S’enrichir avec un parking, Marc l’a fait sans expérience!

s'enrichir parking sans experience

Marc est le créateur du blog Radin Malin. En plus de passer sa vie à dénicher des astuces et bons plans pour dépenser moins, son but est également de s’enrichir, notamment en percevant des loyers via l’investissement immobilier locatif.

Il nous raconte aujourd’hui comment Parkinggarage l’a aidé à se lancer dans l’investissement et à s’enrichir grâce à des places de parking !

S’enrichir sans expérience et avec peu de ressources, ce n’est pas un problème

Comme nombre d’entre vous, je n’avais pas la moindre expérience lorsque j’ai commencé à envisager l’investissement immobilier, et pas beaucoup d’argent de côté non plus (4000 €, mais avec 0 €, le résultat aurait été le même).

C’était il y a un an maintenant. Je venais de sortir du chômage et de me faire embaucher en CDI, et je me suis dit que plus jamais je ne voulais redevenir précaire, au RSA, à compter le moindre centime et à ne pas profiter de ma vie. C’est donc à ce moment précis que j’ai pris l’initiative de m’enrichir.

Pour autant, investir dans un appartement à plusieurs dizaines de milliers d’euros me faisait peur, surtout que j’habite à Paris et que l’immobilier y est très cher. Je n’y connaissais rien et je ne voulais pas risquer de faire une erreur qui allait me coûter du temps et de l’argent. De plus, étant à l’époque à peine confirmé en CDI, je n’étais pas sûr que mon banquier allait vouloir me prêter autant d’argent immédiatement.

Il me fallait d’abord lui prouver que je savais investir et que je savais gérer mon argent correctement.

Les places de parking : l’investissement idéal pour les petits budgets

C’est alors que je suis tombé sur le blog de Julien et que m’est venue l’idée d’investir dans quelque chose de plus à ma portée : une place de parking.

En effet, un parking à Paris peut se trouver aux alentours de 15 000 à 30 000 € suivant les arrondissements, et peut se louer entre 70 et 250 €.

Comme je l’ai dit plus haut, j’avais 4 000 € de côté, mais même si vous ne gagnez pas beaucoup et que vous n’avez aucune économie, vous pouvez quand même emprunter ce genre de montant sans trop d’efforts.

Votre banquier vous dit non ? Prenez un crédit conso !

Ce sont des sommes abordables, même pour un salaire modeste comme le mien (1 500 € nets), et on peut même contracter un simple crédit à la consommation pour les obtenir !

En clair : si votre banquier vous dit non, vous pouvez quand même aller voir Cétélem ou Sofinco pour obtenir les fonds nécessaires à votre investissement, et c’est précisément ce que j’ai fait !

Certains vont me dire qu’il ne faut jamais prendre de crédit à la consommation, et ils auront parfaitement raison car c’est le meilleur moyen de vous appauvrir à vie (et dans ma famille, on en connaît un rayon à ce sujet, croyez-moi).

Sauf que dans ce cas précis, ce crédit ne va pas servir à vous acheter un canapé ou une télé, mais un parking qui va vous rapporter de l’argent tous les mois !

Dites-moi, votre canapé vous a rapporté combien depuis que vous l’avez acheté ? Zéro ? Voilà.

Voilà pourquoi pour l’achat d’un parking, il est tolérable de prendre un crédit à la consommation. Vous montrerez ainsi à votre banquier que vous savez ce que vous faites et cela vous permettre de vous lancer dans l’immobilier facilement.

Pour s’enrichir avec des places de parking, il faut se former

Ne commencez rien avant d’avoir amassé un maximum d’informations !

Ne soyez pas pressé(e). Il est normal de prendre du temps pour se former, surtout si c’est votre première fois.

Prenez le temps de bien réfléchir à ce que vous faites et à comment vous allez le faire. Ceci dit, prenez le temps, mais agissez quand même au bout d’un moment, car rien ne sert de se former si vous ne mettez rien en place après.

Je vous conseille de vous former pendant un à deux mois avant de passer à l’action.

Comment ? Internet regorge de vidéos et d’articles sur l’investissement immobilier, et même sur le sujet précis de l’investissement sur les parkings !

Je vous encourage vivement à éplucher tous les articles de ce blog et à regarder les vidéos de Julien, ce qui vous permettra de vous forger un minimum de connaissances de base sur le sujet !

Personnellement, le livre de Julien, « Réussir son investissement dans les parkings » m’a été d’une grande aide et je le remercie car il y a vraiment toutes les informations et astuces à savoir pour qui veut investir dans un parking ! Je vous le conseille vivement !

La recherche

C’est la partie la plus longue, surtout lorsqu’on n’y connaît rien.

D’abord, il vous faut aller faire un tour sur le bon coin, PAP et d’autres sites d’annonces immobilières, histoire de prendre la température du marché de votre ville.

Vous verrez pas mal d’annonces et vous vous ferez une idée du prix moyen par quartier.

Ensuite, je vous conseille de mettre en place des alertes mail, ainsi vous recevrez chaque jour un e-mail avec les nouvelles offres. Plus besoin d’aller les chercher : elles viennent à vous toutes seules.

Les meilleurs prix se trouvent dans le 13è mais il y a une raison : beaucoup de grands immeubles avec de grands parkings se trouvent dans cet arrondissement, ce qui fait chuter les prix ! Peu de monde vous louera votre parking par là-bas.

Si votre budget n’est pas énorme, privilégiez les 18, 19 et 20è où les parkings se vendent à partir de 10 000 € et se louent dans les 100 €.

Evidemment, cela varie selon beaucoup de critères, mais c’est à vous de voir si la rentabilité y est (et pour cela, la calculatrice de rentabilité Renta Garage de Julien vous sera d’une aide précieuse, vous l’aurez en vous inscrivant à la newsletter du blog).

Vous pouvez très bien en faire de même avec votre ville, sur papier ou sur ordinateur.

Les visites

Je me suis dit que je n’achèterais rien avant d’avoir visité une dizaine de parkings « à blanc » car je pense que c’est indispensable pour se faire une réelle idée du marché.

Je suis tombé sur des places à des prix ahurissants, et d’autres à de bons prix mais avec des inconvénients.

Par exemple : 25 000 € pour une place sous les Galeries Lafayette, boulevard Haussmann, c’est alléchant, surtout que vous pouvez le louer 200€ facilement. Problème : c’est moins alléchant quand la place est au 8è sous-sol !

Le propriétaire m’a dit « oui, mais avec la carte Vinci que je vous donne, votre locataire pourra squatter une place en 1er sous-sol ». Mouais. Peut-être a-t-il raison, mais j’ai préféré pas tenter le coup, n’étant pas assez expérimenté.

C’est finalement sur un box dans le 20è que mon choix s’est porté (vers le métro Télégraphe). Mis à prix à 13 000 € seulement, j’ai pu le négocier à 12 000 €.

Pourquoi ? Parce que déjà, dans ce coin, les prix sont bas, et ensuite, il était vraiment étroit, donc difficile à louer à priori. Il est juste assez grand pour y rentrer une citadine type Clio, pas plus.

Vu le prix extrêmement bas, je me suis dit que je pouvais quand même en faire quelque chose, et j’ai donc pris un crédit pour l’acheter.

En tout, cela m’a coûté 14 000 €, frais de notaire inclus.

L’achat

L’achat se décline en 3 étapes. La première est la signature de la promesses de vente. Ensuite, la deuxième étape consiste à passez chez le notaire. Celle-ci est sans doute l’étape la plus longue car, dans mon cas, le syndic a mis plusieurs mois à réunir les documents nécessaires. Puis arrive la dernière partie du processus d’achat qui est l’obtention des clés! 

La mise en location

Encore une fois, rien de sorcier : mettez votre annonce avec photo sur le bon coin et le tour est joué.

Soyez patient. Il est possible que vous mettiez quelques semaines avant de trouver un locataire, et c’est parfaitement normal. Cela dépend du marché.

J’ai proposé ma place de parking à 120 € pour commencer, un peu cher pour le quartier. J’ai donc baissé progressivement avant de trouver un locataire à 80 €.

Les charges mensuelles sont de 7 € (ouh là là) et les mensualités du crédit sont de 160 €.

Vous allez me dire : « mais Marc, ton investissement n’est pas autofinancé ! »

Et vous aurez raison.

Sauf que ce n’était là pas mon but. Mon but était juste d’apprendre, de me faire la main, de mettre un orteil dans l’eau du bassin de l’investissement immobilier.

Le cash-flow positif, c’est-à-dire le fait que les loyers soient supérieurs aux mensualités du crédit, ce sera pour le prochain investissement, c’est promis.

Le remboursement du crédit et la suite

Mon crédit de 10 000 € sera bientôt remboursé, et je planche déjà sur mon prochain investissement !

Le parking a été pour moi un moyen d’apprendre l’immobilier, de voir comment ça se passe, car personne dans ma famille n’est propriétaire, donc tout cela m’est inconnu.

Pour la suite, je pense cette fois-ci investir dans un appartement à but locatif (bien sûr) et contracter un crédit (immobilier cette fois-ci) de l’ordre de 70 000 € (ma capacité d’endettement).

Etait-ce compliqué de s’enrichir avec des places de parking ?

Absolument pas !

C’est juste une suite d’actions à mener, rien de plus.

Ce n’est pas spécialement compliqué, mais vous devez juste le faire. Car forcément, rien ne vous viendra tout cuit dans le bec, vous devez simplement vous bouger un tout petit peu.

Pour cela, formez-vous, renseignez-vous et a-gi-ssez !

Vous trouverez sur ce blog et sur internet des tonnes de ressources, alors utilisez-les et construisez dès à présent votre indépendance financière !

Mettez-vous un objectif : le mien est de devenir rentier de l’immobilier et millionnaire avant 30 ans (j’en ai 27).

Y arriverai-je ? Je n’en doute pas. Et si je n’y arrive pas, cela m’aura au moins motivé à me bouger et il ne fait aucun doute que j’aurai atteint un niveau déjà bien élevé.

Alors allez-y, faites comme moi et comme tous les autres investisseurs immobiliers qui s’enrichissent avec des parkings et des appartements !

Et si vous voulez d’autres bons plans et astuces pour gagner de l’argent, allez voir mon blog Radin Malin ! J’ai un article où je vous montre tous les moyens de se faire de l’argent avec sa voiture, et si vous n’avez pas de voiture, comment payer le train le moins cher possible.

Allez, bons investissements !

Marc

Que penses-tu de l’investissement de Marc ? Aurais-tu fait comme lui ?

 


9 Comments

  • Erikess

    Reply Reply 13 janvier 2017

    Il y a juste une chose qui m’étonne dans ton histoire : 1500 € nets à Paris sachant que les loyers sont de minimum 500 € je me demande comment tu fais !!
    En tout cas bravo pour ton courage !
    Je suis un peu dans ton cas : je lis, j’étudie, mais il faut que je me lance !!

  • nicolas

    Reply Reply 5 décembre 2016

    Je me retrouve beaucoup dans ce temoignage:
    Après mon premier éssai dans l’investissement d’un garage sur Nantes l’an dernier(achat autofinancé)
    Je viens de renouveler l’éssai il y a quelques semaines.
    Pour mon second achat je n’est pas hésité à m’éloigner de Nantes et des prix forts
    Je viens de faire l’acquisition d’un batiment dans une petite commune du Maine et Loire qui après quelques travaux me permet de louer 2 boxs de 30M2 qui me couvre largement le remboursement de mon prêt (achat et travaux financer à100%par un prêt )
    Je suis déjà en recherche de mon prochain achat

  • Jérôme de Saumur

    Reply Reply 30 novembre 2016

    Oui tout à fait.
    C’est comme cela que j’ai acheté mon 5ème garage en faisant un crédit conso chez Boursorama.
    Les taux sont bas, faut en profiter !

  • Johann

    Reply Reply 30 novembre 2016

    Bonjour Marc, je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis : « Certains vont me dire qu’il ne faut jamais prendre de crédit à la consommation, et ils auront parfaitement raison car c’est le meilleur moyen de vous appauvrir à vie (et dans ma famille, on en connaît un rayon à ce sujet, croyez-moi). » Je pensais également pareil! Pour moi le crédit à la conso était le mal absolu, j’ai changé d’avis. effectivement de former c’est la base pour ne pas rater son investissement, en se formant on gagne du temps et de l’argent, J’ai moi même aussi la calculette rentagarage et j’ai acheté l’ebook sur l’investissement dans les parking je ne suis pas déçu du tout. Je m’en suis servi pour un investissement locatif classique, mais je compte par la suite investir dans les parking : ticket d’entré moins important, peu ou pas d’entretien, répartition de la dépendance à un seul locataire si on a plusieurs parkings. Merci en tout cas pour ce retour d’expérience.

  • fanch

    Reply Reply 30 novembre 2016

    bonjour,je pense qu’actuellement le crédit à la consommation peut être une bonne alternative pour des petites sommes car pas de frais de dossier quand on négocie bien et des taux très bas de l’ordre de 1,5% avec parfois de taux pour des primo accédants de 1% (sans frais de dossier) pour emprunt de 15000 euro
    à voir la période de remboursement qui peut s’échelonner sur plusieurs années
    j’ai eu cette dernière proposition il y a 2 jours par le biais d’un chargé de clientèle d’une banque mutualiste
    quand on veut démarrer je pense que cela peut aider à se décider sans trop de risques et de prises de tête avec le banquier
    il n’empêche qu’il faut bien préparer son projet ainsi que ses objectifs avec un garage au bon endroit et une bonne rentabilité

  • david cz

    Reply Reply 29 novembre 2016

    Cest bien beau mais je pense que dans ce genre d’article bien simple il manque une vision tres importante : que va devenir paris qui est en mutation vers une ville avec beaucoup moins de voitures (velib, tramway, transport a plusieurs, velo electrique, scooter…)
    Beaucoup d’écologie, la creation du grand paris…
    Faut un peu plus reflechir que ca je pense
    Les états ont pris conscience de la polution et meme si ils ne courent pas pour etre aux normes ce sont clairement des objectifs a moyens ou long terme.
    Il faut aussi parler au gens des plans locaux d’urbanisme qui peuvent agir directement sur tout un quartier et son immobilier.

  • Kévin

    Reply Reply 29 novembre 2016

    Le crédit à la consommation fait froid dans le dos mais il est bien utilisé dans ce contexte.
    Expérience super !
    Vivement la suite.

  • Doland Bourgeois

    Reply Reply 29 novembre 2016

    Je suis intéressé au crédit conso puisque je vis à l’étranger (Canada).

  • Seb

    Reply Reply 29 novembre 2016

    Crédit conso tout à fait possible!
    Je l’ai fait pour un appartement…
    Il faut tout de même s’assurer que le montant du loyer soit un minimum supérieur aux mensualités, sinon on s’endette!

    Pour ma part, 25% de rentabilité!
    Si je n’avais pas fais de crédit conso, je n’aurai pas pu acheter ce bien… Je serai passé à côté d’une rentabilité à 25%…

Leave A Response

* Denotes Required Field