Diviser un parking pour le louer à des motos

J’ai le plaisir de te présenter Cédric. Je le connais depuis plus d’une année. Il a réussi à réaliser 7 opérations hyper rentables en région parisienne en un an. Le rendement net de charges moyen de ses achats dépasse les 8 % nets.

Suivez le guide !

Quelques semaines après avoir tourné cette vidéo, un motard est parti. Cédric a loué la place pour quatre motards. Le rendement de cette simple place de parking est donc passé à 14.2% net.

As-tu envisagé d’acheter un parking pour le louer à des motos ?

As-tu des questions sur ce type d’investissement ?

12 Comments

  • François

    Reply Reply 14 novembre 2016

    Bonsoir Julien,

    Petites questions d’ordre pratique pour la location à des motos :
    – Quid des badges pour accéder au parking ? Cédric a t il demandé plusieurs badges au syndic de copropriété ou a t il « copié » un badge avec une télécommande universelle ?
    – Pour diviser sa place de parking pour faire de la location à des motos, faut il demander au préalable un accord du syndic de copropriété ?

    Merci,

    François

    • Julien

      Reply Reply 21 novembre 2016

      Bonjour François,

      merci pour tes questions. Les réponses font partie de la formation Parking Booster que Cédric et moi sommes en train de créer.

  • A.L

    Reply Reply 29 juillet 2016

    La rentabilité est évidemment super importante dans le choix de vos futurs investissements, toutefois il me semble important de franchir une étape supplémentaire et de parler de la VAN ou Valeur Actuelle Nette, notion qui n’est quasiment jamais abordée sur les forums et autres blogs (je vous renvoie à Wikipédia pour avoir une définition précise de cet indicateur). La VAN vous donne vue d’ensemble qui vous permet d’apprécier réellement la pertinence de votre investissement à priori, ou à posteriori (si vous avez tenu une compta précise 🙂

    Adapté à l’immobilier, cet indicateur est très concret. Il vous indique dans quel délai vous pouvez estimer pouvoir revendre, sans perte de capital votre bien ou encore à partir de quel moment, il y a en quelque sorte « enrichissement ». Dans le calcul de cet indicateur, intervient une notion à ne pas négliger que l’on appelle la valeur résiduelle : dans le cas d’un bien immobilier, il s’agit de la valeur à la revente. Vos projets peuvent évoluer et donc la revente doit être envisagée.

    Intérêt de cet outil :

    Avant de réaliser l’investissement :
    Comme indiqué plus haut, fonction des paramètres de départ que sont le prix acte en main (prix d’acquisition + frais de notaire), le coût des éventuels travaux avant mise en location et enfin le résultat net estimé par année (à déprécier au regard de l’inflation telle que vous l’estimez) sans oublier la valeur résiduelle, vous devinez alors avec plus de précisions dans quoi vous vous embarquez. La VAN se recalcule à chaque écriture comptable. Lorsque votre indicateur devient positif (strictement supérieur à zéro) vous pouvez devenir liquide, c’est à dire revendre sans perte et repartir sur une nouvelle aventure. En revanche les années durant lesquelles votre indicateur varie en territoire négatif, si vous n’êtes pas contraint à la vente et désirez «ne pas perdre», vous devrez alors patienter avant de pouvoir être liquide.

    Durant la vie de l’investissement :
    Au fil des mois et des années, votre VAN s’actualise fonction des rentrées d’argent mais également des charges (maintenance, travaux supplémentaires etc.). Les sommes évoquées sont cette fois-ci bien réelles. Votre VAN peut alors évoluer vers le positif moins rapidement que prévu (ou l’inverse pour les plus chanceux, mais ne rêvons pas !). Votre appréciation de la valeur résiduelle (valeur à la revente) pèse de tout son poids (notamment les premières années) et car elle peut varier très sensiblement, fonction de l’état du marché. Plus les années passent, les rentrées s’accumulant et et plus les données initiales (montant du projet) se font en quelque sorte oublier. Mais… rien n’est oublié ! puisque vos rentrées s’apprécient également au regard de l’inflation (que vous estimez comme vous le sentez) : plus vous avancez dans le temps, plus les rentrées (loyers constants) n’offrent pas le même pouvoir d’achat, à cause de l’inflation.

    Au final vous avez pu vous prévaloir d’un beau rendement ou d’un rendement honorable durant x années mais lorsqu’il est le moment de passer à autre chose et revendre… vous retrouvez avec une VAN tout juste à zéro !! (exemple : vous avez vendu dans un contexte baissier) et donc en dépit de ce rendement vous avez fait une opération blanche (voire négative si vous n’avez pas intégré vos impôts!!)

    Donc l’immobilier oui mais pas si simple !…. D’où la pertinence des garages et parkings dont la gestion est simple !

    • Julien

      Reply Reply 9 août 2016

      Salut Arnaud,

      merci pour cette explication très détaillée qui va en faire réfléchir plus d’un (enfin j’espère !).

      Je te rejoins sur toute la ligne et le vrai rendement d’un investissement n’est connu qu’après la revente. En attendant, c’est un rendement sans tenir compte de l’appréciation ou dépréciation du bien.

      On retrouve les calculs de VAN dans RentaGArage 2.

  • Matthieu

    Reply Reply 19 juillet 2016

    Bonjour Julien,

    Comment emprunter 13000€ sur 12 ans comme Cédric ?
    Les prêts à la consommation se sont pas aussi long normalement (60 à 72 mois max).

    S’il s’agit d’un prêt immobilier, comment Cédric a négocié ?

    Merci.

    Matthieu R.

    • Julien

      Reply Reply 9 août 2016

      Bonjour,

      Oui, c’est un crédit immo. Il faut le demander aux banques, elles sont capables de la faire.

      On est en train de créer une formation sur la colocation moto, on répondra à cette question.

  • Selim

    Reply Reply 12 juillet 2016

    Bonjour,

    Je suis sur Paris et j’envisage de réaliser la même opération que Cédric : Acheter un parking pour le diviser en place de moto.

    J’ai visité une dizaine de parkings qui pourraient être utiliser dans cet optique mais j’ai du mal à savoir si les places se loueront (vite).

    Cédric, Julien, auriez-vous des astuces, des idées pour savoir le potentiel locatif pour les motos ?

    Merci.
    Selim

    • Julien

      Reply Reply 9 août 2016

      BOnjour Selim,

      oui, nous avons plein d’idées sur le sujet. Nous les partagerons prochainement dans une formation vidéo. Rdv début 2017.

  • seegner

    Reply Reply 14 juin 2016

    Bonjour
    J aimerais investir sur Grenoble ou bien Lyon
    Merci

  • Nicolas D

    Reply Reply 14 juin 2016

    Bonjour, j’ai un projet dans le même état d’esprit qui me trotte dans la tête depuis un moment (dans une autre grande ville), Cédric a t’il eu du mal a trouver des locataires et a t’il reçu beaucoup de demande pour
    ses place
    Pour l’instant j’hésite encore a me lancer dans les immeuble ou dans ce type de projet
    Merci pour cette vidéo

    • Julien

      Reply Reply 16 juin 2016

      Bonjour Nicolas,

      Cédric n’a pas eu de mal à louer ses parkings. Il faut juste bien analyser la demande dans le quartier où tu achètes.

      • Nicolas D

        Reply Reply 16 juin 2016

        Bonjour,
        merci Julien pour ta réponse, a par les
        annonces fictives y a t il d’autre moyen
        d’appréhender la demande a proximité du
        bien que l’on vise

Leave A Response

* Denotes Required Field