Ludovic est passionné d’investissement locatif en meublé

Je te propose de découvrir un autre investissement immobilier rentable : la location saisonnière en meublé. Je ne connais pas ce type d’investissement alors j’ai décidé d’interviewer un adepte.

Ludovic est autant accro à l’investissement locatif meublé que moi aux parkings. Entre passionnés, le courant ne pouvait que passer.

Présentation d’un investisseur locatif en meublé

Peux tu présenter ?

« Ludovic, 35 ans, marié, deux enfants, j’habite dans l’Aube, à la campagne. J’aime le sport, la nature, les voyages, la montagne… et l’immobilier. Non pas forcément l’argent que j’en retire mais les différentes étapes qui mènent à la propriété.

C’est un vrai plaisir de débusquer des bonnes affaires, de les visiter, d’imaginer ce que l’on pourrait faire de tel ou tel bien. Puis de le promouvoir. Quand vous avez bien travaillé, le résultat est quasi immédiat. Les locataires sont heureux d’entrer dans un produit de qualité… et moi, fier de le leur proposer. »

Quelle est ton activité professionnelle ? Comment en es tu arrivé à faire ce métier ?

« Cela fait quinze ans aujourd’hui que je suis journaliste. Je suis tombé dans ce milieu par hasard. Je me destinais en effet à une carrière commerciale. Je rêvais de faire de l’import-export. N’ayant pas les moyens, après mon BTS technico-commercial, de faire l’école que je souhaitais, je suis parti à la fac. J’ai suivi un Deug LEA.

Enfin, suivi, c’est un grand mot. Car après six semaines intensives de néerlandais, j’ai été rattrapé par le journalisme. Mon père était entraîneur de foot, le journal local ne pouvait pas envoyer de correspondant. J’ai rendu service… et découvert un univers qui me plaisait.

Je me suis rendu rapidement disponible, multipliant les articles… et délaissant la fac. Quand, en janvier, j’ai oublié d’aller aux partiels, j’ai pensé qu’il fallait passer à autre chose… En juillet, j’obtenais mes premiers CDD. Et depuis, je n’ai jamais arrêté. »

Qu’est ce que tu préfères le plus dans ton travail ?

« Euh… question difficile. Ce que j’ai aimé, c’est vivre quelques rêves de jeunesse. J’ai suivi durant plusieurs années des clubs professionnels, de handball ou de football ; j’ai eu la chance de participer, en tant que journaliste, à l’Euro 2000, participer à l’aventure extraordinaire d’une génération fabuleuse.

Puis j’ai suivi des professionnels au quotidien, des enfants gâtés, pourris par le fric. Je m’en suis totalement lassé. Ces starlettes avaient cassé mon jouet. Après plusieurs années, j’ai donc souhaité tout plaquer. Et suis parti à La Réunion, vivre au rythme du sport local. Cela a été une aventure passionnante, très riche.

Notre première fille y est née, j’ai pris beaucoup de plaisir sur le terrain, rencontré des gens fabuleux. Avant de rentrer, après 4 ans, en métropole. Depuis 2006, je suis secrétaire de rédaction, ce qui signifie que je mets en page les articles de mes collègues, je relis, corrige… C’est tout sauf passionnant. »

Ludovic adore l’investissement immobilier locatif : spécialement les meublés

Comment est née ta passion pour l’immobilier ?

« Très jeune, à 20 ans, dès que j’ai débuté mon activité professionnelle, j’ai acheté un appartement, bien placé mais à rénover. Nous devions, dans un premier temps, le rafraîchir. Mon père, sans que je le lui demande, a tout changé… Il sait tout faire, tout mon contraire. L’appartement a pris de la valeur.

Quand nous sommes partis à la Réunion, nous n’avons pas eu de mal à le revendre. Une belle bêtise ! Si on l’avait gardé, il se serait loué sans aucun mal, à un très bon prix. Et cet appartement vaudrait, douze ans après, bien plus du double. Bref, j’ai appris que dès qu’on le pouvait, il fallait acheter. L’idéal étant d’acheter un bien à fort potentiel, à rénover. Et j’ai compris qu’il ne fallait pas forcément savoir faire. Mais être capable de déléguer, passer par des professionnels de qualité. »

Combien d’appartements en location (saisonnière et à l’année) gères tu ?

« On a acheté un immeuble en Auvergne, qu’on a revendu. Aujourd’hui, on possède deux appartements en Haute-Savoie, que l’on loue à la semaine, un studio dans le centre-ville de Troyes, loué à un étudiant. »

 As tu des investissements immobiliers prévus en ce moment ?

« On est sur le point d’acheter deux autres appartements à la campagne, déjà loués en meublé. Et deux appartements à rénover dans le centre-ville de Troyes. Ces deux derniers me semblent posséder un superbe potentiel, car bien placés, lumineux. L’un d’eux possède un toit terrasse attractif. Mais il va falloir se retrousser les manches. L’immobilier m’offre l’occasion de m’exprimer, de trouver des satisfactions que je n’ai plus toujours au travail. »

Il est clair que tu aimes l’investissement en meublé. A côté de son boulot, Ludoviv écrit et anime le blog passion-locatif. Il ne parle pas seulement de l’investissement locatif en meublé, mais de l’investissement immobilier en général. Qu’est ce que t’apporte le fait d’avoir un blog ?

« Le partage, la découverte de personnes comme toi. J’ai, grâce au blog, fait de très belles rencontres. Et j’écris ce que je veux, sans avoir de comptes à rendre à qui que ce soit. C’est aujourd’hui le drame du journalisme : tout est encadré. Et j’ai un peu de mal avec ça… J’aimerais pouvoir dire, un jour, comme Pagny : vous n’aurez pas ma liberté de penser. »

Qu’est ce qui te différencie des autres blogs sur l’immobilier ?

« Alors, ça, je laisse le soin aux lecteurs de le dire. Je n’en ai aucune idée et ne cherche pas à le savoir. Je viens de rédiger un livre sur la location saisonnière, que j’estime très fourni, fait d’une multitude de témoignages, d’avis d’experts. Je me suis servi de mes qualités de journaliste pour aller au bout de ce projet.

C’est peut-être ce qui me différencie de certains « blogueurs ». Je ne vais pas chercher à vendre du vent, à créer un produit pour gagner de l’argent. Mais tenter de partager un savoir, des recherches. J’ai trop de respect pour les gens pour tenter de vendre un produit inutile, bâclé, qui ne vaut pas son prix. »

 Combien de visiteurs uniques viennent sur ton blog ?

« De visiteurs, environ 10 000. Et chaque visiteur est unique… puisqu’il vient sur mon blog 😉 Près de 20 000 pages sont vues mensuellement, en dehors du forum, qui fonctionne doucement. Mais qui attire des investisseurs très intéressants. »

Quel est l’objectif auquel tu voudrais parvenir un jour avec ton blog ?

« Très honnêtement, je n’ai aucun objectif. Si cela me fatigue, j’arrêterai sans aucune difficulté. Certains veulent se créer des revenus passifs. Je n’en suis pas là. Si je dois gagner de l’argent, ce sera avec le journalisme ou avec l’immobilier.

Un exemple ? J’ai eu la possibilité d’éditer le livre, format papier. Une belle société d’édition m’avait envoyé un contrat, que je n’ai pas voulu signer. Le contrat était surtout intéressant pour l’éditeur, pas pour l’auteur.

Ecrire pour avoir mon nom en tête de gondole ne m’intéresse pas plus que ça. Ou ne m’intéresse plus. Désormais, je pars du principe que tout travail mérite salaire. Et la qualité se paye. Quand je vends mon livre, je ne cherche pas à faire des promotions à la noix. Le livre vaut son prix, point. »

Comment réussir son investissement locatif meublé ?

Ludovic vient de publier un livre. Quel est le sujet de ce livre ? En quoi est-il unique ?

« La location saisonnière et la location meublée en général. Si vous possédez un meublé et que vous payez beaucoup d’impôts, vous avez intérêt à le lire. Il pourra vous faire gagner du temps et de l’argent. La raison ?

Nulle part on ne trouve, sur internet, des données aussi précises et des explications aussi détaillées sur le Loueur Meublé Non Professionnel. J’ai cherché à recueillir un maximum de témoignages pour permettre aux lecteurs de se projeter. Les retours que j’en ai sont très bons, ça fait bien plaisir… Et le plaisir est la base de tout. »

A qui s’adresse-t-il ?

« A toi, à tout le monde. Le livre coûte 29 euros. Et il y a suffisamment d’informations pour apprendre un petit quelque chose. Je lis trop de magazines traitant de l’immobilier qui n’apportent absolument rien. Et 29 euros, j’estime que c’est un prix cohérent. Quand on est capable d’acheter une place de parking 10 000 euros, un appart’ 100 000 ou une maison 200 000 euros, on doit être en mesure de dépenser 29 euros pour apprendre à mieux gérer son bien immobilier et éviter quelques erreurs. »

Comment as-tu fait pour rédiger ce livre ?

« Beaucoup de temps, de sueur, des rencontres, des appels. Je n’ai fait que mon métier de journaliste… »

Quels sont les trois points capitaux pour réussir son investissement locatif en meublé ?

« Savoir si on est fait pour cette activité est la base de tout. Définir ses objectifs est nécessaire, pour, enfin, dénicher le produit idéal. Je rajouterai un quatrième point : mettre tous les atouts de son côté pour promouvoir son appartement ou sa maison. »

Quels conseils donnerais tu à un investisseur immobilier intéressé par du locatif en meublé ?

« De se documenter ; de ne pas écouter ses voisins ou ses parents qui n’ont jamais rien acheté ; et d’acheter au meilleur prix. Si vous achetez « bien », vous ne perdrez pas d’argent. En revanche, si vous achetez un appartement rénové, magnifique, vous allez payer cette rénovation et enrichir le vendeur. La rentabilité sera forcément moins intéressante. »

Quelle est la question que tu aimerais que je te pose ?

« Eh ben faudrait qu’on parle des parkings, quand même. Ou des garages, hein… As-tu déjà songé à acheter des garages ? »

La réponse à cette question ?

« J’y ai songé. Acheter des garages ou des places de parking, c’est acheter de l’immobilier. On part donc, selon moi, sur les mêmes règles. Ta rentabilité sera bonne si tu trouves des biens de qualité, bien placés, louables rapidement. L’avantage d’une place de parking, quand les charges ne sont pas trop élevées, c’est qu’il n’y a pas, ou très peu, d’entretien.

L’inconvénient, c’est que si tu n’en achètes qu’une à la fois, tu peux courir pour t’enrichir. Et puis, je préfère la fiscalité du meublé, notamment au réel simplifié, qui permet de gommer la fiscalité. Je conçois en revanche que des personnes se lancent totalement dans ce business ou qu’ils débutent par l’acquisition d’un parking. En investissement, c’est l’acte d’achat qui est important. Une fois qu’on a acheté, qu’on a commencé à gérer son produit, on se sent plus fort, prêt à faire de nouvelles acquisitions. »

J’espère que cette interview très riche t’a donné envie d’aller visiter passion locatif. Pour paraître dans cette rubrique, il te suffit de m’envoyer un mail. Je réponds à toutes les sollicitations.

14 Comments

  • Yann MARJAULT

    Reply Reply 9 septembre 2017

    Bonjour !

    Pouvez vous svp me donner le titre du livre ?
    Le trouve t-on sur Amazon ?

    Merci et bon investissements à tous !

    Yann

    • Julien

      Reply Reply 11 septembre 2017

      Non, je ne pense pas qu’il soit sur amazon, mais sur le site de ludovic : passion locatif

  • Emilio

    Reply Reply 4 avril 2015

    Je m’intéresse depuis peu à tout ce qui entoure l’investissement des garages, et je dois dire que votre site est une mine d’informations ! Merci à vous pour tout ce partage.

  • Moi aussi j’ai lu le livre… et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça donne envie de se lancer !
    Très bien écrit, on ressent tout de suite le travail (et le talent !) du journaliste.

    • Julien

      Reply Reply 23 février 2014

      C’est vrai que le livre du Ludovic est bien. Cependant pour ma part, et contrairement à toi François, il ne m’a pas donné envie de me lancer dans la loc saisonnière.
      Ce type de location ne correspondant pas à mes contraintes personnelles. La loc classique me convient pour le moment.
      A bientôt,
      Julien

    • MARJAULT Yann

      Reply Reply 1 novembre 2014

      Bonjour,
      félicitations pour tout ce travail! Je suis très en accord avec tout ce qui est dit. Je vais essayer de lire le livre pour confirmer. moi j’investis dans les mobil homes, il y a évidemment des similitudes. J’ai réalisé un site d’aide à l’investissement (pas de livre…), j’essaie d’orienter de futurs investisseurs pour éviter certaines erreurs courantes.
      A bientôt et bon courage!

  • Ludovic

    Reply Reply 10 octobre 2012

    Bonjour Alex,
    Il faut déjà définir tes objectifs.
    La mer, c’est vague… Si tu habites Paris et que tu investis en Normandie, t’y seras très vite et pourras en profiter à l’envi.
    Si tu habites le Nord et que tu investis à Canet-en-Roussillon, ce sera un brin plus compliqué.

    Des villes balnéaires vivent toute l’année. D’autres, uniquement 3 ou 4 mois, de juin à septembre. Si tu occupes ton appartement ou ta villa durant un mois, je ne vois pas comment tu peux rentabiliser ton investissement.

    Mais ce n’est pas la question : faut-il tout gérer soi-même pour que ça vaille le coup ? J’en suis convaincu. Un exemple ? Une agence immobilière peut prendre jusqu’à 30% du prix de la location pour te trouver le locataire et remettre les clés (les états des lieux sont rarement faits).

    Grâce à internet, la gestion d’un bien est simplifiée. Auparavant, les touristes passaient par le syndicat d’initiative. Aujourd’hui, ils passent très souvent par des sites spécialisés. Et te contactent directement. Il faut alors gérer la remise des clés. Certains sites internet se sont jetés sur le créneau.

    Si tu as vraiment envie de passer à l’acte (d’achat), je te conseille… de lire mon livre. la raison ? Tu y trouveras peut-être ta voie ou pourras t’inspirer de propriétaires qui réussissent dans le locatif saisonnier.
    Au plaisir
    Ludovic

    • Merci pour ton message.
      Oui j’habite à 2h de route de la mer méditerranée (station du Languedoc-Roussillon). Je vise une station touristique. Bien évidemment, je ne souhaite pas gérer les passages de clés et les états des lieux tous les week end.. Tu connais des moyens pour assurer ce service sans passer par une agence? comment se passe concrètement la remise des clés?
      . Si je comprends ton raisonnement, le fait de passer par agence fait trop chuter la rentabilité….

      • Nouredine

        Reply Reply 11 octobre 2012

        Passer par une agence fait effectivement chuter la rentabilité. Pour déléguer la remise des clef, il faut trouver une personne sur place, de confiance ( gardien, habitant de l’immeuble …) qui acceptera cette mission, généralement moyennant finance ( entre 20 à 40€ pour l’accueil, l’état des lieu, remise des clefs et gestion de proximité ), quelquefois gratuitement car tu a su créer une bonne relation avec cette personne !

        • Julien

          Reply Reply 13 octobre 2012

          La remise des clés est le premier contact sur place. Cette première impression est primordial pour le locataire.

          Qui n’a pas été déçu d’une location à cause d’un gardien ou d’un voisin qui n’a pas été agréable ?

          J’ai presque fini le livre de Ludovic (150 pages). Il est bourré d’astuces sur la location saisonnière.

          Je retiens qu’il est primordial d’avoir de bonnes relations pour trouver le bon coup, pour les travaux, pour accueillir etc etc…

          Le livre se lit super bien.

          A bientôt

      • passion-locatif

        Reply Reply 12 octobre 2012

        Bonjour Alex,

        T’as tout compris. Je ne peux que t’encourager à lire mon livre, t’y apprendras plein de choses…

  • Tanned

    Reply Reply 10 octobre 2012

    Je suis intéressé par le bouquin et tout se qui concerne le logement locatif meublé non meublé! Je vais voir si ce livre peut m’intéresse mais je suis sur qu’il contient beaucoup d’informations!

    • passion-locatif

      Reply Reply 11 octobre 2012

      Bonjour Stefan,
      Bien sûr que ce livre peut t’intéresser. Si tu aimes l’Allemagne, pourquoi ne pas envisager d’y investir. De nombreuses villes méritent le détour, des villes méconnues (des Français) comme Nuremberg.

      Toi qui aime bouger et découvrir le monde, tu voyageras avec les propriétaires… 😉
      A bientôt
      Ludovic

  • bonjour,
    Merci, sympa cette interview.
    J’aimerais bien investir dans la location meublée, plutôt saisonnière, afin de pouvoir bénéficier de quelques semaines à la mer…
    Est-ce tu penses qu’on peut avoir une rentabilité correcte si on met l’appartement en agence? Faut-il absolument gérer tout soi-même pour que ça vaille le coup?
    Merci

Leave A Response

* Denotes Required Field