Fiscalité location parking : l’abattement micro foncier

L'abattement micro foncier est de 30 % sur la fiscalité des parkings

La fiscalité pour la location des parkings se fait via l’impôt sur le revenu. Selon la fiscalité française sur la location de parking, tous les loyers que tu touches en louant une place de parking sont imposables. Tu vas reverser une partie de tes revenus de location (revenus fonciers) à l’État, en guise d’impôt sur ton parking, box ou garage. L’abattement micro foncier de 30 % est un forfait. Si tes revenus fonciers dépassent les 15 000 €, tu basculeras alors automatiquement au régime réel pour l’impôt sur tes locations de garages.

Abattement micro foncier pour la location de parking

En investissant dans des places de parking et des garages, tu risques fort de gagner de l’argent. Si tu choisis bien ton investissement, les revenus de tes garages et parkings seront supérieurs aux charges et tu vas dégager un bénéfice. Tu ne pourras pas garder entièrement ce bénéfice. En plus de la taxe fonciere sur les garages, la fiscalité sur la location de garage t’oblige à payer des impôts sur les loyers.

Les services des impôts différencient tes revenus locatifs de ton salaire. Les loyers de tes places de parking appartiennent à la catégorie des revenus fonciers. Les revenus fonciers de ton parking ne seront pas taxés comme ton salaire.

Dans la fiscalité de location de parking, tu as le choix entre deux régimes d’imposition : le régime réel et le régime micro foncier.

La différence entre ces régimes applicables aux revenus fonciers, tient au mode de calcul des impôts. Dans les deux cas, tu paieras l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux. Dans le régime réel, tu retranches des loyers les frais que t’a coûté ton parking. Tu calcules l’impôt sur la différence entre tes rentrées d’argent et tes dépenses. Alors que dans le régime micro foncier, tu calcules l’impôt sur 70% des revenus de tes parkings.

Le choix entre les deux régimes d’imposition va affecter la rentabilité après impôts de ton parking. Entre les deux, il faut choisir le régime où tu paieras le moins d’impôts sur l’achat de ton parking.

L’abattement micro foncier appliqué aux locations de parking

Le régime micro foncier te donne droit à un abattement de 30 % des loyers de ta place de parking. Ton revenu foncier annuel (appartement, garage, parking…) ne doit pas dépasser la limite des 15 000 €, charges non comprises. En clair, si tu as gagné 12 000 € en loyer avec tes box garages, tu peux déduire 30 % de 12 000 € soit 3 600 € de ta base d’imposition. L’État va calculer ton impôt sur la base de 12 000 € – 3 600 € = 8 400 €. C’est une bonne réduction d’impôt pour ton emplacement de stationnement. Sympa non ?

Cet abattement micro foncier représente les frais que tu paies pour tes parkings: les frais de notaire, la taxe foncière de la place de parking, les frais de syndic ou d’entretien… L’abattement micro foncier de 30 % est un forfait, peu importe si tu as des frais, l’abattement de 30 % sera toujours le même.

La limite des 15 000 € ne tient pas compte du nombre de mois où il n’y a pas eu de location. La règle du prorata temporis ne s’applique pas. Un exemple pour simplifier mes propos : tu commences à louer un lot de garages en juillet, tu as perçu 14 500 € de loyers pour la seconde moitié de l’année. Tu n’as pas à multiplier les 14 500 € par 2. Tu peux être imposé en micro foncier cette année. L’an prochain tu toucheras 14500 * 2 = 29 000 € de loyers, tu passeras donc en régime réel.

Déclaration d’impôt en micro foncier pour un parking

Pour en profiter, tu indiques le revenu foncier annuel de tes parkings sur la déclaration 2042, ligne 4BE. Les 30 % sont automatiquement appliqués, et tu complètes en indiquant l’adresse des places de parking. Ce régime micro foncier pour tes emplacements de stationnement est prévu par défaut pour une durée illimitée dans le temps. A l’inverse, si tu choisis le régime réel, il devient obligatoire pendant 3 ans. Si tes revenus fonciers dépassent les 15 000 €, tu basculeras alors automatiquement au régime réel pour tes locations de garages. C’est tout ce que je te souhaite 😉

Il existe des cas bien spécifiques où tu ne pourras pas bénéficier du régime micro foncier, mais les locations de parkings et les garages sont rarement concernés. Si tu as un doute ou désires plus d’informations, laisse-moi un commentaire.

22 Comments

  • Annie

    Reply Reply 15 décembre 2016

    Le seuil des 15000 ne concerne pas les revenus perçus en LMNP ou bien si?
    Si on choisit le réel pour 3 ans, on peut la première année passer en charges les frais de notaire et être en déficit reportable sur 3 ans ?

    • Julien

      Reply Reply 5 janvier 2017

      Bonjour,

      non le lmnp est un régime distinct de celui des revenus fonciers. Le seuil des 15000 € s’appliquent aux revenus fonciers uniquement.

      Les frais de notaire ne sont pas déductible au régime réel.

  • Arnaud

    Reply Reply 8 décembre 2016

    Bonjour, Doit on prendre en compte les prelevements sociaux (15.5%) dans notre calcul d’impot sur le revenu en regime micro foncier et reel ?

    • Julien

      Reply Reply 5 janvier 2017

      Bonjour,

      oui bien sûr, la CSG CRDS fait partie des impôts à payer que ce soit au régime réel ou au micro foncier.

  • Julie

    Reply Reply 30 octobre 2016

    Hello

    Merci pour ce blog tres interessant 😉

    Est ce que l’on paie de la CSG sur la location de parkings stp ou simplement l’impot sur le rev dans ma tranche ?

    Merci

    • Julien

      Reply Reply 21 novembre 2016

      Bonjour,

      tu paies la CSG et l’impôt sur le revenu.

  • Oger

    Reply Reply 19 octobre 2016

    bonjour si je change les portes de mes garages en location peut on déduire ces travaux de mes impots
    merci de votre réponse
    Cordialement
    Alain Ofer

    • Julien

      Reply Reply 22 octobre 2016

      Bonjour,

      oui, mais au régime réel uniquement.

  • Marie

    Reply Reply 16 septembre 2015

    Bonjour et tout d’abord merci pour l’article.

    Maintenant j’ai une autre question, j’ai testé des simulateurs de défiscalisation. Qu’en pensez-vous ? Les résultats sont-ils fiables ? Ce n’est pas de la pub déguisé ?

    Cordialement.

  • aurepapeete

    Reply Reply 16 avril 2015

    bonjour julien

    j’y suis!!! première déclaration de revenue…
    ma question est :
    j’ai vue que même si je déclare mes revenues en micro foncier je peut également déduire mes intérêts sur l’emprunt, que j’ai contracté.
    mais ou est ce que je peux l’indiquer sur ma fiche d’impôt 2042?
    Est ce que je les déduits directement de la somme totale de mes revenues (hors charges) avant de l’inscrire dans la case 4BE!
    de plus la ligne adresse de la loc n’a qu’une ligne et moi j’ai 5 parkings et 1garage à rentrer là dedans… c’est un peut chaud.
    merci d’avance pour tes précieux conseils
    biz
    aurépapeete

    • Julien

      Reply Reply 19 avril 2015

      Bonjour,

      c’est impossible de déduire tes intérêts d’emprunt en micro foncier… Où as-tu lu cela ? Il faut déclarer en réel pour cela.

  • Amandine

    Reply Reply 19 septembre 2014

    Bonjour,

    Peut-on déduire les intérêts du prêt contracté pour acheter les garages?

    Merci d’avance

    • Julien

      Reply Reply 24 septembre 2014

      Bonjour Amandine,

      oui, en règle générale, tu peux déduire les intérêts d’emprunt, à condition bien sûr de louer ton garage.

      • Amandine

        Reply Reply 24 septembre 2014

        Merci pour ta réponse Julien!!

  • remayle

    Reply Reply 14 mai 2014

    Bonjour,

    Je loue un garage depuis septembre et auparavant il était vacant ou je l’utilisé puis je déduire l’intégralité de la taxe fonciere? ou prorata?

    • Julien

      Reply Reply 14 mai 2014

      Bonjour,

      je ne sais pas. A voir avec les services des impôts.

  • vanlierde

    Reply Reply 3 mai 2014

    Je perçois 8000 euros de revenus de sci.
    Si je percevais 1200 euros annuels de location de parking,me serait-il possible de bénéficier du micro-foncier pour l’ensemble?
    Merci pour votre réponse.

    • Julien

      Reply Reply 5 mai 2014

      Bonjour,

      à vérifier si cela est possible avec un comptable expert, mais d’après moi, ce doit être possible.

  • Kev

    Reply Reply 17 avril 2014

    Salut, et bravo pour ce site très clair.

    Ma question:

    – si je choisi le régime réel, puis-je déduire des mes revenus fonciers les travaux éffectués dans le garage (ex: changement de la porte ou pose d’un plot de sécurité)???
    Ex: je loue mon box 100e/mois soit 1200e/an, je change la porte qui me coûte 1500euros. Aurais-je un déficit foncier? Et du coup zéro impôts à payer?

    Si oui, une fois que je serai à nouveau imposable, pourrais-je bifurquer sur le régime micro-foncier?

    Merci pour ta réponse

    Kevin

    • Julien

      Reply Reply 21 avril 2014

      Bonjour Kevin,

      oui, tu as bien compris le mécanisme du déficit foncier. Sans bénéfice, pas d’impôts à payer. Attention, tous les travaux ne sont pas déductibles.

      Le changement vers le micro-foncier se fait après une durée de 3 ans.

  • Mastro

    Reply Reply 13 décembre 2012

    Bonjour,

    Tout ca est tre clair, cependant peut on savoir a peu pres le pourcentage d’impot sur ces revenus locàtifs hors csg et taxe fonciere?
    Sais tu si on doit payer la taxe d’habitation pour les garages non loués??

    Merci

    • Julien

      Reply Reply 13 décembre 2012

      Tout dépend de ta tranche marginale d’imposition sur le revenu. Cela va de 0 % à plus de 40 %.
      Logiquement, la taxe d’habitation n’est pas dûe dans ce cas.

Leave A Response

* Denotes Required Field