France 2 a diffusé un reportage sur les parkings en février 2015. Le journaliste responsable m’a contacté pour y participer, mais nous n’avons pas été au bout de la démarche. Il cherchait un investisseur qui investit dans les parkings en ville, et à Paris de préférence.

C’est un ami qui m’a prévenu que le reportage avait été diffusé. Je suis parti à la recherche de sa rediffusion pour t’en faire profiter.

Dès la première minute, le nom du propriétaire de parking est cité. Quand j’ai entendu son nom, j’ai compris que je le connaissais. En effet, j’ai la chance d’échanger avec des dizaines de lecteurs ParkInvestisseurs chaque semaine.

J’ai donc envoyé un email à Benoît pour lui demander s’il était l’investisseur parking du reportage ou s’il s’agissait d’un homonyme. Benoît m’a répondu :

« Hello Julien
tu es bien renseigné dis moi car c’était en effet moi qui suis passé au JT.
C’est un peu un hasard d’ailleurs car c’est suite à une annonce passée sur le bon coin que j’ai été appelé, sans être un grand investisseur dans ce domaine.
Merci pour ton information sur ta calculette. c’est une fonctionnalité qui serait sympa mais celle que tu proposes est déjà top 🙂
Viens tu à paris d’ici peu ? cela me ferait plaisir de faire ta connaissance
Bonne soirée !« 

Transcription de la vidéo

Benoit investit dans les parkings à Paris

À 35 ans, Benoît Perrin est un heureux propriétaire. Son château, invisible de la rue, derrière une grille, puis une porte de garage, est un trésor qui se cache au sous-sol. C’est une place de parking achetée 18 000 euros qui lui rapporte chaque mois 115 euros. Près de 1 400 euros par an pour ce petit bout de bitume. Alors, depuis quelques mois, Benoît Perrin les accumule.

Depuis 2014, il a acheté 3 places de parking. Investir dans les parkings, il n’y trouve que des avantages. Un très bon placement qui rapporte de 6 à 8 % par an, et aucun problème avec les locataires, contrairement à un appartement. La relation qu’il a avec son locataire se résume à encaisser les loyers tous les mois. Sinon, il n’a absolument aucune relation, puisque finalement, son locataire n’a plus qu’à garer sa voiture et il n’y a pas de mauvaise surprise. Retrouve 12 conseils sur l’achat de parkings en cliquant ici.

D’autres manières d’investir dans les parkings

D’autres voient encore plus grand. Près de Lyon, Pierre Spitalieri vendait des voitures. Désormais, il les héberge. Il y a un an et demi, il a ouvert son parking sur un terrain vague à 6 km de l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry. Il a commencé petit, avec 250 places sur un parking. Il vient de s’agrandir avec un parking où se garent à peu près 600 véhicules. Le chiffre d’affaires est toujours croissant, donc maintenant, il prévoit des franchises sur Paris, Bordeaux, Marseille et Nice. Les clients affluent, car ses tarifs sont en moyenne 25 % moins chers que dans les parkings de l’aéroport, et le service comprend la navette jusqu’au terminal.

Les parkings privés fleurissent un peu partout autour de l’aéroport, un marché en pleine croissance. Depuis 30 ans en France, 3 sociétés l’ont bien compris. Vinci, multinationale française. Qpark, propriété d’un fonds d’investissement hollandais. Et Effia, filiale de la SNCF. Dans ces sous-sols, elles imposent leurs règles commerciales, comme le paiement de chaque heure entamée.

Dans de nombreuses villes, comme à Colombes, ces sociétés vont encore plus loin. Elles encaissent les places de stationnement payantes en surface, dans les rues. Ici, le contrat a été signé avec la municipalité en 2005. En plus des recettes de ce parking souterrain, les places alentour deviennent payantes, et la mairie, elle, ne touche rien.

Aujourd’hui, dans les rues des grandes villes, les places libres se font de plus en plus rares et dans le même temps, les tarifs continuent d’augmenter en sous-sol, 2,5 fois plus rapidement que l’inflation, en seulement 10 ans.

 

L’interview de Benoit, investisseur immobilier et propriétaire de parkings à Paris

J’ai le plaisir de te présenter Benoit. Cet investisseur dans les parkings fait de belles affaires dans le 15ème arrondissement de Paris.

Je connais Benoit depuis plusieurs mois et nous avons convenu de réaliser son interview suite à son passage sur France au journal télévisé.

Aujourd’hui, je te propose d’en savoir plus sur Benoit et ses investissements parkings : bonne vidéo !

Pour les investisseurs qui sont curieux et qui veulent connaître les recettes de Benoit, la suite de la vidéo est disponible.

Au cours de nos échanges, Benoit a partagé beaucoup d’informations sur le marché des parkings auto et moto à Paris. Il nous explique comment il a organisé ses recherches pour trouver 5 parkings en un an.

De plus, il obtient des autofinancements grâce à sa banque et aussi en revendant une partie de ses parkings avec des plus-value intéressantes.

L’interview au complet, ainsi que celle de Tony, Alexandre et bien d’autres investisseurs sont comprises dans le la formation Secrets d’investisseurs.

 

 

 

    12 replies to "Benoit investit dans les parkings à Paris XV"

    • PALLEC

      Bonjour, Propriétaire d’un terrain comprenant 10 places de parking en centre ville à 700 mètres de la gare TGV de Redon , je souhaite vendre mon terrain. Si cela vous intéresse ou l’un de vos lecteurs vous pouvez me faire une proposition. Les 10 parkings sont actuellement loué à un seul locataire qui est la mairie et dont le bail se termine fin mai. Le terrain sera vendu sans locataire.

      Cordialement.
      David Pallec

      • Julien

        Bonjour David,

        ce n’est pas l’endroit pour passer ton annonce. COntacte moi en direct si tu veux.

    • Pascal

      Slt à tous les deux,

      Une interview passionnante qui montre que l’investissement immobilier est bel et bien ouvert à tous et pas seulement aux professionnels.

      Félicitations Benoit pour cette belle plus-value en 1 an de temps sur ton 1er achat !

      Pascal

    • Raphaël

      Merci pour cette interview très intéressante qui nous éclaire un peu plus sur le marché parisien qui de loin peut paraître saturé ! 🙂

    • David SEVELIN

      Bonjour,

      Quid des toits en amiantes si la personne stock des affaires qui peuvent être imprégnées des fibres cancérigénes ?

      Cordialement,

      David

      • Julien

        Bonjour,

        a ce jour, ce n’est pas interdit si les toits sont en bon état.

        • David SEVELIN

          Merci pour la réponse. Par contre si la loi se durci, cela peut plomber une activité, car le coût de dépose et de mise en déchetterie est prohibitif…

    • Nicolas

      Bonsoir,

      J’avais vu ce reportage et on voyait que la commune en question se faisait totalement envahir par Qpark et qu’elle ne pouvait rien faire. C’est quand même abusé ^^. Sinon, j’apprécie l’idée des places de parking à côté des aéroport, c’est vraiment très astucieux et je n’ose même pas imaginer la croissance de cette entreprise. Maintenant, de là à venir s’implanter à Paris, avec la concurrence qu’il y a actuellement, je pense que ça va être quand même difficile. Et puis, pour l’idée de franchise, c’est pareil, leur système fonctionne très bien autour des aéroport, mais quel sera le résultat dans une grande ville comme Paris ?…

    • Nicolas de se-former-sur-internet.com

      Bonjour,

      Félicitations à Benoit d’avoir agi ! Il est vrai que les rendements parisiens pour les appartements sont moins importants que ceux des parkings. Et comme le dit l’investisseur « pas de mauvaises surprises » avec les parkings

      Cordialement,

      Nicolas

    • Jérôme

      Bonjour Julien c’est mon premier post,

      Pas mal les parkings près des aéroports, c’est une activité à lancer mais il faut habiter à côté. Il faut faire la même chose près des gares SNCF sans le service d’accompagnement, les clients prendront leur vélo.

    • Raphaël

      Pas évident de trouver une bonne affaire sur Paris mais une fois qu’on l’a, qu’est ce que ça doit faire plaisir ! 😉

    • sylvain

      Et ben décidément le monde de l’investissement dans les parkings est petit ! Mais avec ce type de reportage il ne peut que grandir, je sais pas si c’est une bonne ou mauvaise nouvelle. Moi je me lance tout juste, ça fait quelques mois que je guette leboncoin, mais pour l’instant je n’ai pas vu l’offre qui correspondait à mes objectifs. Je les reverrais à la baisse dans quelques mois si toujours rien. Merci 🙂

Comments are closed.