pourcentage que la banque te donne pour ton épargne. La banque te paie pour avoir le droit d’utiliser ton épargne. 

Si tu places 1000 € pendant un an à 2 % d’intérêt, tu gagnes donc 2 % x 1000 € = 20 €. Le calcul est assez simple. Voyons maintenant ce qui se passe si tu laisses ces 1000 € pendant 5 ans dans la même banque.

Capital Intérêts
Début d’année 1 1000 € 20 €
Fin d’année 1 1020 € 20,4 €
Fin d’année 2 1040,4 € 20,8 €
Fin d’année 3 1061,2 € 21,2 €
Fin d’année 4 1082,4 € 21,6 €
Fin d’année 5 1104 €

Tu vois bien que les intérêts ne sont pas restés les mêmes d’une année sur l’autre. Ils augmentent un petit peu chaque année. C’est la magie des intérêts composés. Si tu laisses tes intérêts sur ton compte épargne, les intérêts sont pris en compte dans le calcul de la rémunération que la banque va te verser.

Le formule mathématique pour trouver le montant du capital en année X, sans passer par mon tableau est la suivante :

[box] Capital année X = capital année Y x (1 + taux d’intérêt) ^(année X – année Y)[/box]

Dans mon exemple : capital année 5 = 1000 € x (1+2 %) ^ 5 = 1104 €. Les amateurs de produits boursiers sont familiers de cette formule. Quand tu réinvestis tes dividendes pour acheter une action, tu utilises la rémunération (le dividende remplace le taux d’intérêt bancaire) de ton portefeuille boursier pour créer des intérêts composés. C’est la première notion que j’ai appris dans le cours de finance personnelle.

Les mensualités dans un crédit

J’ai aussi beaucoup appris sur les fonctionnements des crédits. A l’époque, je pensais que si j’empruntais 100000 € sur 20 ans, j’allais rembourser 5000 € par an. Cependant, mon raisonnement était faux car j’avais oublié le coût du crédit.

Quand tu achètes un parking à crédit, la banque te facture des frais de dossier. C’est une somme fixe que tu paies au début de ton crédit. Puis tu vas payer des intérêts sur la somme que tu empruntes.

Imagine que tu empruntes 10000 € à 4 % sur 5 ans. Vas-tu payer

  • 10000 € x 4 % = 400 € d’intérêts ou
  • 10000 € x 4 % x 5 ans = 2000 € ?

Les deux raisonnements sont faux ! Tu vas payer 1050 € d’intérêts.

La vraie méthode

La formule n’est pas aussi simple que je ne le pensais. Les 4 % d’intérêts sont appliqués sur le montant du capital restant dû. Le calcul se fait en deux temps :

  1. on calcule le taux d’intérêt mensuel 4 % / 12 = 0.33 %
  2. on calcule les intérêts à payer le premier mois : 10000 € x 0.33 % = 33,33 €.

La mensualité pour un crédit de 10000 € à 4 % TEG sur 5 ans est de 184 €. Tu rembourses 184 € à ta banque tous les mois pendant la durée du crédit. Dans ces 184 € versés le premier mois, tu paies 33.33 € au titre des intérêts (la rémunération du prêteur) et 184 € – 33,33 € = 151 € de capital. Tu as remboursé 151 € sur les 10000 € que la banque t’a prêté.

On calcule ensuite les montants des intérêts du deuxième mois :

[box] Intérêts à verser = Capital restant dû x taux d’intérêt mensuel[/box]

soit (10000 € – 151 €) x 0.33 % = 32.83 €. Et ainsi de suite… Le montant des intérêts dans la mensualité (toujours fixe d’un mois à l’autre) diminue. C’est pour cette raison que tu pourras déduire beaucoup d’intérêts lors des premières années de ton prêt immobilier. Les intérêts sont toujours forts au début et vont en diminuant, car tu rembourses toujours plus de capital à mesure que tu avances dans le temps.

Part des intérêts et du remboursement en capital (extrait de RentaGarage 2)

Part des intérêts et du remboursement en capital (extrait de RentaGarage 2)

Une difficulté supplémentaire

Le calcul du montant d’intérêt est relativement simple. La somme empruntée est toujours la même. D’ailleurs, la banque te fournit le détail des mensualités avec la part d’intérêt et la part de capital que tu vas rembourser pour chaque mensualité pendant la durée de ton crédit.

Le calcul devient plus complexe quand la somme empruntée n’est pas fixe. C’est souvent le cas avec les cartes de crédit que tu peux acheter en grande distribution. Ces cartes te permettent d’avoir un capital immédiatement disponible. Imaginons que tu souscrives à une offre de crédit renouvelable. C’est à ce moment là que la banque évalue ton dossier et décide de mettre 5000 € à ta disposition.

Tu peux faire un premier achat de 1000 €. La banque calcule alors une mensualité sur les 1000 € de capital que tu as emprunté. Tu commences à rembourser une part d’intérêt et une part de capital chaque mois. La formule reste la même :

[box] Intérêts à verser = Capital restant dû x taux d’intérêt mensuel[/box]

Si tu fais un second achat de 3000 € 6 mois plus tard, le calcul est mis à jour car le montant emprunté n’est plus le même. Le capital restant dû est égal à : 1000 € – la part de capital déjà remboursé + 3000 €. Le calcul se complexifie car le capital emprunté peut varier. Finalement, c’est pour cette raison que les organismes de crédit renouvelable sont obligés d’informer leurs clients chaque mois du calcul de leur crédit.

Petit clin d’œil

Tu sais maintenant comment sont calculés les mensualités d’un emprunt bancaire. Une mensualité est un montant fixe à l’intérieur duquel le pourcentage de capital remboursé et d’intérêts payés varie chaque mois.

Les intérêts sont forts en début de crédit, quand le capital restant dû est important. En revanche, les intérêts sont faibles en fin de crédit, quand le capital restant dû a bien diminué.

Pour finir, voici une photo souvenir de mon week end parisien. Regarde qui j’ai croisé dans les allées de Roland Garros ce dimanche 😉Rencontre avec S.Plaza à Roland-Garros

Je te laisse deviner qui a reconnu l’autre 😉

16 Comments

  • l-assurance.org

    Reply Reply 31 mai 2014

    Bonjour,
    Excellente démonstration. Il est clair que plus le capital mis en épargne est élevé, plus élevé sera la somme que tu percevras rajouté aux intérêts. Le mieux est de pouvoir augmenter ce capital en injectant autant que l’on peut dès que l’occasion se présente.

  • Salut Julien,

    Une article vraiment très pédagogue.
    Même si je maitrise les concepts dont tu parles j’ai parcouru l’article en entier tant il se lit facilement.

    Il est très important de savoir comment fonctionnent les taux d’intérêts aussi bien pour l’épargne que pour les dettes.
    On peut ainsi voir qu’il vaut mieux rembourser rapidement les dettes avec un fort taux d’intérêt. Et qu’il est préférable de réinvestir ses gains pour profiter d’un bel effet boule de neige.

    P.S.: Sympa ta photo 😉
    Marc.

  • Didier

    Reply Reply 30 mai 2014

    Bonjour,

    Visiblement tu n’as pas été super assidu lors de ta formation.

    Déjà tu oublies de préciser que tu parles d’un crédit amortissable. Pour un crédit in fine c’est différent.

    Mais plus grave pour calculer les intérêts tu parles du TEG mais c’est le taux nominal qu’il faut prendre pas le taux effectif global !

    • Julien

      Reply Reply 3 juin 2014

      Bonjour Didier,

      re voilà le spécialiste du crédit et de l’immobilier.

      Merci pour tes précisions inutiles.

      Tu as (encore) raté l’essentiel qui était d’expliquer pédagogiquement le fonctionnement d’un crédit.

      Je n’ai pas validé tes liens…

  • Romaric

    Reply Reply 29 mai 2014

    Vu que tu poses la question, Stéphane Plaza aurait bien pu te reconnaître avant que toi tu le reconnaisse 🙂

    • Julien

      Reply Reply 3 juin 2014

      Oui, cela aurait pu se passer comme cela, mais non 😉

  • jeancl2

    Reply Reply 28 mai 2014

    bonjour, Julien,
    ton raisonnement était tres clair.
    Cependant, je crois me souvenir que, dans mon cas personnel (emprunt immobilier sur 15 ans, terminé/remboursé il y a bien longtemps) le calcul des mensualités à rembourser est parfois différent de celui que tu indiques: durant les 4 ou 5 premières années, on ne rembourse que des intérets… qui se calculent, hélas, sur la totalité du capital emprunté!
    Je ne sais pas si cela se pratique encore?
    cordialement,
    jeancl2.

    • Julien

      Reply Reply 3 juin 2014

      Bonjour Jean Claude,

      je ne connais pas ce type de crédit. A-t-il un nom ?

  • DAVID

    Reply Reply 28 mai 2014

    SALUT JULIEN
    A mon avis c’est lui qui t’as reconnus et peut être même que tu lui a signé un autographe.

    • Julien

      Reply Reply 3 juin 2014

      C’est ça 🙂

  • Superbe article !

    Et oui, l’intérêt de s’occuper au maximum de ses finances personnelles avant d’investir est primordial. Au début, cela peut carrément être « mal vu » par l’entourage qui n’a pas l’habitude de voir une personne s’intéresser de près à ce sujet.

    Si jamais les remarques fusent un peu trop, on peut répondre de la manière suivante :

    « -Tu trouves que je m’intéresse beaucoup à l’argent ?

    -Ah oui, tu fais que ça avec tes bouquins et tes trucs sur internet, ça va te rendre dingue.

    -D’accord, c’est une manière de voir les choses…J’ai une question : Pourquoi te lèves-tu très tôt le matin tous les jours de l’année ? Tu passes plus de temps au boulot qu’avec ta propre famille, pourquoi ? Ne me répond pas, je sais que c’est pour gagner de l’argent et je ne te le reproche pas. Pour ma part je cherche simplement à trouver d’autres moyens que celui-ci pour gagner ma vie et essayer de me libérer plus de temps pour le passer avec ceux que j’aime. Au final, si j’arrive à mes fins, j’y penserai moins que toi 😉 »

    C’est un exemple et pour l’avoir testé, c’est très efficace !

    Merci pour le rappel sur le crédit bancaire. Hoooo le petit Stéphane était dans le coin !! Quel chance, il a l’air vraiment sympa ce gars.

    Je pari que c’est lui qui t’a reconnu vu que tu deviens une petite célébrité !

    Au plaisir,

    Adam

  • Fabrice

    Reply Reply 28 mai 2014

    Salut Julien,

    Géniale cette photo ! Deux stars de l’immobilier 🙂

    A bientôt,
    Fabrice

  • sofian

    Reply Reply 28 mai 2014

    superbe article

  • Julien Renaud

    Reply Reply 28 mai 2014

    Hello, tes premières formules sont fausses, Capital n+1 = capital n * (1+tx)^durée

    Ça se comprend mais bon…

    Cordialement,
    Julien

    • Julien

      Reply Reply 3 juin 2014

      Salut Julien,

      Merci beaucoup ! Il y a donc quelqu’un qui suit 😉

      J’ai effectivement oublié le 1 dans (1+tx). Je l’ai pris en compte dans mes calculs, mais pas noté…

      merci encore

  • jerome

    Reply Reply 28 mai 2014

    salut julien ,
    merci pour nous avoir expliquer comment sont calculés les mensualités d’un emprunt bancaire.qu’elle chance d’avoir rencontrer Stéphane plazza.
    à bientôt
    Jérôme

Leave A Response

* Denotes Required Field