Alexandre gère son budget en bon père de famille

J’ai l’habitude d’interviewer des investisseurs immobiliers. Une fois n’est pas coutume, je te propose de découvrir Alexandre. Il est propriétaire de sa résidence principale mais n’a jamais réalisé d’investissement locatif.

Pourquoi avoir interviewé Alexandre alors ? Pour une raison toute simple : j’ai appris pas mal d’astuces qui m’ont fait gagner plusieurs dizaines d’euros grâce à lui !

En effet, Alexandre partage sur son blog Consommer Malin ses expériences dans les finances personnelles. Ce terme barbare est synonyme de comment gérer son budget en bon père de famille.

Partons à la découverte de ce père de famille décidé à prendre en main ses finances.

Peux tu présenter ?

Bonjour Julien et merci de me recevoir sur ton blog ! J’ai 36 ans, marié, avec enfants. J’habite en région Rhône-Alpes. Je suis informaticien dans la fonction publique territoriale. Côté passions, j’aime les voyages et les sports d’extérieur (course à pieds, randonnées, ski, VTT.) Récemment, j’ai couru mon premier semi-Marathon ( Marseille-Cassis).

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je suis le responsable informatique dans mon organisation. C’est passionnant car très varié : je gère des projets informatiques, des budgets, manage une petite équipe d’informaticiens autour de moi… Sans rentrer dans le détail, on s’occupe de plein de choses : les achats de matériels (poste de travail, serveurs, etc.), les dépannages et bien sûr le support et l’assistance aux utilisateurs.

Une partie que j’aime bien c’est la partie étude et projets. L’idée est de fournir une informatique permettant d’enlever des taches rébarbatives aux utilisateurs afin qu’ils se concentrent sur des taches à plus haute valeur ajoutée.

Mon activité a une particularité : elle s’effectue dans le cadre du service public. Toutes nos actions ne sont pas orientées vers le profit, mais plutôt vers les habitants du territoire.

Comment en es-tu arrivé à faire ce métier ?

Depuis tout petit on me disait que les métiers de l’informatique seraient des métiers d’avenir. J’ai donc fait des études dans ce secteur. Au début des années 2000, après avoir multiplié plusieurs petits contrats à durée déterminée (CDD), j’ai vu arrivé la bulle internet et les difficultés dans ce secteur. Avec la peur du chômage, j’ai décidé de passer un concours de la fonction publique pour continuer d’exercer mon métier avec une « sécurité » de l’ emploi.

Qu’est ce que tu préfères le plus dans ton travail ?

Comme l’informatique et Internet sont en perpétuel mouvement, il n’y a jamais de routine ! Les nouveautés et innovations débarquent tous les mois, ce qui est passionnant. En même temps, c’est exigent, car il faut se remettre en question en permanence.

Comment est né ton intérêt pour les finances personnelles ?

Comme tu le vois, les finances ne sont pas du tout dans mes compétences d’origine. C’est arrivé en 2011 (donc très récemment!). Je gagnais correctement ma vie, mais j’étais assez souvent à découvert (sur de petites sommes mais régulièrement). Je n’avais pas vraiment de maîtrise sur mes dépenses ni même d’épargne, ce qui est un sentiment très désagréable. J’ai voulu changer ça 🙂

Peux-tu partager les résultats obtenus grâce à ton expérience dans ce domaine ?

Oui, j’ai un principe assez simple : « Vivre en DESSOUS de ses moyens ». Si on a pas d’argent on ne dépense pas. Et si on a de l’argent, on dépense moins que ce que l’on gagne.

Ça passe par le fait de faire ses comptes, rechercher des économies (quelques mois de salaire pour se constituer un matelas de sécurité), puis investir en bourse ou dans l’immobilier par exemple (mais pas sur le Livret A:-)). Ça passe aussi par le fait de résister aussi aux sirènes de la tentation d’achat, et de changer ses habitudes de consommateur.

Les résultats commencent à arriver. Les premiers mois, je mettais 10 % de salaire de côté. Maintenant, je réussis à en mettre 15 % chaque mois (sans avoir l’impression que cela soit douloureux).

L’argent économisé est réinvesti pour le moment sur 3 supports (bourse, immobilier ,assurance vie)

Avoir un blog pour partager

Je crois que tu as crée ton blog il y a 8 mois. Comment t’es venu cette idée ?

Oui, c’est exact. Comme beaucoup de blogueur, je voulais partager mes connaissances et mes impressions sur dans mon domaine (la consommation, l’investissement, et le fait de faire des économies. Avec ce blog Consommer malin, je voulais me constituer pour moi-même une sorte d’archive contenant tous les bons plans et astuce que je connaissais.


Sur un plan personnel, qu’est ce que cela t’apporte d’avoir un blog ?

J’ai appris plein de chose au niveau technique (wordpress, le référencement, etc.) mais surtout sur la thématique du blog. Cela nécessite beaucoup de recherches et de lectures, de tests, ce qui permet de développer beaucoup mon savoir dans le domaine. Les échanges avec les lecteurs sont aussi très enrichissants car ils partagent des bons plans et astuces.

Qu’est ce qui te différencie des autres blogs sur les finances personnelles ?

Ah, je ne sais pas trop, il faudrait le demander aux lecteurs. Très humblement, je ne sais pas si je me « distingue » des autres blogs qui traite de la thématique. Peut-être le fait que la publicité ne soit pas présente sur le blog ?

Quels chiffres peux tu partager sur ton blog ?

Selon Google Analytics, ce blog attire environ 70 visites quotidiennes. Chaque visiteurs consulte 2 pages en moyenne et reste à peu près 2 minutes sur le blog. J’ai une cinquantaine de fans sur ma page Facebook. Ce ne sont pas des chiffres très importants mais cela augment tout doucement. Concernant les revenus, il n’y a pas de publicité sur le blog. J’ai positionné seulement des liens affiliés commerciaux pour certains produits comme des livres chez Amazon. Les revenus sont de l’ordre de 50 € par mois (que je compte bien réinvestir).

Quel est l’objectif auquel tu voudrais parvenir un jour avec ton blog ?

Ça va peut-être te surprendre mais il n’ y a pas d’objectifs chiffrés. C’est vrai qu’en occident, on aime bien avoir un but précis. Si on le l’atteint pas, on considère cela comme un échec. Pour ma part, j’ai une vision plus asiatique et je considère que le « chemin pour atteindre l’objectif est plus important que l’objectif ». En clair, je vois le blogguing un peu comme une aventure pendant quelques années. En tout cas, je ne pense pas un jour devenir blogueur pro.

Les projets d’Alexandre

Où as tu investi ton argent ?

J’ai tout d’abord remboursé une partie de mes emprunts immobiliers.

Puis, l’argent économisé est réinvesti pour le moment sur 3 supports (bourse, immobilier, assurance vie)

  • des actions haut rendement sur un PEA (Plan d’épargne en action). Je l’ai ouvert en 2012. Il atteint 1 700 € et génère déjà 110 € de dividendes qui sont réinvesti pour capitaliser.
  • dans de l’immobilier de commerce ou d’entreprise appeler SCPI. Pour le moment, les loyers sont encore faibles (20 € chaque mois) mais très constant. Et il n’y a aucun effort pour gérer ces actifs
  • dans une assurance Vie avec des fonds diversifiés.

En 2013, j’aimerais bien acquérir de l’immobilier en direct (studio, ou pourquoi un parking si tu m’aide ?;-)

Quels conseils donnerais-tu pour réaliser dès demain des économies ?

Pour demain, il faudrait que j’en sache un peu plus sur tes habitudes de consommation. Es-tu fumeur par exemple ? Est-ce que tu l’habitude de prendre ton café dans un bar par exemple ? Dans le premier cas, tu peux faire des centaines d’euros d’économie et dans le deuxième cas, des dizaines d’euros par an.

Tout d’abord, il faut analyser ses dépenses et les classer en 3 colonnes.

Pendant un mois, noter dans un carnet toutes vos dépenses et classer en trois catégories.

  • les dépenses obligatoires (EDF, loyer ou crédit, etc.)
  • les dépenses modulables (abonnements mobiles, courses alimentaires, etc)
  • les dépenses superflues (vacances, loisirs, etc.)

La façon la plus simple est de supprimer les dépenses superflues. Ensuite, on peut chercher à réduire ses dépenses modulables (réduire ses dépenses de transports par exemple) et rationaliser ses dépenses obligatoires.

C’est un début , mais c’est assez efficace..

Merci !

Je te remercie Julien, pour cette interview très sympa et te souhaite bonne chance pour tous tes projets d’achat de parking

5 Comments

  • Aurélie

    Reply Reply 2 décembre 2014

    Un article intéressant qui contient beaucoup de bons conseils! Une bonne idée pour apprendre à gérer son argent
    et dégager une épargne régulière et abondante, est de se faire accompagner par un coach budgétaire. Le fait de travailler sur sa relation à l’argent permettra également de changer durablement son comportement.

  • Yann

    Reply Reply 21 mars 2013

    La révélation…

    N’est ce pas que les cordonniers sont les plus mal chaussés? Je suis conseiller financier, pourtant je peine à planifier mes propres dépenses. Ton article a été le petit plus qu’il me fallait, car ça m’a permit de pousser la réflexion un peu plus…

    Merci à toi Alexandre et à Julien aussi bien sûr!

  • FAbien

    Reply Reply 6 janvier 2013

    Pour ma part, j’ai une vision plus asiatique et je considère que le « chemin pour atteindre l’objectif est plus important que l’objectif »

    Belle philosophie, j’aime beaucoup !

  • Wilfried Boulet

    Reply Reply 5 novembre 2012

    J’ai été faire un tour sur ton blog.

    Je débute aussi,nous sommes dans des domaines voisins et je suis aussi dans l’informatique (uniquement diplômé pour le moment,je n’ai pas encore trouvé d’emploi).

    Je risque de suivre ton parcours ! 🙂

  • Alex

    Reply Reply 3 novembre 2012

    Merci Julien pour cette interview!
    A bientôt

Leave A Response

* Denotes Required Field